1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Témoignages
  4. >
  5. Changer d'emploi
  6. >
  7. Julia Kerguelen, 38 ans : portrait d’une slasheuse
Julia Kerguelen, 38 ans : portrait d’une slasheuse

Julia Kerguelen, 38 ans : portrait d’une slasheuse

Comédienne de formation et danseuse, Julia Kerguelen compte s’expatrier aux Etats-Unis et plus particulièrement à Los Angeles afin de pouvoir pleinement continuer à switcher entre ses différents métiers : post-productrice, directrice artistique et graphiste. Ce qui l'anime c'est avant-tout de pouvoir raconter des histoires et elle a choisi l'image comme médium.

Julia est toujours embarrassée quand on lui demande ce qu’elle fait dans la vie. A 38 ans, cette slasheuse freelance se prépare à quitter Paris et ne veut plus qu’on essaye de la ranger dans une case.

Que pensez-vous de cette citation de Platon : À pratiquer plusieurs métiers, on ne réussit dans aucun ?

Julia Kerguelen : La question importante soulevée ici est « Qu'est-ce que la réussite ? ». Si la réussite est de devenir une "rock star" dans son métier ou le plus grand spécialiste dans son domaine, vous aurez à consacrer tout votre temps et votre énergie dans ce but précis et vous disperser dans plusieurs métiers ralentirait probablement votre ascension.

En revanche si votre but premier est votre épanouissement personnel au travers de vos différentes activités, qu'elles sont toutes en rapport avec votre être profond, qu’elles vous font vibrer, vous donnent envie de partager, de propager cette énergie créatrice, alors le fait de pratiquer plusieurs métiers, comme source de complémentarité, pourrait être une clef vers le bonheur

Lire aussi >> Travailler à l’étranger

Los Angeles

« On ne peut pas être le meilleur dans tout mais avec du travail, de la discipline et une certain sens de l'engagement, on pourra sans nul doute se démarquer et faire la différence dans plusieurs disciplines à la fois. »

Pourquoi avez-vous choisi de partir aux Etats-Unis ?

Julia Kerguelen : Après 15 ans à Paris, j'ai l'impression d'avoir fait le tour et je me sens coincée, dans l'incapacité d'évoluer davantage. Je n'avais jamais été attirée par le "nouveau continent", mais j'ai eu l'opportunité d'aller à Los Angeles et je suis tombée amoureuse de la ville, de l'énergie, du style de vie et des possibilités qui semblent infinies. Je me souviendrai toujours de cette sensation si particulière, de cette intime conviction… Je ne souhaite pas particulièrement m'expatrier aux Etats-Unis mais bel et bien à LA (qui selon moi n'est pas du tout représentatif du pays).

LA
« Juste cette sensation d'être au bon endroit, au bon moment avec les bonnes personnes, le tout réuni en une parfaite équation. »

Qu’est-ce qui vous y attire tant ?

Julia Kerguelen : Ce qui m'attire le plus c'est cette énergie, le positivisme, le fait que tout soit possible si on s'en donne les moyens, peu importe d'où vous venez. On ne vous range pas dans une case avec une seule étiquette à vie. Il y a un côté très élitiste car il faut être capable de travailler dur, de faire les bonnes connections en entretenant/créant son réseau, mais ça peut aller très vite. La contrepartie, surtout lorsqu'on est Français, c'est de voir comment fonctionnent le système de santé et l'éducation, sans parler des lois sur le travail (bien qu'en étant freelance en France on se rapproche beaucoup des conditions américaines), la misère aussi… Disons qu'on peut réussir, très vite, très haut, très fort, mais on peut aussi rapidement faire une descente aux enfers.

Lire aussi >> 3 questions à un coach expert en expatriation

Les démarches pour obtenir votre visa sont-elles compliquées ?

Julia Kerguelen : Il faut dire que je n'ai pas choisi la voie la plus "simple" qui consisterait à me faire embaucher par une société sur place. Comme je souhaite rester freelance et garder cette liberté de travailler avec plusieurs clients, je dois prouver que je suis "une personne aux compétences extraordinaires" et que je ne prends pas le travail d'un Américain à compétences égales. Ma pluridisciplinarité devrait donc être un atout !

Julia a récemment post-produit un film pour Citroën en Chine avec les Naive New Beaters. Aujourd'hui elle est en compétition sur le prochain show Disney pour une célèbre agence de post-production à Paris mais aussi pour être réalisatrice du film d'Elisa Manzini à Los Angeles. Talent à suivre…

  Propos recueillis par Natacha Le Jort
                                                                   
CanadaMexique

Ajouter
Partager


Votre commentaire :