Stéphanie, 50 ans : « La vie est trop courte pour renoncer à ses rêves, et suffisamment longue pour pouvoir les réaliser »

Stéphanie, 50 ans : « La vie est trop courte pour renoncer à ses rêves, et suffisamment longue pour pouvoir les réaliser »

Après plus de 25 ans de carrière au sein d’entreprises agroalimentaires internationales à des postes de direction de plus en plus importants, Stéphanie décide à presque 50 ans de remettre tout en jeu et de se reconvertir dans l’accompagnement professionnel des femmes leaders.

À l’origine de la décision de changement, un problème de santé crée le moment de rupture nécessaire à la prise de conscience. Alors expatriée en Angleterre, Stéphanie réalise que l’envie n’est plus autant présente que par le passé, son quotidien professionnel quasi routinier lui parait manquer de sens.

Marcher pour mieux se réinventer

Pour entamer son projet, Stéphanie se donne un vrai temps de maturation des idées et prend un congé sabbatique pendant lequel elle ira, par exemple, marcher longuement sur les chemins de randonnée vers Compostelle.

« Ce temps de transition m’a été essentiel pour prendre le temps de clore un chapitre important de ma vie et en tirer un maximum d’enseignement pour dessiner mon futur. La marche est une activité incroyablement riche pour accompagner l’introspection ».

Un projet qui donne du sens

Le projet se précise et Stéphanie décide de centrer son nouvel horizon professionnel sur l’aspect qui lui a donné le plus de plaisir et de satisfaction dans ses 10 dernières années en tant que manager de grandes équipes : l’accompagnement et le développement des jeunes leaders, pour leur permettre de trouver leur voix et de concrétiser tout leur potentiel.

Avec une passion particulière pour le leadership inclusif et authentique, elle accompagne en particulier des femmes dans leur parcours de carrière.

Compléter son expertise et entreprendre

« J’ai décidé de compléter mon expérience en m’inscrivant à une formation de coaching reconnue à l’université Paris Dauphine, ainsi qu’à des formations à des outils certifiés. Au-delà des savoirs supplémentaires, cela m’a aussi mis en lien avec une communauté de pairs. J’ai créé ma société avec un statut qui pourra me permettre un jour de m’associer, je veux garder toutes les options ouvertes. »

Jamais trop tard pour oser ses rêves

« Parfois, mon entourage n’a pas compris le risque pris en quittant une position élevée qui me garantissait une vie confortable. Mais, je me sens arrivée à un stade où je veux transmettre et m’épanouir dans une activité où je contribue au quotidien à un monde plus équitable. »

« À 50 ans, je réapprends un nouveau parcours professionnel, celui de la création d’entreprise, qui demande persévérance et résilience. Cela me remplit d’énergie. Je crois qu’il est toujours temps d’être en-vie en réalisant ses rêves. »

Découvrez tous les témoignages sur la reconversion professionnelle.

Ces articles peuvent vous intéresser

>> Reconversion professionnelle à 50 ans
>> Témoignage, reconversion à 50 ans : de l'enseignement à sophrologue
>> Reconverison professionnelle : du rêve à la réalité
Ajouter
Partager


Votre commentaire :