Création d’une agence de reconversion pour les fonctionnaires

 3 MIN

Une agence pour faciliter la reconversion professionnelle des agents publics, notamment vers le secteur privé

Lors de la présentation de son plan pour réformer la fonction publique, sur le « volet boîte à outils » en matière de ressources humaines, Edouard Philippe a annoncé la création d’une « agence de reconversion » pour les agents de l’État, un dispositif mis en place le 1er septembre.

Lire aussi >> Quel est le salaire moyen dans la fonction publique ?

Sur le modèle de « Défense mobilité », l’agence de l’armée qui aide les militaires à se reclasser et à retourner à la vie civile, cette agence de reconversion permet selon le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics, Olivier Dussopt, « un appui à la mobilité et aux transitions professionnelles, pour accompagner les projets d’évolution des agents publics ». Cet accompagnement se fait notamment dans le cadre de transformations de services ou dans l’évolution de leur métier.

Lire aussi >> Les fonctionnaires aiment-ils leur métier ?

C’est à la demande des agents que l’agence de reconversion interviendra afin de faciliter les « mobilités interministérielles et inter-fonctions publiques ». Un dispositif de reclassement qui « permettra d’avoir une force de frappe pour accompagner éventuellement des départs volontaires ».

Création du FAIRH (Fonds d’accompagnement interministériel des ressources humaines)

Le FAIRH a pour objectif d’accompagner les agents dans leur reconversion et leur mobilité. Doté de 50 millions d’euros en 2019, il peut être mobilisé par les ministères et leurs opérateurs pour co-financer des mesures d’accompagnement individuel et collectif.
Le FAIRH permet également de soutenir différents projets et d’apporter des solutions concrètes aux agents, via le coaching, le bilan de compétences, l’aide à la mobilité, les formations dans le cadre de reclassement ou encore d’accompagnement familial…

> Pour constituer votre dossier, complétez le dossier en annexe du cahier des charges FAIRH

La possibilité pour les fonctionnaires de toucher le chômage

Les fonctionnaires qui quitteront leur poste dans le cadre d’un plan de départs volontaires pourront bénéficier de « 24 mois de salaire » et « la possibilité de toucher le chômage, ce qui n’était pas le cas jusqu’ici ». Autre nouveauté : le « fonds d’accompagnement de 50 millions d’euros centré sur les ressources humaines » de l’État pourrait ainsi financer cette nouvelle indemnisation chômage, en plus des reconversions.

Une stratégie pour un « État efficace » ?

Le but final de cette future agence de la reconversion reste ambivalent, surtout selon les syndicats qui craignent qu’elle soit utilisée par le gouvernement pour supprimer des postes de fonctionnaires et atteindre l’objectif fixé par Emmanuel Macron de supprimer 50 000 postes d’agents publics d’État d’ici 2022. Il n’y aura « pas de surprise », a assuré Olivier Dussopt.

 Par Natacha Le Jort

 La rédaction vous conseille

> Les compétences pour passer d’un métier à un autre
> Idées de reconversion professionnelle
> Les concours de la fonction publique
Catégories
  • Changer d'emploi
  • Faire le point
NVP_admin

Par L'équipe Nouvelle Vie Pro

Partager cet article :
La rédaction vous conseille
nouvelleviepro-comment-faire-reconversion-sans-perte-salaire
1 décembre 2022
  • La ptite voix
  • Créer son entreprise
  • Devenir indépendant
  • Faire le point
  • S'informer
Les conseils des pros pour réussir votre reconversion
30 novembre 2022
  • Incontournable
nouvelleviepro-renoncement-silencieux-quiet-quitting-definition
28 novembre 2022
  • Décryptage
nouvelleviepro-maria-schools
22 novembre 2022
  • Focus métier
17 novembre 2022
    nouvelleviepro-comment-se-reconvertir-3-etapes
    9 novembre 2022
      3 novembre 2022
        Voir toutes les actualités

        2022 Tous droits réservés