5 compétences les plus recherchées par les employeurs en 2021

5 compétences les plus recherchées par les employeurs en 2021
Publié le 15/04/2021

82 % des employeurs pensent embaucher au cours de l’année 2021. Monster a interrogé les recruteurs français afin d’établir les perspectives d’embauche, les attentes et les défis à venir du point de vue des décideurs RH. À l’heure où la crise économique ébranle le monde du travail et le marché de l’emploi, quelles sont les compétences les plus recherchées par les employeurs en 2021 ? Découvrez 5 compétences comportementales (soft skills) nécessaires en 2021 pour se démarquer auprès des entreprises et des recruteurs.

1. La fiabilité

Pour 32 % des recruteurs français, la fiabilité est la compétence comportementale la plus recherchée pour intégrer une entreprise.

En ce qui concerne le recrutement en 2021, les employeurs mettent l’accent sur les soft skills, les « compétences douces ». Deux tiers des décideurs RH affirment convoiter en priorité les compétences dites « transférables ». Ce sont des aptitudes comportementales acquises tout au long de sa vie et qui représentent des atouts pour son nouvel emploi (savoir travailler en équipe, prendre des décisions, trouver des solutions innovantes, etc.).

Soft skills, définition

Une soft skill est une compétence transversale ou comportementale. Chaque recruteur a sa propre liste de soft skills. Par exemple, une soft skill recherchée par les employeurs peut être la capacité à créer un projet, ou la faculté du candidat à mobiliser son intelligence émotionnelle au travail.
Les soft skills se différencient en cela des hard skills. La hard skill implique l’acquisition de compétences techniques liées à un métier en particulier. Les mad skills quant à elles sont les « compétences folles » développées par le biais d’une activité sportive ou artistique.

Lire aussi >> Faire un bilan de compétences
>> Comment trouver un emploi ?

2. L’adaptabilité

28 % des recruteurs recherchent des candidats avec une forte capacité d’adaptation. Cette aptitude dessine la personnalité d’un profil idéal capable de comprendre et d’analyser différents points de vue, dans le but de s’adapter aux changements qui adviennent.

Selon le sondage réalisé par Monster, 57 % des recruteurs souhaitent que la personnalité du candidat ressorte davantage sur son CV. Le curriculum vitae est le premier contact avec l’employeur. Parvenir à identifier ses compétences professionnelles et les mettre en avant permet de se démarquer auprès des décideurs RH. N’hésitez donc pas à miser sur votre capacité d’adaptation pour maximiser vos chances de réussite lors d’un entretien ou pour décrocher un entretien d’embauche.

3. La capacité à résoudre des problèmes

19 % des décideurs RH convoitent des candidats qui savent gérer et régler des problèmes. Cette compétence se traduit par l’aptitude d’une personne à trouver des solutions rapides et efficaces pour résoudre une difficulté.

Utilisez vos expériences professionnelles et personnelles pour développer cette soft skill auprès d’un recruteur. Exploitez tous les obstacles auxquels vous avez été confrontés au cours de vos expériences et expliquez comment vous les avez franchis.

De plus, 43 % des employeurs estiment que les expériences professionnelles sont un atout majeur pour le candidat. Ils les jugent même « déterminantes » dans leur processus de recrutement. Cela concerne aussi bien les seniors que les jeunes diplômés.

Cette année, et pour les jeunes en recherche d’emploi, les recruteurs seront particulièrement attentifs aux stages effectués pendant leur formation. Toutes les autres « expériences pertinentes » seront également les bienvenues en 2021.

4. L’honnêteté prime avant tout

Selon les ressources humaines, l’honnêteté n’est pas au rendez-vous pour de nombreux candidats. D’après l’enquête, 6 recruteurs sur 10 estiment que ces derniers « exagèrent leurs compétences sur le CV ». 42 % des sondés craignent même que certains candidats mentent sur leurs capacités professionnelles. La sincérité est donc l’une des compétences les plus recherchées par les employeurs en 2021.

42 % des recruteurs sont également freinés par les « trous » présents dans les carrières des candidats. Pour se démarquer lors d’un entretien d’embauche, il ne faudra donc pas hésiter à rassurer l’employeur et être honnête.

5. Savoir mettre en avant ses qualités professionnelles

Pour Romain Giunta, responsable éditorial chez Monster France, les recruteurs sont en « mal de rencontres physiques » et placent toutes leurs attentes sur le CV et l’entretien. Soigner son curriculum vitae et préparer son entretien d’embauche sont donc cruciaux pour optimiser ses chances de réussite lors d’un recrutement.

69 %

des recruteurs affirment que l’entretien d’embauche est décisif pour faire leur choix.

Plus de 2 employeurs sur 10 (24 %) déclarent peiner à trouver ces compétences chez les candidats. Pour se démarquer et réussir leur entretien d’embauche, les demandeurs d’emploi et les personnes en recherche d’emploi savent désormais quelles compétences comportementales mettre en avant sur leur CV pour sortir du lot.

Par Maelys Léon

​La rédaction vous conseille

>>Comment faire un CV
>>10 questions courantes en entretien d’embauche
>>Mad Skills : soyez original et décrochez un job

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS