Thibaut Hamet, 33 ans : « Je savais que je ne voulais pas finir ma vie à Paris. »

Thibaut Hamet, 33 ans : « Je savais que je ne voulais pas finir ma vie à Paris. »

PODCAST – Thibaut Hamet a un travail qui fait rêver les bricoleurs : il est ébéniste. Avec beaucoup d'humilité et de réalisme, il nous raconte son parcours, ses joies et ses galères. Découvrez son histoire !

« Qu’est-ce que je fais devant mon clavier ? Moi, ce qui m’intéresse, c’est le patrimoine. »

De plus en plus d’actifs rêvent d’exercer un métier manuel, une activité plus concrète, utile et en phase avec leurs valeurs. A l'instar de Thibaut qui s’est tourné vers l’artisanat ; il a quitté l’immobilier pour devenir ébéniste à 33 ans. Cette reconversion s'est faite progressivement, Thibaut a réduit petit à petit le spectre des possibilités, les métiers du bois ont retenu toute son attention : "c’est vraiment une passion que j'ai découverte sur le tard, en allant discuter chez des artisans, en allant aux porte ouvertes des compagnons du devoir par exemple…" Il a concrétisé son rêve en à peu près un an.

#6: Du cœur à l'ouvrage

42 minutes, le podcast de la reconversion professionnelle, dresse, chaque mois, le portrait de son invité qui a changé de voie, sans tabou. Rencontrez Thibaut dans son atelier d’ébéniste à Arras...

Reconversion ébéniste



Des expériences de personnes qui ont changé de métier à la trentaine

 

Ajouter
Partager


Votre commentaire :