5 conseils pour se lancer en freelance et développer son activité

5 conseils pour se lancer en freelance
Mis à jour le 12/05/2022 - Publié le 10/05/2022

Soyez libre !

Devenir freelance, être indépendant, ne plus avoir de patron, gérer sa propre entreprise, choisir ses horaires de travail… Le freelancing a de quoi faire rêver !

Ce statut accorde certes plus de libertés, mais aussi plus de responsabilités. En vous lançant en tant que freelance, vous devenez aussi entrepreneur.

Alors, avant de vous lancer corps et âme dans l’aventure entrepreneuriale et devenir un travailleur indépendant, il est essentiel de vous poser les bonnes questions.

Découvrez 5 conseils pour se lancer en freelance.

Les 5 étapes clés pour devenir freelance et vous lancer en toute sérénité

Se lancer en freelance comporte des avantages et des inconvénients.

Le freelance travaille comme indépendant et s’occupe seul de son activité. Il n’a pas d’employé ni d’employeur. Il gère une micro-entreprise ou une petite entreprise qu’il doit lui-même faire prospérer.

Devenir freelance est une solution séduisante pour une reconversion professionnelle ou une réorientation de carrière.

En devenant auto-entrepreneur, ou votre propre patron de société, vous touchez du doigt la liberté. C’est vous qui gérez votre business, vous qui gérez vos horaires et votre volume de travail.

Mais pour réussir en tant que freelance, mieux vaut ne pas brûler les étapes. Avant de poser votre démission et quitter votre emploi de salarié, nous vous invitons à vous poser les bonnes questions.

1. Connaître votre activité et identifier vos compétences

Quels services VOULEZ-vous proposer ? Quels services POUVEZ-vous proposer ? Ce sont les deux premières questions à vous poser quand vous souhaitez vous lancer en freelance.

Il existe deux profils de micro-entrepreneurs :

  • ceux qui exercent leur métier d’origine en tant qu’indépendant ;
  • ceux qui font une reconversion et qui changent de secteur d’activité.

Dans le premier cas, vous maîtrisez déjà les compétences professionnelles pour travailler à votre compte sans passer par la case formation.

Dans le second cas, être son propre patron implique une reconversion professionnelle.

Faire un bilan de compétences, contacter des conseillers et discuter de votre projet avec des acteurs de la reconversion peut vous aider à trouver une formation et acquérir de nouvelles compétences.

Les questions à vous poser avant de devenir travailleur indépendant

  • Pourquoi aimerais-je devenir freelance ?
  • Quelles sont mes compétences ?
  • De quoi suis-je capable ?
  • Quelles sont mes envies ?
  • Sur quels sujets ai-je envie de travailler ?
  • Pour qui ai-je envie de travailler ?
  • Ai-je besoin d’acquérir de nouvelles compétences ?
  • Quelles formations pourraient m’aider à devenir vraiment indépendant ?

freelance-peur-nouvelleviepro
2. Affronter vos peurs

Travailler à son compte est effrayant. C’est le grand saut.

C’est normal d’avoir peur quand on se lance en tant que freelance. Le syndrome de l’imposteur, les croyances limitantes, la peur de l’échec, l’angoisse de ne plus avoir de rémunération stable et suffisante sont le lot des entrepreneurs.

La deuxième étape pour devenir freelance est de dépasser ces peurs. Le meilleur moyen d’y parvenir est de vous faire accompagner.

L’accompagnement, que ce soit par une communauté, une formation pour les freelances ou un coach professionnel, vous aide à dépasser vos craintes afin d’avancer vers votre nouvelle vie professionnelle. Vous sortez de votre zone de confort, mais avec un filet de sécurité.

3 outils pour dépasser vos peurs de devenir entrepreneur

1. La formation Digi Atlas pour devenir freelance : vous entrez dans une communauté d’entrepreneurs qui se sont lancés et qui partagent vos craintes. Vous êtes aussi accompagnés par des mentors qui répondent à vos questions et vous aident à trouver des solutions.

>> Découvrez la formation comment devenir freelance et trouver des missions.

2. Testez ! Vous n’êtes pas obligé de quitter votre emploi du jour au lendemain et devenir micro-entrepreneur dans la foulée. Utilisez votre statut de salarié en CDI ou en CDD pour tester votre offre et trouver vos premiers clients.

3. Trouver le sens : pourquoi avez-vous envie de devenir freelance ? Vous rêvez d’un meilleur cadre de vie ? Vous recherchez l’équilibre vie pro / vie perso ? Vous rappeler pourquoi vous voulez devenir indépendant vous aidera à conserver votre détermination.

3. Affiner votre offre

Ça y est, vous y êtes, vous êtes sûr, vous allez vous lancer en tant que freelance.

Vous savez dans quelle activité vous allez ouvrir votre auto-entreprise (ou votre EURL, SASU, EIRL… découvrez comment choisir votre statut juridique pour travailler en freelance).

Il ne vous reste plus qu’à affiner votre offre.

Pour cela, vous pouvez :

  • effectuer une étude de marché et voir les offres et services disponibles ;
  • analyser vos concurrents pour comprendre les prestations qu’ils proposent ;
  • vous spécialiser dans un seul domaine de compétences.

Les nouveaux freelances ont tendance à croire que s’ils restent généralistes dans leur activité, ils toucheront plus de clients.

Ce n’est pas le cas. Au contraire, trouver une niche, c’est-à-dire une spécialité, vous hisse en tant qu’expert, rassure vos clients quant à votre savoir-faire et vous permet de facturer plus cher.

Quand vous avez mal aux dents, vous allez voir un dentiste, pas un médecin traitant, parce que c’est un spécialiste. Vous ne perdrez pas de clients parce que vous vous spécialisez dans un seul domaine, au contraire.

