Ce qui change pour les salariés au 1er janvier 2019

Ce qui change pour les salariés au 1er janvier 2019
Publié le 16/01/2019

Prélèvement à la source, hausse du Smic, heures supplémentaires, pouvoir d’achat… Découvrez tout ce qui change pour les salariés dès le 1er janvier 2019 !

Prélèvement à la source

43 %

des foyers fiscaux payent l'impôt sur le revenu (soit 16,3 millions de foyers sur 37,9 millions).

A partir du 1er janvier 2019, le nouveau mode de collecte de l’impôt sur le revenu entre en vigueur avec le prélèvement à la source (PAS). Votre impôt est ainsi directement prélevé sur votre salaire par votre employeur ; ne soyez donc pas surpris en découvrant, sur votre bulletin de paye, un net à payer inférieur aux précédents. Pour les demandeurs d’emploi, c’est Pôle emploi qui s’en charge en prélevant directement sur les allocations chômage le montant à reverser aux impôts.

Comment les contribuables vont-il réagir ?

Dans un contexte de crise politique et en cette période économique et sociale tourmentée, le gouvernement a choisi d’être prudent. Ne pouvant prévoir les réactions des contribuables face à la diminution de leur rémunération nette en raison du prélèvement à la source, le gouvernement a notamment choisi de verser dès le 15 janvier 2019 un accompte de 60 % aux bénéficiaires de réductions et crédits d’impôts (dons, emploi à domicile, frais de garde des jeunes enfants, hébergement en Ehpad, investissement locatif...).

Bon à savoir
Les recettes de l'impôt sur le revenu en 2018 s'établissent à 73 milliards d'euros.

Hausse du Smic : + 1,5 %

Comme chaque année, le montant du Smic est revalorisé. En 2019, ce sera 1,5 % d’augmentation (contre 1,24 % en 2018). Soit 10,03 euros brut de l’heure à compter du 1er janvier 2019 et 1 521,22 euros brut par mois sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires. A titre de comparaison, le Smic s’établissait à 1 498,47 euros brut par mois en 2018.

Lire aussi >> Formation : ce qui change en janvier 2019

Jusqu'à 90 euros supplémentaires pour la prime d’activité

Si Emmanuel Macron a décidé de ne toujours pas donner de « coup de pouce » au Smic, la prime d’activité est revalorisée à hauteur de 90 euros et cela dès février 2019 (au lieu d’une hausse prévue sur deux ans) pour les salariés les plus modestes. Cette revalorisation s'applique aux revenus professionnels mensuels perçus à compter d'octobre 2018.

Y avez-vous droit ? Vous pouvez faire une simulation du montant sur le site de la CAF à partir du 1er janvier.

Prime exceptionnelle de pouvoir d'achat

Les mesures annoncées par le président de la République, en réponse à la colère des « gilets jaunes », ont été définitivement adoptées par le Sénat dans la loi n°2018-1213 du 24 décembre 2018 portant mesures d'urgence économiques et sociales.

L’employeur peut décider d’attribuer une prime exceptionnelle de pouvoir d'achat à l'ensemble des salariés ou à ceux dont la rémunération est inférieure à un plafond, à condition que les salariés soient liés par un contrat de travail au 31 décembre 2018 ou à la date de versement. Exonérée de charges et d'impôt sur le revenu, cette prime peut être versée jusqu’au 31 mars 2019 pour un montant modulable jusqu’à 1 000 euros par bénéficiaire. Elle ne peut se substituer à des augmentations de rémunération ni à des primes prévues par un accord salarial, le contrat de travail ou les usages en vigueur dans l'entreprise.

Lire aussi >> Quel est le salaire moyen en France ?


Sondage NouvelleViePro sur Facebook

Heures supplémentaires défiscalisées

La loi prévoit également l’exonération de l’impôt sur le revenu pour les heures supplémentaires et complémentaires, dans la limite de 5 000 euros par an, à partir du 1er janvier 2019. Ce qui pourrait contribuer à réduire la diminution du salaire net sur votre fiche de paye due au prélèvement de l'impôt à la source.

 Par Natacha Le Jort

La rédaction vous conseille

> Quel est le salaire moyen d’un cadre en poste ?
> Révolution robotique : 58 millions de nouveaux emplois nets d’ici 2022
> Encourager l’apprentissage et développer la formation
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS