1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Mobilité
  6. >
  7. 67 % des Franciliens cherchent un emploi dans une autre région

67 % des Franciliens cherchent un emploi dans une autre région

67 % des Franciliens cherchent un emploi dans une autre région
Mis à jour le 08/07/2019 - Publié le 08/07/2019

67 % des actifs franciliens sont intéressés par un emploi ailleurs en France, ce qui représente le double des recherches des habitants en région qui consultent les offres en Ile-de-France (33 %). Pour cette enquête, HelloWork a analysé les recherches d’emploi de 6,9 millions internautes sur les plateformes RegionsJob, ParisJob et Cadreo au cours du 1er trimestre 2019.

Dans quelles régions les Franciliens consultent les offres d’emploi ?

Les offres d’emploi hors d’Ile-de-France sont de plus en plus consultées (+8 points  au premier trimestre 2019) et c’est la région Auvergne-Rhône-Alpes qui arrive en tête des consultations avec près de 15 % de Franciliens qui orientent leurs recherches autour du territoire lyonnais.

Lire aussi >> Emploi en Auvergne-Rhône-Alpes : quels secteurs recrutent ?

La région Nouvelle-Aquitaine voit son attractivité augmenter et se retrouve propulsée à la deuxième place du classement, elle qui n’était que sixième en 2018.

Suivent les Pays de la Loire, le Grand Est, la Bretagne, les Hauts-de-France puis la région PACA. La Bourgogne Franche-Comté, quant à elle, reste en dernière position avec seulement 3,6 % de Franciliens qui regardent ses offres d’emploi.

Lire aussi >> 3,5 millions de Franciliens ont quitté l’Ile-de-France

Les métropoles sont privilégiées puisque 40 % des franciliens consultant un emploi dans la région Auvergne-Rhône-Alpes sont intéressés par Lyon ; et 45 % de ceux qui se voient aller en PACA recherchent des offres autour de Marseille et Aix-en-Provence.

Des régions qui peinent à garder leurs actifs

Si l’Ile-de-France est la plus touchée avec près de 2 Franciliens sur 3 intéressés par un travail ailleurs en France, elle est également de moins en moins attractive pour les candidats des autres régions qui consultent peu les offres d’emploi autour de Paris.

Lire aussi >> Mobilité géographique : où vont les cadres en France ?

Mais l’Ile-de-France n’est pas non plus la seule région à rencontrer des difficultés pour fidéliser ses actifs : la Bourgogne Franche-Comté, les Hauts-de-France, l’Occitanie et le Centre-Val de Loire peinent aussi à retenir leurs candidats.

Top des régions avec les actifs les plus fidèles

  1. PACA
  2. Bretagne
  3. Auvergne-Rhône-Alpes

Des candidats d’autres régions toujours intéressés par l’Ile-de-France

Malgré une attractivité en baisse, l’Ile-de-France continue d’attirer des candidats d’autres régions. Parmi elles, les Hauts-de-France sont en tête car 18,6 % des Français qui souhaitent travailler en région parisienne sont originaires de cette partie du territoire.

Lire aussi >> Ile-de-France : les 10 métiers les plus recherchés en 2019

Les Français d’Auvergne-Rhône-Alpes sont les deuxièmes les plus intéressés par un emploi en Ile-de-France, suivis par la région Grand Est.

Environ 20 % des offres d’emploi à pourvoir se trouvent en région parisienne et pourtant l’Ile-de-France n’attire que 5 % des candidats à la mobilité régionale.

La rédaction vous conseille

> Emploi : top des régions qui recrutent le plus
> Quels secteurs proposent le plus d’offres d’emploi en Ile-de-France ?
>Top 10 des métiers en manque de candidats
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS