1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Témoignages
  4. >
  5. Se former
  6. /
  7. Devenir indépendant
  8. >
  9. Pascal Vichery, 50 ans : « J’ai toujours eu envie d’être commercial. L’immobilier me plaisait en tant que tel. »

Pascal Vichery, 50 ans : « J’ai toujours eu envie d’être commercial. L’immobilier me plaisait en tant que tel. »

Pascal était chargé de projets internationaux chez Areva (fabrication de combustible nucléaire). Il travaillait beaucoup avec l’Angleterre et les Etats-Unis qui ont arrêté la construction de nouvelles usines. Suite à un plan de départ volontaire, il devient agent immobilier.

D’agent de maîtrise à auto-entrepreneur

Energique et enjoué, Pascal Vichery travaille pour la première année comme auto-entrepreneur en tant qu’agent commercial immobilier pour le réseau Effectimmo qui l’a formé. Son bilan est sans appel : « La reconversion professionnelle m’a sorti d’un travail dans lequel je ne me retrouvais plus. »

Le déclic de sa reconversion a été le plan de départ volontaire lancé par Areva en 2016 : « J’ai pu bénéficier d’une aide qui m’a permis d’attendre quelques mois avant qu’une première vente immobilière se réalise et que ma première commission soit payée. Pôle emploi me verse actuellement 57 % de mon ancien salaire comme aide à la création d’entreprise. »

Lire aussi >> Devenir agent immobilie

De la routine salariée à la gestion libre du temps de travail

Sa journée type avant ?

Levé 6h, départ 7h pour une heure de route, arrivée au bureau à 8h, cantine 45 minutes, puis retour à la maison vers 19h.

Et aujourd’hui ?

Chaque jour est différent, c’est Pascal qui décide en fonction des demandes. Il peut réaliser une estimation, des visites de biens avec des vendeurs ou des acquéreurs, constituer des dossiers pour les notaires… Dans tous les cas, il gère sa journée et son agenda avec très peu de contraintes.

Comment a réagi son entourage ?

« Mon entourage me soutient à chaque instant car me voir épanoui dans mon travail et de nouveau plein d’entrain rend mes proches heureux et tout se passe parfaitement bien. »

L’appel de Pascal à ceux qui souhaitent se reconvertir dans l’immobilier

« Notre réseau se développe et je recherche des personnes motivées prêtes à se lancer dans l’aventure. Que vous soyez débutant ou pas, vous pouvez intégrer notre équipe. Notre méthode, si elle est bien suivie, laisse sa chance à tout le monde.

L’inconvénient, qui est valable pour tous quand on se lance en tant qu’agent commercial immobilier, c’est qu’il faut compter environ 1 an avant de pouvoir rentrer des commissions, donc il faut bénéficier d’un plan de départ ou d’indemnités de Pôle emploi, ou alors démarrer à temps partiel et garder un autre emploi pendant quelque temps.

Mais il y a vraiment de la place à se faire dans ce métier si on l’est motivé. N’hésitez pas à comparer les réseaux pour faire le meilleur choix, ce n’est pas parce qu’un réseau a des milliers d’agents que ceux-ci travaillent dans de bonnes conditions avec des salaires convenables. La limitation de mandat est une excellente chose pour les vendeurs et acquéreurs.

Contactez-moi via ma page Facebook, je vous ferai partager mon expérience sans rien vous cacher et je vous expliquerai tout ce que j’ai pu apprendre pendant cette reconversion. »

Le mot de la fin ?

« J’aimerais vraiment pouvoir aider des personnes à se décider, j’ai connu la galère de se rendre au travail sans envie ; là je revis et à 50 ans ça compte énormément. »

Lire aussi >> Reconversion professionnelle à 50 ans

Tous les témoignages sur la reconversion professionnelle

Ajouter
Partager


Votre commentaire :

17/05/2018 Pasquet Francis

Bonjour monsieur, Je viens vers vous car j'ai aussi 50 ans ! et je voudrais me reconvertir dans l'immobilier ! Alors je me pose beaucoup de questions ? Je suis actuellement en fonction publique territoriale et mon job ne me plais plus, les journées à routine je n'en peux plus ! Je suis gonflé à bloc avec plein de dynamisme, organisé, diplomate à l'écoute et ayant le sens aigu pour le relationnel je voudrais devenir mandataire chez Safti avec le suivi de la formation à l'appui. De par votre expérience, je souhaiterai avoir votre avis. Merci d'avance pour votre réponse. Bien Cordialement, Francis P. (Je suis un ancien cadre de la gendarmerie) Merci.