Reconversion : comment devenir conducteur de car ?

 8 MIN

Zoom sur la FNTV :

La Fédération Nationale des Transports de Voyageurs représente, défend et promeut les entreprises de transport routier de voyageurs. Elle les informe, défend leurs droits et les soutient dans la promotion du secteur et ses métiers.

Vous avez une question ?

contact@fntv.fr

Vous souhaitez déposer votre candidature à une offre d’emploi de conducteur ?

Découvrez le jobboard de la FNTV !


Marre de votre boulot ? Pourquoi ne pas en changer et faire une reconversion professionnelle ?

8.000

postes de conducteur de car sont à pourvoir partout en France.

Si vous êtes la recherche d’un travail, ou si vous cherchez de nouvelles idées de métier, ouvrez grands vos yeux.

Le métier de conducteur de car ne vous a peut-être jamais traversé l’esprit. C’est un secteur souvent méconnu.

Démystifions ensemble cette profession qui recrute massivement en ce moment.

Reconversion : devenir conducteur de car


Pour devenir conducteur de car, c’est très simple. Vous n’avez pas besoin d’un Bac+28 ni de savoir conduire sur les routes les plus dangereuses de France.

Ce qu’il vous faut :

  • le permis de conduire B (logique) ;
  • aimer conduire.

●  Lire aussi

Missions

Votre mission, si vous l’acceptez, est de transporter des personnes d’un point A à un point B. Vous pouvez prendre en charge des personnes âgées, des enfants ainsi que tous types de voyageurs.

L’avantage est que vous avez le choix de rester dans votre région, dans votre ville ou dans le département. Vous pouvez aussi choisir de traverser le pays, voire l’Europe.

La sécurité des voyageurs est bien sûr votre priorité, ainsi que leur acheminement vers leur destination. Vous pouvez être chargé de vérifier les titres de transport et d’encaisser certains trajets.

Être conducteur de car vous permet de conduire :

  • des cars scolaires
  • des lignes régulières régionales
  • des cars touristiques
  • des cars d’enfants pour les centres de loisirs (sorties scolaires)
  • des transports de colonie de vacances
  • des lignes régulières nationales ou internationales

Formation

Si vous avez peur de ne pas être qualifié pour exercer le métier de conducteur de car, rassurez-vous. Des formations existent et vous accompagnent tout au long de votre reconversion ou de votre apprentissage pour faire de vous un « professionnel de la route ».

La formation initiale

Si vous souhaitez une formation courte, vous devez passer le permis B et le permis D (transport de plus de 8 personnes). Suivre une FIMO (formation initiale minimum obligatoire) est aussi un impératif.

Si vous préférez une formation qualifiante plus longue, vous pouvez préparer le CAP d’agent d’accueil et de conduite routière de transport de voyageurs (idéal pour les jeunes) ou le Titre professionnel Conducteur de Transport en Commun sur Route.

Néanmoins, pour une réorientation professionnelle, suivre une FIMO reste avantageux. Vous gagnez du temps, car la formation dure 3 mois (180 heures).

Toutes ces formations sont entièrement prises en charge par Pôle Emploi et les Régions.

En bref

Une formation professionnelle courte est accessible à partir de 21 ans et ne dure que 140 heures en plus des permis.

Une formation longue est également prévue à partir de 18 ans et dure 1 an pour le CAP et 434 heures pour le titre professionnel.

Pour tout renseignement complémentaire, consultez le site choisistonavenir.

La formation continue

Une fois la formation initiale accomplie, vous pouvez être embauché rapidement dans l’une des 1300 entreprises de transport présentes dans toute la France. Il y en a forcément une proche de votre domicile.

Il vous faudra ensuite, tous les 5 ans, passer une formation continue obligatoire de 5 jours, prise en charge par votre employeur, ainsi qu’une visite médicale d’aptitude au permis de conduire.

Lire aussi >> Engager une formation professionnelle : quel type de formation choisir ?

Financement

Pôle Emploi, France compétences et les Régions financent la formation de conducteur de cars.

Selon votre statut, votre âge et le choix de votre formation, les financements peuvent être divers, renseignez-vous auprès de votre centre Pôle emploi ou directement auprès d’un centre de formation AFTRAL :

Salaire

La rémunération d’un conducteur routier d’autocar est supérieure au SMIC. Cependant, vous pouvez profiter de primes lors des conduites nocturnes, des week-ends, des jours fériés et des heures supplémentaires.

En tant que salarié en CDI, vous avez également accès à tous les avantages sociaux.

Vous pouvez choisir de travailler à temps plein ou à temps partiel (conducteur de transport scolaire). Les entreprises s’adaptent aux souhaits d’équilibre des candidats entre vie professionnelle et vie privée.

C’est un métier non délocalisable dans lequel vous trouverez toujours un emploi près de chez vous-même si vous déménagez.

Le témoignage de David, ancien militaire reconverti dans le transport routier

Une reconversion à 40 ans ? C’est possible.

Découvrez David, 41 ans, ancien officier de marine devenu conducteur routier de voyageurs. Aujourd’hui, il a même franchi un nouveau cap et a créé son entreprise de transport (Ouessant Evasion).

David a trouvé du soutien auprès de la FNTV pour changer de voie et se reconvertir dans un secteur qui l’intriguait et dans lequel, finalement, il se passionne.

>> Découvrez le témoignage de David en entier.

Les avantages de la profession

Pourquoi devenir conducteur d’autocar ? Qu’auriez-vous à y gagner ?

Voici une liste non exhaustive des avantages à rejoindre ce métier, que vous ne soupçonnez peut-être pas.

Une formation accessible et prise en charge

Le problème de certaines reconversions professionnelles est qu’elles prennent du temps. Pour conduire des autocars, trois mois suffisent. Vous apprenez à conduire des cars et à assurer la sécurité des passagers.

Si vous n’avez pas le permis de conduire, vous pouvez le passer par le biais de la formation. Pôle Emploi peut prendre en charge les frais du permis B si c’est dans le cadre d’un projet professionnel ou pour trouver un emploi.

Avec Pôle Emploi ou les Centres de Formation AFTRAL, vous pouvez trouver une formation courte de 140 heures.

Lire aussi >> Tout savoir sur la formation courte

Un métier sans diplôme accessible à tous les candidats

Vous n’avez pas de diplôme ? Cela tombe bien, parce que vous n’en avez pas besoin pour conduire des autocars. Le métier est accessible sans diplôme, simplement par la formation professionnelle initiale ou un titre professionnel.

L’ambiance de travail

Rejoignez des entreprises passionnées et à l’écoute. Grâce à la pluralité des offres d’emploi disponibles, vous avez le choix de votre emploi du temps. Vous êtes complètement autonome.

Les postes sont compatibles avec le temps partiel et le temps complet. Ils vous permettent aussi de profiter d’un complément de revenus si vous êtes travailleur indépendant par exemple. Vous pouvez choisir de travailler le soir ou les week-ends.Un recrutement massif

La France rencontre une grande pénurie de conducteurs.

Conducteur de car est un métier en tension qui recrute beaucoup en ce moment. 10.000 recrutements ont lieu chaque année et près de 8.000 postes sont encore à pouvoir dans l’Hexagone.

Pour postuler, vous pouvez :

  • prendre contact avec votre conseiller Pôle Emploi ;
  • envoyer votre candidature sur les plateformes d’embauche ;
  • utiliser le jobboard de la FNTV spécialement dédié aux métiers du transport routier de voyageurs.

La garantie de trouver un travail

La formation est un accès direct au marché de l’emploi. Après l’avoir suivie, vous avez l’assurance d’être recruté en CDI dans une entreprise.

Des horaires flexibles pour convenir à tous les profils

Que vous cherchiez une activité à temps partiel, un complément de revenu ou un emploi à temps complet, la profession de conducteur routier de voyageurs est compatible.

Vous choisissez quand vous voulez conduire. Vous êtes libre !

Le métier est accessible aux personnes en situation de handicap

Les postes sont aménageables pour les personnes qui souffrent d’un handicap. Dès l’instant où vous êtes en mesure de conduire, vous pouvez postuler et envoyer votre CV.

Les seniors aussi

Les salariés seniors sont nombreux dans les entreprises de transports routiers. Les raisons ?

  • La flexibilité des horaires
  • le confort
  • la sécurité de l’emploi.

En savoir plus

Si rester assis derrière un bureau n’est pas fait pour vous… Pourquoi ne pas tenter le métier de conducteur de car ?


●  La rédaction vous conseille
Classé dans
  • Focus métier
  —   Catégories
  • Changer d'emploi
  • Faire le point
  • S'informer
  • Se former
NVP_admin

Par L'équipe Nouvelle Vie Pro

Partager cet article :
La rédaction vous conseille
nouvelleviepro-comment-faire-reconversion-sans-perte-salaire
1 décembre 2022
  • La ptite voix
  • Créer son entreprise
  • Devenir indépendant
  • Faire le point
  • S'informer
Les conseils des pros pour réussir votre reconversion
30 novembre 2022
  • Incontournable
nouvelleviepro-renoncement-silencieux-quiet-quitting-definition
28 novembre 2022
  • Décryptage
nouvelleviepro-maria-schools
22 novembre 2022
  • Focus métier
17 novembre 2022
    nouvelleviepro-comment-se-reconvertir-3-etapes
    9 novembre 2022
      nouvelleviepro-vivre-travailler-allier-1
      4 novembre 2022
      • Inspiration
      Voir toutes les actualités

      2022 Tous droits réservés