Formation courte

 3 MIN

Grâce à la formation courte, le bénéficiaire a l’opportunité de se former à un métier immédiatement disponible. Il peut aussi accroître ses compétences générales et compléter un parcours qui lui permettra une meilleure valorisation des acquis d’expérience (VAE). Face à la multiplicité des formations selon les thématiques et les contenus, il est fondamental d’être bien conseillé, de s’informer sur les différentes formations possibles, de choisir sa formation en fonction de sa réelle motivation et enfin, de trouver, le cas échéant, un financement.

Quelle formation courte choisir ?

Que vous ayez originellement des diplômes ou non, la formation courte ne signifie pas pour autant que vous allez vous orienter désormais vers une carrière faiblement rémunérée et précaire. Vous devez au contraire choisir une formation courte dans un métier porteur et examiner, selon vos aptitudes déjà acquises ou souhaitées, les possibilités d’évolution dans le secteur. La formation courte désigne les blocs de compétences accessibles rapidement aux étudiants mais aussi aux demandeurs d’emploi et à tous ceux qui recherchent une reconversion professionnelle.

Lire aussi >> Les 15 métiers qui recruteront le plus d’ici 2030

Parmi les formations courtes, il y a celles accessibles aux salariés et aux demandeurs d’emploi via le contrat de sécurisation professionnelle (CSP). Celles qui sont certifiées RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) et qui sont éligibles au titre du compte personnel de formation (CPF). Enfin, celles qui répondent aux besoins des entreprises et qui requièrent un enseignement extrêmement proche du terrain et de l’évolution du marché.

Pour les salariés et demandeurs d’emploi, les formations courtes sont généralement exercées au titre de la formation continue. Le salarié peut poursuivre ou maintenir son activité professionnelle tout en bénéficiant d’une formation efficace. Le demandeur d’emploi peut également augmenter ses compétences et se positionner sur un secteur qui recrute.

Où s’adresser ?

IFOCOP, IGS, Afpa… de nombreux organismes de formation sont à votre écoute et vous offrent des suivis personnalisés et des conseils. Vous pouvez les contacter selon le secteur qui vous intéresse et choisir l’organisme qui vous a le mieux renseigné. Plus vous vous sentirez en confiance, et plus vous pourrez sereinement choisir votre centre de formation.

Parfois, cela vaut le coup de se lancer dans une activité totalement nouvelle ou inattendue. Il est possible d’opter pour un bilan de compétences au sein de Pôle emploi ou de se renseigner, pour les salariés, auprès de son employeur ou de l’OPCA de référence de son entreprise. Une formation courte peut aussi servir à évoluer au sein de sa propre entreprise.

Catégories
  • Types de formations
NVP_admin

Par L'équipe Nouvelle Vie Pro

Partager cet article :

●  Egalement dans le dossier Types de formations
La rédaction vous conseille
nouvelleviepro-comment-faire-reconversion-sans-perte-salaire
1 décembre 2022
  • La ptite voix
  • Créer son entreprise
  • Devenir indépendant
  • Faire le point
  • S'informer
Les conseils des pros pour réussir votre reconversion
30 novembre 2022
  • Incontournable
nouvelleviepro-renoncement-silencieux-quiet-quitting-definition
28 novembre 2022
  • Décryptage
nouvelleviepro-maria-schools
22 novembre 2022
  • Focus métier
17 novembre 2022
    nouvelleviepro-creation-entreprise-se-faire-accompagner.
    • Créer son entreprise
    • Devenir indépendant
    Création d’entreprise : comment se faire accompagner ?
    15 novembre 2022
    • Décryptage
    nouvelleviepro-comment-se-reconvertir-3-etapes
    9 novembre 2022
      Voir toutes les actualités

      2022 Tous droits réservés