1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Création d'entreprise
  6. >
  7. Intrapreneuriat : quand les salariés deviennent entrepreneurs...

Intrapreneuriat : quand les salariés deviennent entrepreneurs...

Intrapreneuriat : quand les salariés deviennent entrepreneurs…
Publié le 19/06/2017

L’entrepreneuriat séduit de plus en plus de Français. Découvrez comment les salariés peuvent devenir entrepreneurs au sein même de leur entreprise.

Une majorité de salariés intéressés par l’intrapreneuriat 

Selon l’étude "Intrapreneuriat : effet de mode, ou vague de fond ?" menée par le cabinet de conseil Deloitte, en partenariat avec Viadéo et Cadremploi, auprès de 4 000 personnes en France, 72 % des salariés se disent intéressés par l’intrapreneuriat.

Si 63 % des entreprises n’ont aucun programme d’intrapreneuriat, cette démarche encore méconnue devrait se développer dans tous les secteurs, et pas seulement dans les grands groupes ; start-up et PME sont également concernées, d’après le cabinet Deloitte.

Il s’agit pour le salarié de devenir entrepreneur au sein même de son entreprise.

Rester salarié tout en exerçant une activité d’entrepreneur, à raison d’une journée par semaine par exemple, avec le soutien de son employeur. Ce projet doit être en lien avec l’activité de l’entreprise et tous partagent les bénéfices de ce projet, souvent innovant.

A la différence de l’entrepreneuriat, l’intrapreneuriat présente ainsi moins de risque financier : il « n’engage que le savoir-faire du salarié et non ses avoirs financiers et biens personnels ».

Lire aussi >> L’entreprise encourage la créativité des salariés

74 % des sondés souhaitent devenir intrapreneurs d’ici 3 ans

Si une autre étude indique que presque 1 Français sur 2 envisage de créer son entreprise, l’intrapreneuriat peut représenter une alternative intéressante pour les salariés car plus de deux tiers des projets d’intrapreneuriat sont validés et concrétisés au sein des entreprises.

63 % de ces projets ont vocation à créer de nouveaux produits ou à améliorer un produit ou service déjà existant, tandis que 18 % visent le développement de nouvelles technologies.

Enfin, l’intrapreneuriat peut être un bon tremplin pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale ! D’ailleurs 65 % des personnes interrogées estiment que leur expérience d’intrapreneur les a incitées à devenir entrepreneur.

 Par Natacha Le Jort

Sur le même sujet
> Quels sont les secteurs porteurs pour la création d’entreprise ?
> Formation à la création d’entreprise grâce au CPF
> 6 métropoles régionales où entreprendre

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS