Identités et altérités : histoire comparée de l'Europe

Histoire de l'Europe, entre identités et cultures

PARIS

Contenu

M1 COMMUN : "HISTOIRE ET CIVILISATIONS COMPARÉES"

Semestre 1

Semestre 2

Unités d'Enseignement
ECTS S1

Unités d'enseignement

ECTS S2

TOTAL ECTS S1 S2

Cours thématique, choix parmi 4 cours
6

Savoirs problématisés, choix parmi 20 séminaires, dont trois en anglais

6

12

Méthodes, au choix parmi 7 cours
6





6

Enseignement libre
6

6

Langues vivantes
3

Langues vivantes

3

6

Mémoire recherche, 1e étape
9

Mémoire recherche, 2e étape:

21

30

TOTAL ECTS
30

30

60

M2 Recherche "IDENTITÉS, ALTÉRITÉS : HISTOIRE COMPARÉE DE L'EUROPE"
Semestre 3
Semestre 4

TOTAL ECTS

Unités d'enseignement
ECTS S1

Unités d'enseignement

ECTS S2



Séminaire thématique et méthodologique de spécialité (obligatoire).
6

6

1 Séminaire de recherche, choix parmi 20 séminaires, dont certains en anglais
6

6

Séminaire libre
6

6

Langues vivantes
3
3

Mémoire, 3e étape: plan d'ensemble + 40% rédigés (minimum 2 chapitres)
9

Mémoire, 4e étape: rédaction finale et soutenance

24

33
Projet de thèse, stage, projet professionnel ou séminaire

6

6

TOTAL ECTS
30


30

60

Objectifs

Regroupant des historiens de la France et de l’Europe ainsi que des civilisationnistes des mondes anglo-saxon, germaniques et hispaniques, la spécialité « Identités/Altérités » assure une formation dans un terrain ou domaine de recherche concernant ces espaces. Elle vise aussi le traitement de certains phénomènes croisées ou transcontinentaux, comme les dynamiques entre le local et le global dans l’histoire économique des régions d’Europe ou les mécanismes de globalisation associés à la construction et circulation des savoirs. La thématique de l’altérité prend également une importance notable dans le cadre de cette spécialité (p.e. les identités nationales tant au niveau français qu'au niveau européen et américain), tant au plan macro-social qu’au niveau des comportements individuels. L'offre de formation du Master permet aussi une étude spécifique des identités régionales, qui comprennent la vaste question des identités urbaines. Les approches comparatistes constituent l’ensemble méthodologique qui sera privilégié ; non seulement à cause de la présence des civilisationnistes, mais aussi d’historiens spécialistes de l’Europe du Sud et de l’Est. Axes centraux de la spécialité : études de genre, phénomènes de migrations et de diasporas, pauvretés, exclusions et marginalités, phénomènes de frontière, formation économique des régions européennes

Prérequis

Licence

Diplôme visé

Cette formation est pour moi
PARIS N.C N.C.
Cette formation est pour moi
Ajouter
Partager

Veuillez remplir ce formulaire pour que nous puissions vous mettre en relation avec l'organisme de formation.
Cet organisme vous recontactera très prochainement.