La santé mentale des Français se dégrade depuis 2 ans

 6 MIN

Une santé mentale en baisse chez les cadres français

Si le télétravail est perçu comme positif par la majorité des cadres français, 15 % d’entre eux affirment voir leur santé mentale se dégrader depuis 2 ans.

C’est ce que révèle une étude de l’Apec :

  • 55 % des cadres se disent surchargés par le travail ;
  • 54 % sont en état d’épuisement professionnel (burn-out) ;
  • 54 % subissent un stress intense.

Près de deux cadres sur dix ont déjà été obligés de se mettre en arrêt maladie ou de prendre un congé en raison d’un épuisement professionnel important.

Chez les cadres qui remplissent une fonction de manager, c’est encore pire, puisqu’ils sont 65 % à se sentir dépassés par une charge de travail insurmontable, contre 47 % pour les cadres non managers.


●  Lire aussi

Les entreprises ne s’impliquent pas assez dans les questions de santé au travail

Près de la moitié des cadres estiment que leur entreprise n’agit pas assez pour les questions de santé mentale au travail et pour préserver celle de leurs salariés.

En 2022, l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle semble être l’objectif de nombreux actifs. 26 % des personnes interrogées par l’Apec souhaitent même réduire le temps qu’ils consacrent à travailler.

Le Quiet Quitting, un phénomène post-pandémie apparu aux États-Unis, touche de nombreux salariés et cadres épuisés, surchargés et au bord du burn-out.

Renoncer à travailler en dehors des heures de travail délimitées dans le contrat ou réduire sa charge de travail en faisant moins est une solution pour éviter la dépression professionnelle.


●  Lire aussi

La santé mentale des salariés : l’entreprise doit‑elle s’en soucier ?

C’est une vraie question, dont la réponse semble plus ou moins évidente selon les points de vue.

Le premier baromètre d’OpenUp, une entreprise spécialisée dans les questions de santé mentale au travail, révèle que la majorité des salariés interrogés estiment que c’est à l’employeur d’engager le sujet de la santé mentale. 69 % des managers considèrent ce sujet comme plus personnel que professionnel.

Le manque de moyen accordé aux entreprises pour anticiper la démotivation des salariés, puis l’absentéisme et le décrochage expliquerait ce manque de soutien de la hiérarchie.

OpenUp précise en 2022 que 45 % des employés préfèrent discuter de leur bien-être mental avec un interlocuteur externe.

Néanmoins…

67 %

des salariés ne savent pas à qui s’adresser pour parler de leur mal-être au travail.

Démissionner de son emploi pour améliorer sa santé mentale : est‑ce une bonne idée ?

Quand tout va mal, qu’on ressent une boule au ventre avant d’aller travailler, une envie peut nous saisir… Celle de tout envoyer balader, de quitter son emploi, remettre sa lettre de démission et changer de métier ou d’entreprise.

Mais est-ce toujours une bonne idée ?

Oui et non.

Quitter son job quand on a un vrai projet

Quitter son boulot sur un coup de tête est fortement déconseillé. Surtout si, derrière, vous n’avez ni plan B ni projet professionnel.

Prendre un congé, vous faire arrêter par votre médecin peut être une première solution si vous craquez et avez besoin de repos.

Avant de démissionner, demandez-vous pourquoi vous voulez faire et ce dont vous avez envie pour la suite de votre carrière.

Avez-vous vraiment envie de quitter votre entreprise ? Voulez-vous changer complètement de métier et faire une reconversion ? Souhaitez-vous voler de vos propres ailes et créer une entreprise ?

Posez-vous les bonnes questions avant de vous réorienter professionnellement et de poser votre démission.


●  Lire aussi

Démissionner… et regretter !

De nombreux salariés ont sauté le pas pendant la pandémie et ont démissionné de leur poste. Cette crise sanitaire a sonné le top départ pour beaucoup de reconversions professionnelles, avec une promesse d’épanouissement.

Dans certains cas, ce changement de profession ou de secteur d’activité a fonctionné. Pour d’autres… Ils regrettent d’avoir démissionné.

C’est ce que révèle une étude d’UKG publiée en avril dernier : 6 salariés sur 10 interrogés se sentaient mieux dans leur ancien emploi.

En France, les reconvertis de la pandémie ne sont que 24 % à se dire pleinement satisfaits. Pour le reste, c’est la désillusion.

Les Français regrettent avant tout :

  • leurs anciennes missions ;
  • leur ancien salaire.

En revanche, ils ne regrettent pas du tout leurs anciens collègues. Comme quoi…

Démissionner, se reconvertir, puis faire demi‑tour et retrouver son ancien métier

L’avantage avec votre parcours professionnel… C’est que vous pouvez en faire ce que vous voulez ! Vous pouvez essayer un métier un jour, en changer le lendemain et apprendre un nouveau métier le jour suivant.

Le site d’emploi et d’actualités Welcome to the Jungle a interrogé des personnes qui ont changé de voie pendant le confinement et qui ont fait demi-tour.

C’est le cas de Colombe qui travaillait dans la gestion de portefeuilles clients. Quand la Covid arrive, les boutiques ferment et Colombe voit son activité professionnelle ralentir puis s’arrêter. Elle tente alors la finance où elle décroche un job à Londres.

C’est la douche froide. Colombe ne s’y plaît pas du tout. Au bout de 6 mois, elle démissionne et retourne à son ancien métier après un bilan de compétences. Elle en tire des expériences et une meilleure connaissance d’elle-même, de ses aspirations et de ses valeurs.

Découvrez tous les témoignages de Welcome to the Jungle sur les reconvertis qui ont regretté


●  Lire aussi

Si la santé mentale des salariés français est en baisse depuis quelques années, il ne faut pas oublier que jamais rien n’est figé dans le temps. Prendre soin de sa santé est une priorité et le premier pas pour aller mieux est de parler de ce qui ne va pas.

Avant de démissionner, avant de changer de voie, avant de tout remettre en question… Parlez de votre mal-être et prenez soin de vous.


●  La rédaction vous conseille
Classé dans
  • Décryptage
  —   Catégories
  • Faire le point
Maelys Léon

Par Maelys Léon

Partager cet article :
La rédaction vous conseille
nouvelleviepro-reforme-retraite-2023
17 janvier 2023
  • Incontournable
  • Changer d'emploi
  • Créer son entreprise
  • Devenir indépendant
  • Faire le point
  • S'informer
  • Se former
À nouvel an, nouvel élan ✨
30 décembre 2022
    nouvelleviepro-reconversion-vers-qui-se-tourner
    27 décembre 2022
    • Incontournable
    • Faire le point
    • Changer d'emploi
    • S'informer
    Travail le dimanche : les professions les plus concernées
    22 décembre 2022
      nouvelleviepro-froid-travail-loi
      14 décembre 2022
        nouvelleviepro-comment-faire-reconversion-sans-perte-salaire
        1 décembre 2022
        • La ptite voix
        • Créer son entreprise
        • Devenir indépendant
        • Faire le point
        • S'informer
        Les conseils des pros pour réussir votre reconversion
        30 novembre 2022
        • Incontournable
        Voir toutes les actualités

        2023 Tous droits réservés