1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Témoignages
  4. >
  5. S'informer
  6. /
  7. Se former
  8. /
  9. Changer d'emploi
  10. >
  11. Anne France Bodereau, 42 ans : « Mon objectif était de me sentir aussi bien dans mon nouveau métier que dans l’ancien. »
Anne France Bodereau, 42 ans : « Mon objectif était de me sentir aussi bien dans mon nouveau métier que dans l’ancien. »

Anne France Bodereau, 42 ans : « Mon objectif était de me sentir aussi bien dans mon nouveau métier que dans l’ancien. »

Déléguée médicale pendant 14 ans, Anne France Bodereau présentait des médicaments aux médecins et s’épanouissait dans un laboratoire pharmaceutique spécialisé en neurologie et en psychiatrie. Son profil scientifique ne la destinait en rien à se tourner vers les ressources humaines. Pourtant, après un plan de licenciement, elle décide de changer de vie professionnelle.

Prendre les choses en main plutôt que de subir le licenciement

Lorsque l’entreprise dans laquelle elle travaille depuis plus de 10 ans vit un PSE, Anne France Bodereau décide de saisir cet événement comme une opportunité et de prendre le virage de la reconversion.

« J’adorais mon métier mais, vu la conjoncture, je n’étais pas certaine de pouvoir l’exercer jusqu’à ma retraite. J’ai ainsi pris la décision de découvrir un nouveau métier dans lequel je pourrais autant m’épanouir. »

Son bilan de compétences l’a beaucoup aidée et lui a permis de définir son projet. Pour le mettre en œuvre, elle a choisi un départ volontaire et a suivi une formation. Ce choix a surpris son entourage mais, constatant sa motivation pour le projet, ils lui ont fait confiance et ils l’ont soutenue.

Une formation aux ressources humaines

Elle a donc suivi une formation, une Licence en Gestion des Ressources Humaines au CNAM puis un Titre de Responsable des Ressources Humaines au CNAM (Master1).

« Au début ça n’était pas facile, la plupart des autres personnes avaient un profil plutôt littéraire ou étaient déjà issues des ressources humaines et souhaitaient approfondir leurs connaissances. Je n’avais pas du tout le même profil. »

Des débuts difficiles

« Pendant les 2 années qui ont suivi ma formation, j’étais dans une phase de transition et j’étais continuellement hors de ma zone de confort. »
Elle pense  même à  retrouver un emploi dans un domaine qu’elle maîtrise, mais cette battante s’aperçoit rapidement qu’elle doit persévérer. Elle exerce comme salariée dans les ressources humaines, mais souhaite avoir plus d’autonomie. Cela fait 3 ans qu’Anne France Bodereau travaille à son compte en tant que consultante en ressources humaines et elle est persuadée d’avoir fait le bon choix.

« Je suis extrêmement fière du chemin parcouru en 6 ans. »

Anne France a appris énormément de choses : « J’ai pu acquérir des nouvelles compétences, rencontrer des nouvelles personnes, me créer un nouveau réseau professionnel ».

Très investie, elle s’efforce de prendre du temps pour elle afin de maintenir un équilibre vie pro / vie perso : « Ce week-end je le prends pour moi ! »

Le mot de la fin ?

« Il s’agit d’un changement et tout changement peut s’avérer plus ou moins compliqué, mais la satisfaction et le développement personnel effaceront toutes les difficultés surmontées et vous en ressortirez fier et plus fort. »

Anne France Bodereau, qui aimait beaucoup son ancien métier, ne retire que du positif de sa reconversion professionnelle et recommande à tous de franchir le cap, notamment aux personnes qui ne s’épanouissent pas au travail.

« Mon objectif était de me sentir aussi bien dans mon nouveau métier que dans l’ancien et chaque jour depuis 6 ans je me rapproche de cet objectif. »

Propos recueillis par Marie Razer

Lire aussi

> Reconversion professionnelle : par où commencer ?  
> Quel métier est pour moi ?


>> Découvrez tous les témoignages sur la reconversion professionnelle
Ajouter
Partager


Votre commentaire :