1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Mobilité
  8. >
  9. Pénuries de main-d’oeuvre au Canada

Pénuries de main-d’oeuvre au Canada

Pénuries de main-d’œuvre au Canada
Mis à jour le 09/02/2018 - Publié le 08/02/2018

Vous envisagez de vous expatrier au Canada ? Le taux de chômage y est au plus bas (5,7 % en 2017). Les entreprises peinent à embaucher et recrutent en masse !

Le Canada bat des records de postes vacants

L’économie canadienne est florissante : 400 000 emplois ont été créés en 2017 et les salaires sont à la hausse. Si le Canada est en situation de quasi-plein-emploi, le pays souffre d’un manque de main-d’œuvre, notamment à cause du vieillissement de la population, et les entreprises ont des difficultés à embaucher. Pour pallier aux problèmes de recrutement, l’accélération de l’automatisation reste une option à envisager.

Pour ceux et celles qui souhaitent s’expatrier, sachez que le Canada a enregistré le record encore jamais atteint de 361 700 postes vacants dans le secteur privé au 3e trimestre 2017, (soit une hausse de 15 % par rapport à la même période de l’année précédente), selon le rapport publié par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

Lire aussi >> Trouver un emploi au Canada

« Comme il y a un manque de main-d’œuvre, les 45 ans et plus deviennent attrayants pour les employeurs. Le marché est ouvert parce qu'il y a moins de travailleurs. »

Lucie Dubé, directrice générale adjointe, Midi Quarante

Quelles sont les régions du Canada qui proposent le plus de postes vacants ?

C’est dans les trois provinces les plus peuplées du Canada que les entreprises ont le plus de mal à trouver de bons candidats : en Colombie-Britannique (917 000 emplois y seront disponibles dans les 10 années à venir), au Québec, suivi par l’Ontario.

Quant aux secteurs qui recrutent le plus au Canada, la FCEI place en tête de liste le commerce de détail (50 000 postes à pourvoir), l’hébergement-restauration (45 900) et la construction (38 000).

Lire aussi >> Quelles formalités pour travailler au Canada ?

Les PME et les grandes entreprises cherchent des candidats au Canada mais aussi à l’étranger

Un besoin pressant de main-d’œuvre dans l’aéronautique

Aéro Montréal veut par exemple embaucher plus de 31 000 personnes d’ici 10 ans (machinistes, rembourreurs ou techniciens en maintenance).

Du côté de Bombardier, 1 000 postes sont à pourvoir (peintres, ébénistes, contremaitres, ingénieurs…) pour supporter la finition de son nouvel avion d’affaires, Global 7000.

Pour répondre à ces besoins importants de main-d’œuvre, y compris très qualifiée, le Canada va sélectionner un million d’immigrants d’ici 2020 !


Le Québec recrute des francophones

La rédaction vous conseille 

> Les Français rêvent de partir au Canada
> 20 pays qui attirent les moins de 35 ans
> Où vivre et travailler dans le monde ?
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS