Damien, 34 ans : « Il faut d’abord penser à soi et à son bonheur »

Damien, 34 ans : « Il faut d’abord penser à soi et à son bonheur »

Après un burn-out, Damien décide de s'investir dans des associations pour enfin trouver sa voie au niveau professionnel. Un pari réussi, puisqu'il décide à 34 ans, de suivre son instinct et de se reconvertir dans un secteur qui le passionne : la restauration responsable. Témoignage.

Qu’est-ce qui vous a amené à effectuer votre reconversion professionnelle ?

Après 10 années dans l’informatique et dans la fonction publique, je ne m’épanouissais plus dans mon travail quotidien. Parallèlement à ça, j’ai découvert l’organisation d’événement grâce à mon association, le Rotary International. Cela a été une vraie révélation de ce que j’aime faire : organiser des événements, développer de nouveaux projets, être polyvalent et acquérir de nouvelles compétences.

Comment est-ce que vous avez passé le cap concrètement (formation, organisation…) ?

J’ai passé le cap suite à un burn-out. Cela a été le déclic pour me lancer dans les inscriptions à une formation puis à la recherche d’une alternance.

Pourquoi avez-vous choisi une reconversion dans la restauration responsable ?

Passionné de cuisine et engagé depuis plusieurs années auprès d’associations responsables telles que Greenpeace ou le Rotaract ; il m’est apparu naturel de m’orienter vers ce domaine.

Je suis convaincu aujourd’hui que les formations de cuisinier et la manière dont on cuisine doivent évoluer, je m’investis quotidiennement dans l’école de cuisine dans laquelle je travaille pour atteindre ces objectifs.

Quelles sont les principales difficultés auxquelles vous avez dû faire face lors de votre reconversion ?

J’ai été confronté à mes parents qui ne comprenaient pas pourquoi je quittais un poste de fonctionnaire où j’étais bien payé et où j’avais la sécurité de l’emploi pour un nouveau domaine.

C’est pour ça que je conseille de suivre son instinct et la recherche de l’épanouissement professionnel avant toute considération extérieure.

3 conseils pour chaque personne qui désire se reconvertir

  • Sans faire preuve d’égoïsme, il faut d’abord penser à soi et à son bonheur. Si on n’est pas épanoui et heureux dans son travail, il faut pouvoir se poser les bonnes questions ; et s’il apparait que cela vient de son métier, d’un rêve inassouvi ou d’une forte envie de s’investir dans un métier qui nous passionne;

  • Suivez votre instinct et lancez-vous !

  • Si vous ne savais pas quoi faire, investissez vous dans une association, partez à la découverte de professionnels dans des salons par exemple, regardez les missions, les domaines et petit à petit, vous allez cibler des métiers ou des formations qui vous ouvriront de nouvelles possibilités, forcément positives !

Ajouter
Partager


Votre commentaire :