Quelle politique emploi et formation pour le gouvernement Castex ?

Quelle politique emploi et formation pour le gouvernement Castex ?
Publié le 24/07/2020

Le nouveau Premier ministre Jean Castex a détaillé, lors de son discours de politique générale, les principales mesures d’un grand plan de relance de l'économie prévu pour septembre dont certaines concernent l’emploi et la formation.

En bref

  • Un grand plan d’investissement en faveur de la formation à hauteur d’1,5 milliards d’euros ;
  • Plusieurs mesures pour favoriser l’emploi des jeunes avec une réduction du coût du travail pour les entreprises concernant les moins de 25 ans, 100 000 services civiques supplémentaires et un rappel des 300 000 parcours et contrats d’insertion ;
  • Plus de dialogue sur les futures réformes avec les partenaires sociaux qui ont été reçus vendredi 17 juillet à Matignon

Des investissements massifs pour préserver l’emploi et favoriser la formation

Lors de son discours, le nouveau Premier ministre a affirmé que « la lutte contre le chômage et la préservation de l'emploi » seront la « priorité absolue des dix-huit prochains mois ». Ainsi, en plus des mesures d’urgence prises pendant et juste après le confinement, c’est un investissement supplémentaire de 1,5 milliards d’euros qui a été annoncé par Jean Castex devant les députés. Ce dernier a également invité les régions à « amplifier leurs propres interventions ».

Par ailleurs, 200 000 nouvelles places de formation pour les demandeurs d’emploi et les jeunes seront créées l’année prochaine. De plus, les personnes qui s’orienteront vers des formations dans des secteurs en tension verront leur compte personnel de formation abondé.

Autre mesure financière en faveur de l'emploi, un allègement des impôts sur la production a été évoqué par le Premier ministre qui souhaite également « accélérer la numérisation des entreprises et des administrations ». Les entreprises qui bénéficieront d’aides au titre du plan de relance ou qui s’inscriront dans le cadre de l’activité partielle de longue durée ont été invitées à une modération de la distribution des dividendes.

Lire aussi >> Ile-de-France : 230 millions d'euros pour la formation des demandeurs d'emploi 2020 

L’emploi des jeunes au cœur de la politique du nouveau gouvernement

Une bonne partie du discours de politique générale de Jean Castex a ciblé les jeunes à la recherche d’un emploi. Divulguée la veille par le président de la République Emmanuel Macron lors de son discours du 14 juillet, une réduction du coût du travail à hauteur de 4 000 euros par an pour les jeunes de moins de 25 ans jusqu'à 1,6 Smic a été confirmée par Jean Castex. De plus, près de 300 000 contrats d'insertion pour les jeunes les plus éloignés de l'emploi et un doublement du nombre de services civiques avec un objectif de 100 000 bénéficiaires supplémentaires, ont également été présentés.

Plus de dialogue social et de planification : deux objectifs importants pour le nouveau Premier ministre

Evoquée mercredi 15 juillet à l’Assemblée par le Premier ministre, une réunion entre le chef du gouvernement et les représentants des organisations syndicales et patronales a eu lieu vendredi 16 juillet à Matignon. L’objectif était de discuter du calendrier des réformes à venir dans les prochains mois.

A l’issue de cette réunion, les discussions sur la réforme des retraites ont été reportées au début de l’année prochaine. L'application de la réforme de l’assurance chômage est une nouvelle fois reportée au 1er janvier 2021 et les mesures déjà entrées en vigueur sont suspendues. Une nouvelle conférence sociale entre gouvernement, représentants des syndicats et du patronat est prévue en octobre.

Enfin, dans le but de mieux planifier la politique économique, d’identifier les gisements de croissance futurs et définir une perspective, Jean Castex a confirmé la volonté du président de la République et du gouvernement de créer un Commissariat Général au Plan, qui « aura pour mission d’incarner et d’animer une telle politique ».

La rédaction vous conseille :
>> Démission, reconversion : 5 conditions pour bénéficier des allocations chômage
>> Le gouvernement finance 10 000 formations dans le numérique

Par Jean Baptiste Fauquenot

Crédit photo : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS