1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Changer d'emploi
  4. >
  5. Expatriation : travailler en Belgique

Expatriation : travailler en Belgique

A quelques heures de TGV de la France, la Belgique est l’un des pays frontaliers les plus familiers et pourtant tellement dépaysant. Pourquoi ne pas tenter l’aventure et partir y travailler ?

Travailler en Belgique

Pour les ressortissants de l’Union européenne, la tâche est aisée pour aller travailler en Belgique. La libre circulation des travailleurs implique d’ailleurs une égalité de traitement en matière d’accès à l’emploi. La famille du travailleur peut en profiter tout autant grâce à un droit de séjour étendu. Avec un taux de chômage moins important qu’en France, la Belgique a tout pour attirer la force de travail.

Lire aussi >> Travailler à l’étranger

Les conditions pour travailler en Belgique

Outre les conditions légales, vouloir travailler en Belgique, c’est aussi rechercher un nouveau cadre de vie. La Belgique est un pays chaleureux, les Belges sont particulièrement accueillants et travailler en Belgique, c’est aussi découvrir tout un monde environnant où il fait bon vivre.

Pour travailler en Belgique, il suffit d’être de nationalité française et de s’inscrire auprès du service des étrangers de la commune où est située l’entreprise. Une carte de ressortissant de l’UE sera alors délivrée pour 5 ans. Le régime de travailleur frontalier n’existant plus, les impôts sont payés en France.

Ce qu’il faut savoir pour travailler en Belgique

Il n’y a pas de Smic en Belgique, mais un salaire minimum fixé par les conventions collectives de travail dans chaque branche professionnelle et un 13e mois assez courant dans le pays. Les diplômes français sont reconnus en Belgique s’ils sont susceptibles de recevoir une équivalence.

Plus élevés en Belgique qu’en France, les salaires s’inscrivent dans un temps de travail plus long également (38h/semaine) avec 21 jours de congé annuels. Le coût de la vie sur place est moins élevé, notamment à Bruxelles qui reste très attractive en comparaison avec Paris, notamment pour louer ou acheter un appartement.

Lire aussi >> Réussir son expatriation en famille

Le remboursement des frais de santé est possible à condition de s’affilier au régime d’assurance maladie obligatoire en Belgique et de payer ses cotisations dans le pays.

Trouver un emploi en Belgique

Depuis, la France, il est possible de rechercher des offres d’emploi à Pôle Emploi International ou sur Eures. En Belgique, on parle français, mais aussi flamand, allemand et largement anglais, notamment dans la capitale européenne que forme Bruxelles. Posséder plusieurs langues du pays est un réel avantage.

Les emplois sont divers, notamment dans le tertiaire avec une prédominance des grandes entreprises industrielles qui recrutent massivement. Pour démarrer activement sa recherche d’emploi, il convient de s’inscrire comme demandeur d’emploi auprès du FOREM pour la région wallonne, d’ACTIRIS pour la région de Bruxelles,  du VDAB pour la région flamande et de l’Arbeitsam pour la région germanophone de Belgique.

Pour aller plus loin


> Les meilleures villes où vivre et travailler dans le monde
> Plus d’1 Français sur 3 envisage de travailler à l’étranger
> 3 questions à un coach expert en expatriation
Ajouter
Partager