1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Changer d'emploi
  4. >
  5. Expatriation : travailler en Espagne

Expatriation : travailler en Espagne

Travailler en EspagneQuitter la France pour aller travailler en Espagne n’est pas une tâche simple car de l’autre côté des Pyrénées, le marché de l’emploi n’est pas des plus florissants. Cependant, rien n’empêche de rester à l’affut des offres d’emploi depuis l’Hexagone ni d’aller tenter sa chance dans le pays à la condition de ne pas être trop exigeant au départ. Prêt à tenter l’aventure professionnelle ibérique ?

L’Espagne est l’une des principales destinations des expatriés français

Près de 150 000 ressortissants ont déjà fait le voyage en espérant s’intégrer dans une culture latine à la fois proche et lointaine de celle de la France. Madrid et Barcelone sont les principales villes visées mais d’autres villes telles que Valence, Séville ou encore Saint-Sébastien attirent toujours plus de travailleurs avides d’une nouvelle langue et culture.

Le castillan est de rigueur pour aller s’installer en Espagne même si certaines villes catalanes recommandent fortement de se mettre au catalan pour trouver un emploi à moins que vous ne choisissiez un métier très lié à l’international. Dans ce cas, l’anglais, en plus du français ne sera pas de trop pour dénicher l’emploi idéal.

Lire aussi >> Utilisez votre compte personnel de formation (CPF) pour l’anglais

Les incontournables pour travailler en Espagne

Trouver un emploi, c’est un bon début mais il faudra aussi dégoter un logement. De manière générale, les prix des loyers sont de 20 à 40 % moins onéreux qu’en France. Le climat est relativement clément, mais certains étés peuvent être très éprouvants du fait de la chaleur. Travailler en costume n’est pas toujours mission aisée. Dans les bureaux, la climatisation est de rigueur mais le décalage avec la température extérieure est parfois saisissant. Si vous n’aimez pas la chaleur excessive, vérifiez bien dans quelle ville vous comptez vous installer. Madrid ou Séville en été sont des destinations où il fait très chaud à moins de trouver naturellement son rythme.

Lire aussi >> Travailler à l’étranger

Pour la santé et le travail, l’Espagne a des accords avec la France dans le cadre de la communauté européenne qui permettent de bénéficier du système local de santé et de trouver un emploi sans permis de travail.

Le salaire minimum tourne autour des 800 euros par mois ; à Madrid ou Barcelone, ce salaire ne suffit pas nécessairement.

Accueillante, l’Espagne reste un pays où le taux de chômage est élevé (26 %) malgré de sérieuses embellies ces derniers mois, notamment dans les grandes villes. Il faudra faire jouer le bouche-à-oreille, visiter de nombreux sites de recherche d’emploi et commencer à se mettre sérieusement à l’espagnol pour augmenter ses chances !

Pour aller plus loin

> Les meilleures villes où vivre et travailler dans le monde
> Plus d’1 Français sur 3 envisage de travailler à l’étranger
> 3 questions à un coach expert en expatriation

Ajouter
Partager