1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. >
  7. Les Français prennent en moyenne 33 jours de congés payés et de RTT

Les Français prennent en moyenne 33 jours de congés payés et de RTT

Les Français prennent en moyenne 33 jours de congés payés et de RTT
Mis à jour le 08/06/2018 - Publié le 28/08/2017

Si la législation prévoit un minimum de 25 jours ouvrés ou 5 semaines de congés payés par an, les Français prennent généralement 33 jours, d’après la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques) qui a recueilli les déclarations des salariés.

Les droits annuels varient selon l’employeur

Selon l’enquête Emploi de l’Insee, les salariés qui occupent le même emploi depuis au moins un an déclarent disposer en 2015 en moyenne de 33 jours de congés payés et de réduction du temps de travail (RTT). Ils prennent ces 33 jours le plus souvent pendant les vacances scolaires ; l’été et les fêtes de fin d’année sont les périodes les plus prisées.

Lire aussi >> Les Français rêvent de faire une pause dans leur vie professionnelle

Quels salariés prennent le plus de congés payés et de RTT ?

C’est dans le secteur public et les grandes entreprises que les salariés ont et prennent davantage de congés payés ou de RTT.

L’enquête révèle en effet que "les fonctionnaires ont, en moyenne, plus de jours de RTT que les salariés du privé notamment car la durée travaillée au-delà des 35 heures hebdomadaires donne plus souvent lieu à des contreparties sous forme de jours supplémentaires que sous forme de compensation salariale".

Or la différence reste néanmoins de taille entre salariés du privé (29 jours en moyenne) et salariés du public, avec 55 jours pour la fonction publique d’Etat (43 jours si l’on y exclue les enseignants), et 39 jours pour la fonction publique territoriale.

Les cadres et les professions intellectuelles supérieures ont et prennent davantage de congés payés ou de RTT (33 jours par an en moyenne) que les autres catégories socio-professionnelles. Suivent les professions intermédiaires (31 jours), les employés qualifiés (29 jours), les ouvriers qualifiés (27 jours) puis les employés et ouvriers non qualifiés (26 jours).

Les femmes de 25-49 ans en couple avec au moins 2 enfants prennent le plus de congés

Si les femmes et les hommes prennent globalement le même nombre de jours de congés, les femmes de 25-49 ans en couple avec au moins 2 enfants prennent un peu plus de congés que les hommes ; ces dernières prennent également 4 jours de congés en plus par rapport aux femmes du même âge vivant en couple sans enfant.

Quant aux familles monoparentales, il est intéressant de noter que ce sont dans ce cas les hommes qui prennent davantage de jours off (35 jours contre 33 pour les femmes).

Enfin, plus un salarié a acquis d’ancienneté, plus il prend de congés.

Seulement 30 % des salariés déclarent avoir toute liberté pour pouvoir prendre leurs congés

La prise des congés ne pouvant être dissociée des injonctions liées à l’activité de l’entreprise, la majorité des salariés ne prend pas ses congés comme elle le souhaite.

  • 32 % doivent "s’arranger" (avec leurs collègues, les échéances, les clients) ;
  • 19 % doivent prendre certains de leurs congés selon des périodes prédéterminées ;
  • pour 15 % des salariés interrogés, toutes les périodes ou presque de congés sont imposées.

La réglementation et le décompte des droits annuels à congés peuvent varier selon le type d’employeur, les dispositions conventionnelles ou les modalités de passage aux 35 heures.

"Selon l’organisation du temps de travail en vigueur, le salarié peut bénéficier en outre, s’il travaille plus de 35 heures par semaine ou plus de l’équivalent annuel de 1 607 heures, de jours de congés conventionnels ou bien d’une compensation en salaire ou sous forme de jours de récupération pour le temps travaillé en plus. Il résulte de ces différences d’organisation du travail des écarts dans les droits à congés et jours de RTT accordés aux salariés. Par ailleurs, au-delà du nombre de jours accordés, les possibilités de report d’une année sur l’autre ou de rachat des jours de congés payés non pris par l’employeur, si l’accord collectif le prévoit, peuvent conduire les salariés à avoir des consommations différenciées de leurs congés au cours d’une année", note la Dares.

 Par Natacha Le Jort

La rédaction vous conseille

> Qui sont les salariés les plus heureux au travail ?
> 10 citations pour prendre du recul sur sa vie professionnelle
> 5 conseils pour déconnecter
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS