63% des Français trouvent que leur travail manque de sens

63% des Français trouvent que leur travail manque de sens
Mis à jour le 12/10/2020 - Publié le 08/10/2020

Une étude menée par Chance en partenariat avec Yougov, et publiée le 30 septembre 2020 sur la perception de la reconversion professionnelle en France, révèle qu’un tiers des Français n’est pas heureux au travail.

Une grande envie de reconversion

Selon l’étude de Chance, 63% des Français interrogés affirment que leur travail « manque de sens » et leur prend « trop de temps », avec en majorité ceux vivant dans les grandes villes.

C’est d’ailleurs aussi ce que montrait l’étude menée en 2019 par Nouvelle Vie Pro sur les Français et la reconversion.

Ainsi, 75% se disent motivés à se reconvertir s’ils gagnent en équilibre entre leur vie professionnelle et personnelle. Cette envie de reconversion est majoritairement présente en Île-de-France où 40% des interrogés souhaitent passer le cap, contre 30% dans le Nord et le Sud de la France.
 
Source : Etude Chance

Ce désir de changement peut être expliqué par trois facteurs majeurs :

  • 66% des interrogés souhaitent diminuer leur niveau de stress,
  • 66% aimeraient plus de reconnaissance dans leur travail, notamment les femmes, (à 72%).

En dehors de ces facteurs, 75% des Français interrogés veulent simplement se lancer de nouveaux défis.

Lire aussi>> Top des meilleures entreprises où travailler quand on est une femme en 2020
>> Entrepreneuriat : un rebond inattendu enregistré en France

Une envie freinée par le manque d’informations

Toujours selon l’étude, un tiers des interrogés, majoritairement les moins de 34 ans, ont peur de se tromper en changeant d’orientation. Parmi eux, 51% des 19 à 24 ans sont frileux quant au temps passé en formation. 

Ce n’est cependant pas le seul frein à cette volonté de reconversion :

- 31% des interrogés ont peur de ne pas avoir l’expérience professionnelle pour le métier qui les inspire,
- 27% n’ont pas envie de changer de rythme de travail,
- 22% sont bloqués par les coûts éventuels des formations,
- 46% des interrogés avec des enfants craignent de perdre leur niveau de vie contre 28% des sans enfants,
- 40% des 18 à 34 ans et 18% des plus de 55 ans aimeraient se reconvertir mais ne savent pas où commencer
L’étude révèle aussi qu’1/3 de personnes interrogées n’ont jamais entendu parler du Compte Personnel de Formation (CPF)

Le dernier frein est celui de l’âge : 35% des hommes et 39% des femmes interrogés pensent que leur âge est un frein, notamment 50% des 45 à 54 ans. 67% des plus de 55 ans estiment qu’ils sont « trop vieux » pour changer de métier.

L’accompagnement semble être la clé pour tous ces Français en quête de nouveaux challenges. En effet, 51% des interviewés seraient intéressés par un accompagnement personnalisé pour se reconvertir professionnellement, dont 64% en Île-de-France.

Méthodologie : Enquête réalisée par YouGov pour Chance auprès d’un échantillon de          1 024 personnes représentatives de la population française, en septembre 2020.

Pour vous faire accompagner, rendez-vous au salon Nouvelle Vie Pro le 10 décembre, pour poser toutes vos actions aux acteurs de la reconversion et avancer concrètement votre projet !

Par Claire Chave

La rédaction vous conseille aussi :
>> Salon Nouvelle Vie Pro le 10 décembre : des solutions anti-crise !
>> Covid-19 : ces secteurs qui tirent leur épingle du jeu
>> Ces Français qui ont changé de métier

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS