La formation, une étape incontournable de la reconversion

La formation, une étape incontournable de la reconversion
Mis à jour le 31/10/2019 - Publié le 16/10/2019

66 % des personnes s’étant déjà reconverties ont suivi une formation, selon l’étude de nouvelleviepro.fr sur la reconversion professionnelle en 2019. La formation apparaît donc comme une étape importante, sinon incontournable, pour changer de vie.

La formation pour réussir sa reconversion

17 % des actifs ayant répondu à l’enquête ont déjà effectué leur reconversion professionnelle. Parmi eux, 66 % sont passés par une formation, plutôt longue pour la plupart. A contrario, à peine plus du tiers (34 %) n’ont suivi aucune formation pour se reconvertir.formation

Lire aussi >> Les Français et la reconversion professionnelle en 2019

« Après avoir rencontré les bons conseillers en formation, j'ai eu la certitude que je faisais le bon choix de reconversion professionnelle. Il n’y a pas d'âge pour retourner sur les bancs d'école.
Je conseille à tous ceux qui hésitent encore à franchir le pas, de bien réfléchir et foncer ! Pour ma part, je ne pourrais pas ainsi, continuer à vivre avec des regrets. » Luc, reconverti dans le juridique et la comptabilité après plus de 6 mois de formation.

La formation permet d’acquérir de nouvelles compétences pour passer d’un métier à un autre plus facilement. Elle passe pour un incontournable du changement de vie professionnelle, si bien qu’elle fait partie des éléments les plus importants pour réussir sa reconversion.

Quels sont, selon vous, les éléments les plus importants pour aller au bout d’une reconversion ?

  1. La détermination ;
  2. Le suivi d’une formation adaptée ;
  3. La solidité du projet ;
  4. Le soutien de ses proches ;
  5. L’accompagnement par des professionnels ;
  6. Les aides financières ;
  7. Des conditions avantageuses pour quitter son emploi précédent (ex : rupture conventionnelle) ;
  8. L’échange avec les autres reconvertis.

>> Retrouvez les résultats complets de l’enquête Nouvelle Vie Pro sur la reconversion

La formation pour répondre au besoin d’information et d’accompagnement des actifs

Un peu plus de la moitié des actifs (55 %) hésite encore et toujours à changer d’emploi, les principales raisons évoquées étant le fait de ne pas savoir par où commencer (39 %), le manque d’information et d’accompagnement (33 %) et la peur de sortir de sa zone de confort (30 %).

« J'ai donné plus de sens à mes activités professionnelles et très nettement amélioré mon équilibre vie perso / vie pro malgré une diminution de ma rémunération de 20 % qui finalement a été absorbée en adaptant mon mode de vie mais sans faire de gros sacrifice. C'est un processus qui m'a pris 4 ans entre l'idée de reconversion et mon nouveau poste, en passant par une formation diplômante et 1 période de chômage. » Thomas, 30-39 ans, célibataire sans enfant, qui a changé de secteur et de région.

Lire aussi >> Reconversion : pourquoi les actifs hésitent à changer de vie ?

Pour répondre à ce manque, la formation apparaît comme une solution possible et désirée par les sondés. 29 % d’entre eux pensent que suivre une formation pourrait les aider à débuter leur reconversion.

L’info en + 

75 % des personnes qui ont été déçues par leur reconversion ne l’avaient pas choisie. 42 % d’entre eux n’avaient pas reçu de formation.

Trouver sa formation idéale

« Après analyse de mes compétences, je me suis repositionné sur le marché de l'emploi. » Richard, qui est passé de l’informatique à l’hôtellerie.

Il existe de nombreuses formations accessibles afin de mener à bien sa reconversion professionnelle. Le compte personnel de formation par exemple est une solution économique et efficace pour choisir une formation adaptée à ses besoins et à ses envies.

Lire aussi >> Les formations éligibles au compte personnel de formation (CPF)

Que ce soit une formation courte, à distance, en alternance, ou autre, tous les moyens sont bons pour changer de métier. Elle permet d’obtenir des certifications qualifiantes et d’entamer sa nouvelle vie professionnelle avec les compétences adéquates. C’est d’ailleurs le choix de Lola, âgée entre 40 et 49 ans, qui s’est reconvertie dans l’informatique : « Je me forme professionnellement à une activité que je pratique depuis 20 ans en autodidacte. »

La rédaction vous conseille

> Le projet de transition professionnelle (PTP) - CPF de transition
> Un MOOC pour une formation tout au long de sa vie
> Lettre de motivation pour une formation professionnelle
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS