1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Travailleur indépendant
  8. >
  9. Le portage salarial, une forme atypique d’emploi en plein essor

Le portage salarial, une forme atypique d’emploi en plein essor

Le portage salarial, une forme atypique d’emploi en plein essor
Mis à jour le 23/05/2017 - Publié le 27/04/2017

Plus sécurisant que le travail indépendant, le portage salarial attire 70 000 personnes en France. Une nouvelle convention collective entérine son existence.

Le fonctionnement du portage salarial

Ce statut hybride, entre salariat et travail indépendant, semble concilier les avantages des deux. D’ailleurs les syndicats ont signé à l’unanimité une convention collective qui entérine l’existence du portage salarial en tant que branche.

Le portage salarial est une forme de travail atypique où le porté (travailleur indépendant) devient salarié, en CDD ou CDI, d’une société de partage. Cette dernière intervient entre le porté et ses clients. Ainsi le porté peut bénéficier de la couverture sociale à laquelle il n’aurait pas droit sous le seul statut d’indépendant. La société de portage sert d’intermédiaire et prend en charge les démarches administratives (juridique, fiscalité, comptabilité...).

>> Découvrez les avantages et les inconvénients du portage salarial

Bon à savoir

Entre deux missions, le porté ne perçoit aucun salaire, contrairement au CDI intérimaire. Mais la convention collective prévoit une réserve utilisable par le salarié (correspondant à 10 % du salaire de base de la dernière mission) en cas d’inactivité.

Les services à la personne (garde d'enfant, ménage, soutien scolaire...) ne peuvent pas être effectués en portage salarial.

Lire aussi >> Salarié en reconversion ou freelance : le portage salarial est-il fait pour vous ?

Forte croissance du portage salarial

Flexible et sécurisant, le portage salarial, initialement réservé aux cadres, s’ouvre aux titulaires d’un bac +2 ou aux personnes ayant trois ans d’expérience significative dans le même secteur d’activité.

La profession estime que le nombre de portés qui s’élève à 70 000 aujourd’hui devrait doubler d’ici 2020. Les portés n’étaient que 22 000 en 2008.

En bref

Le secteur du portage salarial regroupe 44 entreprises pour un chiffre d’affaires d’environ 600 millions d’euros.

Portrait-robot du porté

Il s’agit généralement un homme de 45 ans qui travaille en tant que consultant (dans l’informatique, la communication, le management ou la formation).

Sur le même sujet

> Freelance : bien choisir votre société de portage salarial
Portrait-robot du travailleur indépendant
Le jobbing, qu’est-ce que c’est ?

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS