De commerciale à sophrologue

 1 MIN

Vanessa, 40 ans : « J’avais le sentiment de passer à côté de ma vie »

Qu’est-ce qui vous a amené à effectuer votre reconversion professionnelle ?

Cela faisait déjà 15 ans que je travaillais en tant que commerciale dans les médias. Le secteur était en crise, le métier devenait difficile. Je voyais peu mes enfants et j’étouffais dans des horaires de bureau à rallonge de 9h30 à 19h, sans compter les transports.

J’avais le sentiment de passer à côté de ma vie. Lors de mon dernier job, j’ai été harcelée par mon patron. Quand je partais à 18h30, il me demandait si je prenais mon après-midi…Un matin, je ne pouvais plus me lever, mes jambes étaient comme paralysées. J’ai fait un burn-out.

Comment est-ce que vous avez passé le cap concrètement ?

J’ai fait Switch Collective pendant 2 mois et demi et cela a changé ma vie, ma vision des choses, m’a transformée. C’est le meilleur investissement de ma vie (avec l’opération de la myopie ;) J’ai ouvert mes chakras…Je suis partie en exploration de moi-même. J’ai affronté mes peurs les plus viscérales. J’ai accepté le vide fertile qui s’installait dans ma vie le temps de me reconstruire.

Pourquoi avez-vous choisi une reconversion dans la voie du bien-être ?

J’ai toujours été attirée par le médical, le bien-être, l’esthétique mais je n’avais travaillé qu’avec « mon cerveau ». C’est pourquoi j’ai commencé par la sophrologie. Je crois que déjà, c’est quelque chose qui me parle personnellement, que je trouve bénéfique pour moi (comme par exemple mon angoisse de prendre l’avion que je gère avec de la respiration).

En creusant, j’ai découvert que la sophrologie existait depuis des décennies et que c’était un outil formidable au spectre large qui s’adressait à tout le monde. J’ai fait une formation à l’IFS et je suis à présent sophrologue.

Concernant le massage Kobido (un massage facial japonais), c’était plus complexe car je n’avais jamais travaillé avec mes mains. Mais chez Switch j’avais appris à sortir de ma zone de confort. J’ai donc fait la formation et j’ai été agréablement surprise, notamment par les gens autour de moi qui me disait que j’étais douée…que j’avais des « doigts de fée ».

C’est naturellement que j’ai allié la sophrologie et le Kobido lors de certains de mes soins en créant un soin signature le « sophrokobido » qui est aujourd’hui ma plus grosse demande de mes clients.

Etes-vous satisfaite de votre reconversion ?

Je suis plus qu’heureuse. J’ai enfin le sentiment d’être à ma place, d’être « alignée » (même si ce mot est parfois galvaudé). Je sais que mon switch n’est pas encore tout à fait achevé mais j’ai la certitude d’être sur la bonne voie.

Quelles sont les principales difficultés auxquelles vous avez dû faire face lors de votre reconversion ?

Tout d’abord, ma peur financière. Je gagnais bien ma vie et tout d’un coup je recommence à zéro. Enfin… on croit que l’on recommence à zéro mais au final tout ce qu’on a fait avant a son utilité. Aujourd’hui je reste une bonne commerciale mais c’est moi que je vends !

J’ai affronté cette peur en regardant le TEDX de Tim Ferris qui m’a énormément inspirée. J’avais aussi peur de ne pas « être capable », de me planter et du regard des autres car quand vous dites que vous êtes en reconversion, on vous attend au tournant.

Mais au final, j’ai trouvé beaucoup de bienveillance autour de moi et j’ai fait des rencontres incroyables qui ont été d’un grand soutien.

3 conseils pour chaque personne qui désire se reconvertir

- Ne pas dire je vais le faire mais le faire VRAIMENT

- Affronter ses peurs car comme disait Séneque “We suffer more often in imagination than in reality”

- Se faire confiance, très très fort et sans relâche

NVP_admin

Rapporté par L'équipe Nouvelle Vie Pro

Partager ce témoignage :
D'autres témoignages
De cariste à conductrice de bus
De cariste à conductrice de bus
Après des études en comptabilité, Mélanie a travaillé 3 ans en tant que cariste (préparatrice de commande et approvisionnement) avant de devenir conductrice de bus.
Lire le témoignage
D’enseignant à directeur d’école
D’enseignant à directeur d’école
Nicolas Bonneville est aujourd’hui directeur Général de l'Institut Régional de Travail Social Champagne-Ardenne. Reconversion réussie grâce à un master !
Lire le témoignage
Du transport à la création de chaussures
Du transport à la création de chaussures
Marie Camara était chargée de clientèle. Suite à un plan social, elle décide de prendre son destin en main en créant sa propre marque de chaussures.
Lire le témoignage
De commercial à fleuriste
De commercial à fleuriste
Cécile Bevelander décide de changer de métier et quitte son travail de commercial dans les assurances pour se lancer dans un CAP Fleuriste.
Lire le témoignage
De journaliste à artiste-entrepreneur
De journaliste à artiste-entrepreneur
Olivier était salarié en tant que journaliste radio. A 33 ans, il devient Eurêka, auteur-interprète de slam. Une reconversion professionnelle originale.
Lire le témoignage
De la logistique à la photo
De la logistique à la photo
Alors qu’il travaillait dans la logistique, Sébastien décide de transformer sa passion en activité professionnelle principale. Zoom sur ce photographe autodidacte.
Lire le témoignage
D'attachée de direction à freelance en portage salarial
D'attachée de direction à freelance en portage salarial
Après avoir travaillé pendant 15 ans en tant qu’attachée de direction dans une multinationale, Nadège a choisi le portage salarial chez ITG pour prendre un nouveau départ et conseiller les entreprises dans la stratégie, la production et l’optimisation de leur communication digitale afin d’améliorer la visibilité de leur site web.
Lire le témoignage
De la télé-réalité à l’immobilier
De la télé-réalité à l’immobilier
Marjolaine Bui, 30 ans : « Ma reconversion professionnelle est arrivée au bon moment. »
Lire le témoignage
De l'Opéra à couvreur
De l'Opéra à couvreur
De l’Opéra Bastille et Garnier aux toitures bretonnes, il n’y a finalement qu’un pas que Laurent Philipp a franchi en devenant couvreur après une formation au centre AFPA d’Angers. À 40 ans, il s’est dit que c’était maintenant ou jamais.
Lire le témoignage
De métrologue à ouvrier du paysage
De métrologue à ouvrier du paysage
Alexandre Wawrzyniak a travaillé 8 ans comme technicien métrologue. Il s’est tourné vers une formation et a monté son entreprise dans les espaces verts.
Lire le témoignage
De consultant à menuisier
De consultant à menuisier
Bertrand-Marie P. a longtemps travaillé dans le secteur des ressources humaines. Son quotidien : recrutement, conseil, repositionnement de cadres, entre autres, pour de grands groupes américains. Après les attentats du 11 septembre 2001, sa clientèle chute...
Lire le témoignage
D’ouvrier à auto-entrepreneur
D’ouvrier à auto-entrepreneur
Jean-Luc R a été chômeur pour la première fois de sa vie à 50 ans, suite à la fermeture de son usine. Obligé de se reconvertir, il a choisi rapidement sa voie en devenant micro-entrepreneur dans les services à la personne.
Lire le témoignage
La rédaction vous conseille
nouvelleviepro-comment-faire-reconversion-sans-perte-salaire
1 décembre 2022
  • La ptite voix
  • Créer son entreprise
  • Devenir indépendant
  • Faire le point
  • S'informer
Les conseils des pros pour réussir votre reconversion
30 novembre 2022
  • Incontournable
nouvelleviepro-renoncement-silencieux-quiet-quitting-definition
28 novembre 2022
  • Décryptage
nouvelleviepro-maria-schools
22 novembre 2022
  • Focus métier
17 novembre 2022
    nouvelleviepro-creation-entreprise-se-faire-accompagner.
    • Créer son entreprise
    • Devenir indépendant
    Création d’entreprise : comment se faire accompagner ?
    15 novembre 2022
    • Décryptage
    nouvelleviepro-comment-se-reconvertir-3-etapes
    9 novembre 2022
      Voir toutes les actualités

      2022 Tous droits réservés