Formation : 55 % des actifs ne se sentent pas assez informés

Formation : 55 % des actifs ne se sentent pas assez informés
Publié le 30/03/2021

Le baromètre de la formation professionnelle 2021 de Centre Inffo révèle la nécessité absolue chez les actifs Français à se former tout au long de leur carrière. Découvrez les résultats de ce sondage qui fait suite aux bouleversements dans le monde de l’emploi et de la formation.

Méthodologie : enquête menée en février dernier interroge 1 626 personnes en poste ou en recherche d’emploi.

Formation : 48 % des actifs prévoient de suivre une formation au cours de l'année

Plus de la moitié des actifs français a le sentiment de ne pas être assez bien informée sur les possibilités de formation. Ce chiffre est stable par rapport à l’année dernière, mais semble davantage concerner les fonctionnaires et les personnes diplômées du supérieur.

Sachez que le compte personnel de formation est le dispositif le plus abouti pour avoir accès à la formation professionnelle. 85 % des actifs connaissent le CPF, surtout chez les jeunes, mais 42 % ignorent le montant de leurs droits.

4 actifs sur 10 pensent que leur métier évolue très vite

Les sondés pensent que les évolutions de métier doivent s’accompagner d’une montée en compétences nécessaire. En effet, 48 % des actifs français pensent faire le même métier dans 5 ans, mais pas forcément de la même manière. L’évolution professionnelle et la modernisation des entreprises (digitalisation, etc.) poussent les salariés et les demandeurs d’emploi à accroître leurs compétences.

Lire aussi >>Quel métier est pour moi ?

>>Idée de reconversion : 5 métiers qui recrutent en 2021

La formation professionnelle, un levier pour s’améliorer dans son travail

Pour 9 actifs sur 10, la formation professionnelle continue est une opportunité pour s’améliorer dans son travail et ne pas se lasser. 89 % des sondés estiment également que se former est une chance pour évoluer dans son emploi afin d’avoir accès à des promotions ou à des opportunités professionnelles.

Et si plus de la moitié des actifs estime que la formation est contraignante (59 %), ils sont 78 % à affirmer qu’elle est avant tout une responsabilité personnelle et individuelle. Au total, la grande majorité des actifs déclare que l’individu est lui-même acteur de son parcours de formation professionnelle, suivi des organismes de formation et de l’employeur.

L’enquête révèle que ce sont les plus diplômés qui sont proactifs dans la démarche de formation.

Par Maelys Léon

La rédaction vous conseille

>>>Top 3 des formations professionnelles les plus demandées
>>Accès à la formation : y a-t-il une inégalité femme-homme ?
>>Mon Compte Formation : voici le 1er bilan annuel

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS