Le compte personnel de formation (CPF) crédité en euros en 2019

Le compte personnel de formation (CPF) crédité en euros en 2019
Mis à jour le 28/06/2019 - Publié le 28/01/2019

Dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle, les heures du compte personnel de formation (CPF) basculent en euros au 1er janvier 2019.

De 500 à 800 euros par an pour le CPF

Le projet de loi "Pour la liberté de choisir son avenir professionnel" a été présenté par Muriel Pénicaud et adopté par le Conseil des ministres. Le Gouvernement s’est engagé dans une profonde transformation du système de formation professionnelle initiale et continue, ainsi que dans une réforme de l’assurance chômage.

Un compte personnel de formation rénové et repensé

A partir du 1er janvier  2019, les heures CPF font place aux euros. C’est l’une des mesures phares de la réforme de la formation professionnelle annoncée par Murielle Pénicaud, ministre du Travail. « Les euros sont beaucoup plus concrets et lisibles pour chacun », explique Muriel Pénicaud pour défendre sa réforme du CPF.

Auparavant, le compte personnel de formation était crédité de 24 heures de formation par année de travail pour un salarié à temps plein, dans la limite d’un plafond total de 150 heures. Avec la réforme, le CPF est crédité en euros et non plus en heures : 500 euros par an pour un salarié à temps plein, avec un plafond de 5 000 euros. Les heures de formation déjà acquises par les actifs seront converties en euros, selon un taux de 15 euros de l'heure.

Bon à savoir

Quel montant sur votre CPF début 2019 si vous n'avez jamais utilisé vos heures ?

Au 1er janvier 2019, le salarié qui n’a jamais utilisé son DIF (120 heures) ni son CPF (72 heures accumulées depuis 2015) dispose sur son compte d’un crédit de formation d’une valeur de 2 880 euros. A cette somme viendront s'ajouter, au cours du 1er semestre 2019, 360 euros au titre des 24 heures acquises au titre de l'année 2018, soit 3 240 euros au total.

Lire aussi >> Plus de 5 millions de personnes ont ouvert leur CPF

Quant aux salariés non-qualifiés, n’ayant pas un niveau V de qualification (CAP), ils bénéficieront de 800 euros par an avec un plafond total de 8 000 euros.

Concernant les salariés en CDD, le compte sera crédité au proprata temporis, c’est-à-dire en fonction de la proportion du temps de travail effectué par le salarié en contrat à durée déterminée.

Le compte personnel de formation de transition professionnelle

Il s’agit d’une modalité particulière du CPF destinée à faciliter les changements de métiers et de professions. Le compte personnel de formation de transition professionnelle accompagne les actifs dans la mise en œuvre de leur projet de mobilité ; au-delà des frais pédagogiques, ce compte peut prendre en charge la rémunération.

Une nouvelle application CPF pour smartphones

Grace à une application numérique qui sera créée au second semestre 2019, les actifs pourront consulter en temps réel les droits qu’ils auront acquis au titre du CPF. Cette application permettra également de choisir une formation, de comparer les offres, puis de les noter. 

Top des formations CPF validées pour les salariés 

  1. Test d’anglais (BULATS et TOEIC)
  2. Bureautique (TOSA)
  3. Accompagnement à la validation des acquis de l’expérience (VAE)
  4. Passeport de compétences informatique européen (PCIE)

Lire aussi >> Formez-vous à la création d’entreprise grâce au CPF

Le CPF en euros génère de fortes oppositions chez les partenaires sociaux

Les partenaires sociaux ne sont pas convaincus par l’idée de comptabiliser en euros le compte personnel de formation. Ce choix de l’exécutif leur parait risqué car susceptible de créer une inflation du prix des formations et donc d’accroître les inégalités.

Selon les partenaires sociaux, le taux moyen de prise en charge d’une heure CPF équivaut à 41 euros alors que l’exécutif a choisi un taux de conversion de 15 euros de l’heure dans le cadre du nouveau CPF. Un écart qui risque de générer des difficultés quant au financement global d’une formation pour le salarié. Ce dernier devra effectuer une recherche d’abondement supplémentaire auprès de son entreprise ou de sa branche afin d’accéder à la formation souhaitée.

Quoi qu’il en soit, Muriel Pénicaud vise un million de formations par an (contre environ 575 000 formations en 2017).

 Par Natacha Le Jort

Sur le même sujet

> Avez-vous mobilisé votre compte personnel de formation ?
> Le projet de transition professionnelle
> Utilisez vos heures DIF avant 2020 !
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS