1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Métiers
  8. >
  9. Une féminisation de l’emploi très forte depuis 30 ans

Une féminisation de l’emploi très forte depuis 30 ans

Une féminisation de l’emploi très forte depuis 30 ans
Publié le 24/03/2017

Les femmes occupent une part de plus en plus importante sur le marché du travail, surtout dans les métiers qualifiés, selon l’étude récente de la Dares (direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques).

La tertiarisation de l’économie favorise cette évolution

Depuis le début des années 80, le nombre de femmes qui occupent un emploi a fortement augmenté (+ 3,2 millions). A titre de comparaison, le nombre d’hommes en emploi a seulement progressé de 0,2 million.

Les femmes occupent ainsi en moyenne 48 % des emplois, contre 41 % il y a 30 ans. Avec une nette augmentation dans les métiers du tertiaire (notamment dans les professions des services administratifs, comptables et financiers). Après la banque et les assurances, elles investissent le domaine du droit et représentent plus de la moitié des professionnels du droit.

Lire aussi >> L’évolution des métiers en France depuis 30 ans

Le nombre de cadres femmes a presque doublé depuis les années 80

Elles étaient seulement 19 % à avoir le statut cadre il y a 30 ans. Elles ont connu également une progression importante au niveau des professions intermédiaires et occupent 70 % des postes de niveau technicien.

Certains métiers typiquement masculins se sont féminisés

Par exemple, les métiers d’ingénieurs et cadres de l’industrie (25 % de femmes), les métiers de cadres du bâtiment et des travaux publics (19 %) et les métiers de l’armée, police, pompiers (14 %).

A contrario, la présence des femmes a diminué dans certains métiers, notamment « dans l’industrie du textile et du cuir (68 % de femmes, contre 81 % il y a 30 ans) et dans le travail du bois et l’ameublement (13 % contre 23 %), qui sont des métiers en déclin d’ouvriers non qualifiés. »

La fin des dactylos

Le déclin de certaines professions comme dactylo ou opératrice de saisie explique la chute de la part des femmes chez les employés et opérateurs en informatique (46 % contre 85 % dans les années 80).

Les femmes sont également beaucoup moins présentes parmi les patrons et cadres d’hôtels, cafés, restaurants : elles n’y occupent plus que 37 % des postes, contre 59 % il y a 30 ans.

Certains métiers restent très majoritairement féminins

Assistantes maternelles, employés de maisons, aides à domicile, aides ménagères, secrétaires, secrétaires de direction… sont à plus de 95 % des femmes.

A l’autre bout du spectre, les hommes occupent les postes de la maintenance, du bâtiment, de la mécanique et du travail des métaux, comme il y a 30 ans.

Découvrez aussi >> Les métiers qui recrutent en 2017

Et les métiers mixtes ?

Le nombre de métiers mixtes, c’est-à-dire composés de 40 à 60 % de femmes, a légèrement augmenté depuis 30 ans et comptabilise seulement 4 familles professionnelles supplémentaires.

En bref

Parallèlement à la féminisation de l’emploi et à la progression des métiers qualifiés, le vieillissement des actifs en emploi est aussi une tendance marquante de ces 30 dernières années. L’étude de la Dares nous apprend que le temps partiel et les formes particulières d’emploi (contrats à durée déterminée, intérim) se sont développés, mais de manière contrastée selon les métiers. C’est encore le secteur du tertiaire qui a le plus souvent recours au travail à temps partiel.

 Par Natacha Le Jort

Sur le même sujet

> Management : les femmes préfèrent (encore) les hommes
> Plus de 200 000 recrutements de cadres en 2017
> Quelle est la vision des Français sur le travail ?

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS