Recrutement : ces secteurs qui manquent de candidats

Recrutement : ces secteurs qui manquent de candidats
Publié le 29/10/2020

Les tensions sur le marché du travail ont atteint leur plus haut niveau en 2019 mais devraient s’amoindrir suite à la crise sanitaire, sans toutefois disparaître, selon la nouvelle étude de la Dares dévoilée le 7 octobre 2020. Un problème de recrutement qui touche aujourd’hui 30 secteurs d’activités.

Deux secteurs majoritairement concernés

L’étude présentée par la Dares (service statistique du Ministère du Travail), basée sur le nouvel outil de mesure des métiers en tension de Pôle Emploi, a évalué les situations où le nombre de postes à pourvoir est plus important que le nombre de candidats. Ces situations provoquent généralement des recrutements longs et difficiles.

Source : Pôle emploi - Dares

L’étude stipule que les tensions, en hausse depuis 2015, ont atteint leur plus haut niveau en 2019. Ces tensions devraient s’amoindrir en 2020 suite à la crise sanitaire, mais sans pour autant disparaître. Elles sont présentes dans 30 secteurs d’activité recensés.

Parmi tous ces secteurs, deux semblent être majoritairement touchés : celui de l’industrie et des travaux publics. Selon l’étude, les tensions touchent les ¾ des métiers de ces secteurs, comme par exemple :
- Les chaudronniers, tôliers, traceurs, serruriers, métalliers et forgerons,
- Les métiers d’ouvriers qualifiés ou techniciens du bâtiment et des travaux publics,
- Les métiers d’ingénieurs, cadres d’études ou chef de projets informatiques.
Et plus particulièrement, les métiers de dessinateurs en électricité et en électronique.

En dehors de ces secteurs, ce sont les métiers d’aides à domicile et aides ménagères qui sont de plus en plus concernés par ces tensions.
La situation des métiers du soin ne cesse de s’aggraver depuis 2015, ce qui est dû au vieillissement de la population et plus récemment à la crise sanitaire.

Lire aussi>> Chômage partiel : la prise en charge des formations passe à 70%
>> CPF : n’oubliez pas de transférer vos heures de formation !

Les raisons qui expliquent ces tensions

L’outil présenté s’appuie sur une série d’indicateurs de tension. Cet outil a pour but de comprendre les tensions dans les secteurs évoqués et d’en rechercher les causes pour mieux pouvoir les effacer.

Pour les 30 secteurs présentés par l’étude, les principales raisons sont :

  • Des conditions de travail difficiles,
  • Une augmentation des offres d’emplois malgré un nombre de candidats constants,
  • Une non-durabilité de l’emploi,
  • Une inadéquation géographique entre l’offre et la demande.

La rédaction vous conseille
>> Ecologie et RSE : le boom des reconversions « vertes »
>> Confinement/reconversion : avez-vous déjà pensé à changer de métier ?
>> Reconversion professionnelle et Covid-19 : où en êtes-vous ?

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS