Devenir kiné

Près de 85 000 kinésithérapeutes exercent en France, dont 80 % sous le statut de profession libérale. Evolutif, le métier permet d’acquérir également des compétences d’ostéopathe avec le temps. Kinésithérapeute, une reconversion complète qui en appelle à l’esprit et au corps.

Quelles sont les missions d’un kinésithérapeute ?

Au cœur de son métier, le kinésithérapeute a pour missions principales de soulager la douleur de ses patients ou de les aider dans leur rééducation. Exercices précis et massages font partie du quotidien du professionnel. Cela requiert nécessairement une résistance physique importante, une hygiène impeccable et un grand sens de l’écoute.

Détecter la pathologie est une chose. D’ailleurs, le kinésithérapeute intervient souvent en accompagnement d’une ordonnance médicale. Etablir une relation de confiance en est une autre. La méthode de traitement choisie par le kinésithérapeute doit être parfaitement acceptée et comprise par le patient. C’est un élément essentiel pour l’amélioration effective de ce dernier.

Massages, exercices de gymnastique, utilisation d’appareils divers et parfois même traitement dans une piscine pour des gestes à effectuer dans l’eau, le kinésithérapeute est un praticien, mais aussi un conseiller précieux pour retrouver un corps en plein forme. Il pourra ainsi préconiser l’utilisation de coussins pour le dos, de tapis de souris particuliers pour détendre le poignet…

Le kinésithérapeute intervient également beaucoup dans le domaine sportif pour accompagner le patient dans des exercices d’échauffement et d’étirement autour de l’activité pratiquée, ou pour l’aider après un traumatisme subi.

>> Découvrez les métiers qui recrutent en 2017

Comment devenir kiné ?

Pour devenir kinésithérapeute, il faut être titulaire d’un diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute. Ce diplôme s’obtient en 4 ans à la suite d’une formation universitaire. Il s’agit d’acquérir les compétences requises pour procéder à tous les actes de rééducation, de massage et d’électro-physiothérapie.

Le kinésithérapeute peut exercer à titre libéral ou salarié et se spécialiser, dans le sport ou la thalassothérapie, par exemple. Dans un cabinet propre ou partagé, dans un centre de soins public ou privé, le kinésithérapeute  travaille souvent de concert avec d’autres professionnels de la santé (médecins, éducateurs, ergothérapeutes…).

Salaire et évolution du kinésithérapeute ?

Le salaire de base mensuel démarre au Smic et peut atteindre 2 550 euros en fin de carrière dans les hôpitaux. A titre libéral, il n’y a pas de plafond, mais les salaires avoisinent en moyenne les 3 500 euros net mensuels.

Avec la demande croissante en soins, notamment l’aide aux handicapés, les perspectives d’emploi sont plutôt bonnes. Il convient de bien se renseigner sur les zones où démarrer son activité. La formation continue permet à la profession de kinésithérapeute un renouvellement régulier des connaissances et l’apprentissage de nouvelles techniques.

>> Consultez l’annuaire des formations

Lien utile

Ordre des masseurs-kinésithérapeutes

Envie de changer de métier et de vous épanouir dans votre activité ?

>> Toutes les infos sur la reconversion professionnelle

Ajouter
Partager