1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Créer son entreprise
  4. >
  5. Créer son entreprise : comment se faire accompagner ?

Créer son entreprise : comment se faire accompagner ?

Une chose très importante lorsque l’on décide de créer son entreprise est de ne pas rester seul. De grands réseaux existent qui apportent une aide efficace à la création d’entreprise, les chambres consulaires, Initiative France, Réseau Entreprendre et bien d’autres, comme Pôle emploi et l’APEC. 

Voici nos conseils pour vous aider à repérer le bon interlocuteur. Notez que pour certaines régions, il existe un site Internet dédié aux créateurs et repreneurs comprenant un carnet d’adresses utiles. Vous retrouverez ces sites en faisant une recherche Internet.

Les grands réseaux qui sont bien implantés sur l’ensemble du territoire 

  • BGE est un réseau associatif qui accompagne les entrepreneurs à chaque étape, de l'idée au développement de l'entreprise. Chaque année BGE accompagne ainsi 18 000 créations d'entreprises.
  • initiative France : conseille et finance directement la création d’entreprise. Notamment, ils accordent des prêts sur l’honneur (article8) d’un montant moyen de 8 500 €
  • réseau entreprendre: ils ont la même vocation qu’Initiative France, mais souvent pour des projets de plus grande envergure ayant l’objectif de se développer et de créer des emplois (une quinzaine au bout de 5 ans). Le montant de leurs prêts sur l’honneur est plus important. Pour des projets innovants, il peut atteindre jusqu’à 90 000 €.
  • France Active aide les personnes en difficulté à créer leur propre emploi par des prêts solidaires ou des garanties d’emprunts bancaires. France Active a développé un programme spécialement destiné aux jeunes de moins de 26 ans qui bénéficient d’une prime de 2 000 €.
  • L’ADIE pour les personnes n’ayant pas accès au crédit bancaire, en précarité. Elle conseille et finance la création et le développement des petites entreprises par le microcrédit (jusqu’à 10 000 €) et des prêts sur l’honneur jusqu’à 4 000 € .

D’autres structures peuvent vous aider en fonction de la nature de votre projet

Votre activité ou votre projet est de nature commerciale ou industrielle, adressez vous à la Chambre de commerce et d’industrie. Si elle est artisanale c’est la Chambre de métiers et de l’artisanat et si elle est agricole, la Chambre d’agriculture. Si votre activité est libérale, La Maison des professions libérales vous renseignera.

Si votre projet est innovant, adresser vous à un CEEI (Centres européens d’entreprise et d’innovation), un technopôle technologique, un incubateur, une pépinière ou un fablab. Il y en a maintenant beaucoup dans toute la France. Et si vous créez une startup numérique pensez aux métropoles French Tech . Inscrivez-vous dans des programmes « accélérateurs » de type Le Camping du Numa, EuraTechnologies, The Family… Votre projet s’inscrit dans l’économie sociale et solidaire ? Rendez vous dans un point d’accueil des créateurs de structures entrant dans le champ de l’ESS ou sur l’AVISE, le portail du développement de l’économie sociale et solidaire.Les femmes, elles, pourront s’adresser aux réseaux dédiés aux créatrices comme www.ellesentreprennent.fr.

Ajouter
Partager