Vous attirerez plus de prospects qualifiés dans votre niche, prêts à acheter la solution que vous proposerez à leur problème.

4. Tester votre offre auprès du marché et des clients

Maintenant que votre offre est prête, il ne vous reste plus qu’à la tester.

Pour devenir travailleur autonome et réussir, vous devez vous assurer que votre offre est en adéquation avec les besoins du marché et la demande des clients.

Lancer votre activité indépendante en restant à votre poste de salarié est rassurant. Vous prenez moins de risques.

Le portage salarial est aussi un bon moyen de vous lancer freelance tout en profitant des avantages du salariat. Vous cotisez pour l’assurance-chômage, vous travaillez pour une entreprise cliente (une société de portage salarial) et vous négociez vos tarifs.

C’est la liberté du statut d’indépendant associé aux avantages du statut de salarié.
nouvelleviepro-web-freelance

5. Créer votre présence en ligne

Internet vous offre plus de visibilité. Et qui dit visibilité, dit plus de clients (en théorie).

Créer une présence en ligne est un excellent moyen de trouver des clients, trouver des missions de freelance et signer des prestations.

Créer une présence sur le web et sur les réseaux sociaux s’apprend.

Le marketing digital est une solution efficace pour vous démarquer et augmenter votre visibilité en ligne.

Comment réussir son marketing digital ?

La formation est le meilleur moyen de réussir votre marketing digital. Quand vous vous formez au marketing, vous bénéficiez de conseils d’expert et d’un accompagnement.

Apprendre seul en autodidacte est possible, mais plus long et fastidieux. Pour avoir des résultats rapides et surtout éviter les erreurs qui vous font perdre du temps, suivre une formation sur le marketing digital est un vrai plus.

>> Découvrez la formation sur le marketing digital pour développer votre business.

Les astuces pour développer son activité de freelance (et faire décoller son business)

Ce n’est pas tout de choisir sa structure indépendante, d’ouvrir son auto-entreprise et d’exercer en freelance. Désormais, il vous faut trouver des missions et des clients.

Comment faire ?

La prospection n’est pas la partie préférée des entrepreneurs. Pourtant, c’est une étape nécessaire pour développer votre activité.

Heureusement, il existe des moyens de rendre la prospection agréable et, surtout, plus confortable. Le marketing digital est, là encore, la solution la plus efficace pour attirer des entreprises, des particuliers et trouver des missions de freelance.

S’entourer des bonnes personnes

La clé pour développer votre activité d’indépendant est de vous entourer des bonnes personnes.

Là encore, l’accompagnement, les groupes d’entrepreneurs et les formations qui ont une communauté sont les meilleurs moyens de réseauter et trouver des clients.

>> Entrez dans la communauté Digi Atlas et faites décoller votre business.

Créer un site internet

Quand vous avez une question et que personne n’a la réponse, où allez-vous ? Sur internet.

80 000 requêtes sont tapées chaque seconde dans Google.

Créer un site internet qui présente vos offres et votre activité peut vous aider à trouver des missions… Sans prospecter ! Vous attirez les clients naturellement vers vous.

Pour réussir à exister dans la masse de requêtes et de sites internet, il existe des méthodes, comme le référencement naturel (le SEO), la publicité (le SEA)…

Cet univers un peu barbare peut paraître effrayant et chronophage. Mais il devient beaucoup plus simple quand vous avez les bons outils.

>> Votre boîte à outils pour développer votre site web avec Wordpress (promis, c'est facile).

nouvelleviepro-freelance-reseaux-sociaux

Être présent sur les réseaux sociaux

Il n’y a pas de secrets, les réseaux sociaux sont un moyen très efficace d’augmenter votre visibilité en ligne et donc de développer votre activité de freelancing.

L’idée est de choisir un réseau social, de préférence celui où se trouve votre cible, et de publier régulièrement du contenu autour de votre thématique.

L’objectif de créer votre présence en ligne sur les réseaux sociaux est d’expliquer ce que vous faites, comment vous le faites, et de monter les résultats.

Plus vos offres et votre expertise seront visibles, plus vos prospects vous feront confiance et plus ils seront susceptibles d’acheter votre produit. Vous pourrez donc facturer davantage, et c’est tout ce que l’on vous souhaite !

Développer son réseau

Pour dénicher des missions intéressantes, vous devez parler de votre activité, la rendre visible en ligne et dans la vraie vie.

Parlez de votre business, parlez de ce que vous faites. Peut-être que votre cousin connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui a besoin de vos services.

On sous-estime la puissance du réseau, du bouche-à-oreille, alors qu’il reste le canal d’acquisition le plus efficace pour trouver des clients, comme lorsqu’on est à la recherche d’un emploi.

« Mais je n’ai pas le temps de faire tout ça ! »

Vous n’avez pas décidé de vous lancer en freelance pour sacrifier votre vie personnelle. C’est normal.

Oui, créer votre boîte et vous mettre à votre compte prend du temps, surtout au début. Ce sont les premiers mois de développement de votre entreprise qui sont chronophages.

Mais si ces étapes sont bien effectuées, les résultats seront durables. Créer un site sous Wordpress, par exemple, peut paraître fastidieux, mais s’il est bien référencé, vous n’aurez pas à démarcher un seul client.

Publier des posts sur Instagram demande du temps, mais votre communauté vous apportera du business naturellement et rassurera vos clients quant à votre expertise.

Alors oui, les premières étapes d’une vie de freelance sont longues, mais ce n’est que pour mieux profiter de votre liberté ensuite.

Devenez freelance dès maintenant avec la formation Devenir Freelance et Trouver des missions de Digi Atlas.

Développez votre business en ligne grâce à la formation à distance Maîtriser le marketing digital.

Vous connaissez tous les conseils pour devenir freelance… Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS