1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Se former
  4. >
  5. Annuaire des formations
  6. >
  7. Master Sciences et Génie de l'Environnement (SGE) Domaine Sciences, Technologie, Santé

Master Sciences et Génie de l'Environnement (SGE) Domaine Sciences, Technologie, Santé

Au cours de leur formation, les 80 étudiant.e.s de master SGE étudient le fonctionnement des systèmes naturels et perturbés, les différents milieux (air, eau, sols), l’altération des matériaux dans l’environnement, et la dimension politique et économique de l’environnement. Ils se familiarisent avec la gestion de données et leur traitement statistique

PARIS

Contenu

Intégration du master dans l'offre de formation générale : Les Sciences et le Management de l’Environnement sont caractérisés par la multiplicité des connaissances et des domaines à mobiliser pour résoudre de manière satisfaisante les problèmes qu’ils posent. Cette multidisciplinarité recouvre à la fois de nombreux aspects des sciences de la matière, de la nature et de la vie, et aussi pour une large part des aspects liés aux sciences humaines. Nous nous attacherons à ce que la formation prenne en compte toute l’importance du facteur humain dans la gestion de l’environnement, mais pour autant, il ne s’agit pas d’un Master en sciences humaines pour l’environnement. Le Master Sciences et Génie de l’Environnement (SGE) vise à former la majorité de ses étudiants à des métiers de l’environnement dans les différents domaines couverts par ses spécialités, en accord avec les compétences des équipes de recherche fondatrices. Il s’appuie ainsi directement sur les composantes « chimie » de l’Université Paris Diderot - Paris 7, « sciences et technologies » de l’Université Paris 12 et sur l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées. Il repose également sur une analyse de la demande en terme de compétences pour différents métiers de l’environnement. Ainsi l’accent est porté sur les milieux air et eau, sur l’aérocontamination et la problématique des matériaux du patrimoine dans l’environnement, en termes de développement des connaissances scientifiques mais aussi de gestion et de contrôle en terme de management des structures, collectivités ou entreprises. Par ailleurs nous proposons une formation destinée aux « généralistes de l’environnement » qui auront à occuper une fonction dans les services « Environnement » des entreprises ou des collectivités locales. Présenation générale du Master SGE : Le Master SGE est construit sur un modèle en Y devant permettre aux étudiants une orientation progressive en fonction de leurs projets personnels devant se préciser au cours des différents champs de connaissances parcourus pendant le M1. La vocation de la première année M1 est donc d’une part l’immersion de l’étudiant dans le domaine des sciences de l’environnement et le caractère fortement multidisciplinaire des problèmes à résoudre, d’autre part sa mise à niveau (éventuellement poussée) dans des domaines plus spécifiques que celui-ci n’auraient pas pu couvrir suffisamment au cours de son cursus. Ce tronc commun couvre toutes les spécialités avec des parcours modulables en fonction de l’orientation de l’étudiant vers l’une ou l’autre des spécialités qui sont développées pendant la deuxième année en M2. Celles-ci peuvent être à vocation recherche, à vocation professionnelle, ou mixtes. Pour certaines d’entre elles, des parcours ont été tracés lorsqu’un métier très spécialisé l’exigeait. Les 5 spécialités proposées dans le Master permettent de former des étudiants essentiellement dans les thématiques air, eau se posant principalement à l’échelle régionale et appelant des réponses aussi bien dans les sciences fondamentales que dans le domaine socio-économique associé. Ces cinq spécialités reposant sur d’anciens DEA [CPAPE (P7) et STE (P12)] et DESS [QCBA (P7) et SAGA (P12)] ont été entièrement refondues pour donner la meilleure cohérence possible des enseignements en fonction des savoir faire des équipes et établissements impliqués. Certaines d’entre elles comme AQA et SAGE ont ainsi pu très facilement offrir des sorties Recherche ou Professionnelles en mutualisant, en début de M2, des enseignements communs. Toutes les cinq ont été conçues en étroite interaction et certaines UE sont mises en commun en raison des fortes interfaces existant entre les différents milieux étudiés. Il en va ainsi des options qui sont mutualisées sur l’ensemble des spécialités du M2. Chaque option porte l’indication d’un parcours prioritaire et le cas échéant de un à plusieurs parcours secondaires. Par le biais de ces choix optionnels laissés à l’appréciation conjointe de l’étudiant et de l’équipe de formation, nous avons recherché à privilégier la notion de parcours de façon à ce que les étudiants puissent acquérir la formation la mieux adaptée possible à leur projet personnel. Objectifs détaillés de la formation : 1/ La première année de M1 : La première année du Master Sciences et Génie de l’Environnement (SGE) est organisée afin de répondre à deux finalités principales. Il s’agit tout d’abord d’offrir une formation large et multidisciplinaire permettant d’appréh

Objectifs

L’objectif est ici d’apporter les notions de base permettant aux futurs spécialistes de situer leurs domaines de compétence dans le contexte, par essence très large, de l’environnement de fournir les éléments facilitant les échanges entre partenaires de différentes professions impliquées dans l’environnement. Par ailleurs, il s’agit également de donner aux étudiants les éléments nécessaires pour leur permettre de s'orienter vers les différents métiers de l’environnement. Le premier semestre vise à présenter le fonctionnement des systèmes naturels et perturbés, les différents milieux (air, eau, sols), l’impact de la pollution sur les milieux récepteurs (écosystèmes, matériaux, santé publique) et la dimension politique et économique de l’environnement. Le second semestre est principalement tourné vers la métrologie de l’environnement, le traitement statistique et la gestion de données. Ce semestre aborde également le problème pollution/nuisances en milieu urbain et la gestion des déchets. Il est de plus proposé aux étudiants d’appréhender la dimension sociétale de l’environnement et son caractère multidisciplinaire au travers de «conférences et revues de presse». Ces enseignements constituent le tronc commun de la première année. Ils représentent un volume de 450 heures. Le Master SGE est ouvert à l’ensemble des étudiants titulaires d’une licence scientifique européenne. Compte tenu de la diversité des cursus universitaires de chaque étudiant susceptible d’intégrer le Master SGE, des unités d’enseignement «de remise à niveau » dans diverses disciplines sont proposées au choix au cours du premier semestre. Ces unités d’enseignement optionnelles couvrent différents domaines, depuis la microbiologie jusqu’aux mathématiques appliquées. Leurs contenus visent à couvrir les connaissances que doit maîtriser tout étudiant pour pouvoir profiter pleinement de la formation proposée dans le cadre de SGE. Le volume horaire alloué pour ces enseignements de remise à niveau est de 60 heures. Des unités d’enseignement au choix sont également proposées au second semestre. La vocation de cette seconde série d’enseignements optionnels est de permettre aux étudiants d’approfondir leurs compétences dans un domaine scientifique et/ou d’élargir leur spectre de connaissances. Sept unités d’enseignement au choix sont proposées dans le cadre de SME et 90 heures d’enseignement y sont consacrées. La possibilité est naturellement offerte aux étudiants de choisir des unités d’enseignement extérieures à SGE, notamment dans le cadre des masters proposés par les trois établissements porteurs (Universités Paris 7 et Paris 12, ENPC) dans le domaine des Sciences (par exemple, le Master Molécules, Matériaux et Surfaces de l’Université Paris Diderot - Paris 7 pour l’acquisition de compétences avancées tant théoriques que pratiques en chimie physique et sciences des matériaux). La formation proposée en première année est élaborée de telle sorte que l’origine des étudiants et leurs choix quant aux options suivies ne conditionnent pas directement leur orientation vers les spécialités proposées en seconde année. Cette orientation ne sera envisagée qu’à l’issue de la première année, après concertation entre l’étudiant et l’équipe pédagogique. 2/ La seconde année du Master M2 : Les 5 spécialités proposées dans le Master permettent de former des étudiants essentiellement dans les thématiques air, eau se posant principalement à l’échelle régionale et appelant des réponses aussi bien dans les sciences fondamentales que dans le domaine socio-économique associé. Ces cinq spécialités reposant sur d’anciens DEA (CPAPE UP7 et STE UP12) et DESS (QCBA UP7 et SAGA UP12) ont été entièrement refondues pour donner la meilleure cohérence possible des enseignements en fonction des savoir faire des équipes et établissements impliqués. Certaines d’entre elles comme AQA et SAGE ont ainsi pu très facilement offrir des sorties Recherche ou Professionnelles en mutualisant, en début de M2, des enseignements communs. Toutes les cinq ont été conçues en étroite interaction et certaines UE sont mises en commun en raison des fortes interfaces existant entre les différents milieux étudiés. Par le biais de choix optionnels laissés à l’appréciation conjointe de l’étudiant et de l’équipe de formation, nous avons recherché à privilégier la notion de parcours de façon à ce que les étudiants puisse acquérir la formation la mieux adaptée possible à leur projet personnel.

Prérequis

Licence

Diplôme visé

Cette formation est pour moi
PARIS N.C N.C.
Cette formation est pour moi
Ajouter
Partager

Veuillez remplir ce formulaire pour que nous puissions vous mettre en relation avec l'organisme de formation.
Cet organisme vous recontactera très prochainement.