Les cadres et la reconversion professionnelle en 2019

Les cadres et la reconversion professionnelle en 2019
Mis à jour le 06/11/2019 - Publié le 05/11/2019

Plus de la moitié des cadres français (56 %) n’a pas encore passé le cap de la reconversion professionnelle, tandis que 37 % sont en train ou en ont déjà effectué une, selon l’étude menée en ligne par nouvelleviepro.fr en 2019.

Plus de 5 cadres sur 10 n’ont pas encore franchi le cap de la reconversion !

Si la reconversion peut apparaître comme un chemin incertain, voire trop risqué pour s’y laisser tenter, elle n’en reste pas moins attrayante pour 56 % des cadres. Parmi eux, plus de la moitié (53 %) voudrait passer le cap et se lancer d’ici un à trois ans.

70 %

des cadres veulent redonner du sens à leurs actions et se sentir plus utiles.

Lire aussi >> Reconversion : pourquoi les actifs hésitent à changer de vie ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : l’ennui et le manque de sens dans leur poste actuel sont les premières raisons qui motivent les cadres à se lancer dans une reconversion professionnelle (67 %), loin devant le fait de devoir rebondir après un incident professionnel (12 %) ou la pression qu’ils subissent dans leur job actuel (10 %).

Qu’est-ce qui empêche encore les cadres à se lancer ?

  1. Ils ne savent pas par où commencer (30 %) ;
  2. Ils manquent d’accompagnement (24 %) ;
  3. Ils ont peur de sortir de leur zone de confort (18 %) ;
  4. Ils craignent l’investissement financier (8 %) ;
  5. Leur projet n’est pas encore assez mûr (8 %).

Ce qui pourrait les aider ? Être orientés par un coach ou faire un bilan de compétences sont deux solutions possibles pour 51 % des cadres.

Ce chiffre est nettement au-dessus de celui de l’étude globale dans laquelle les actifs français qui n’avaient pas encore franchi le cap de la reconversion étaient 33 % à penser qu’un coach ou un bilan de compétences pourraient les inciter à se lancer.

Lire aussi >> Les Français et la reconversion professionnelle en 2019

21 % des cadres se sont déjà lancés dans une reconversion

Les cadres ont définitivement un besoin prononcé de reconnecter leurs valeurs personnelles avec leur vie professionnelle, puisque 48 % d’entre eux se sont reconvertis pour trouver une activité plus en phase avec eux-mêmes.

70 %

 des cadres ont suivi une formation.

Les +

  • L’épanouissement (44 %)
  • L’acquisition de nouvelles compétences (26 %)
  • Un meilleur équilibre vie pro/vie perso (8 %)

Les –

  • L’incertitude du lendemain (26 %)
  • Aucune difficulté majeure (25 %)
  • Revenus insuffisants (12 %)

90 % des cadres en reconversion l’ont choisie

La reconversion est souvent choisie, mais peut-être aussi la conséquence d’un changement de situation au sein de sa structure. Heureusement, pour les cadres, 90 % ont choisi leur reconversion, contre seulement 10 % qui l’ont subie.

Pourquoi les cadres veulent-ils se reconvertir ?

Comme changer de vie professionnelle n’est pas chose aisée, 31 % des cadres se trouvent plus sereins quand leur projet est solide et bien préparé. 3 cadres en reconversion sur 10 affirment également que suivre une formation les aide dans leur projet.

Lire aussi >> La formation, une étape incontournable de la reconversion

Cependant, malgré les structures existantes, 31 % des cadres ne se sent pas accompagnés et cela les freine dans leur démarche. La rémunération est aussi une contrainte puisque 28 % la trouvent insuffisante.

Les infos en +

De nombreuses structures aident et accompagnent les personnes qui désirent se reconvertir professionnellement. Du compte personnel de formation (CPF) au projet professionnel de transition (PTP), en passant par les centres de formation ou les agences de conseils, vous pouvez trouver votre bonheur et entamer votre changement professionnel plus sereinement.

« La reconversion, qu’est-ce que c’est ? »

Seuls 2 % des cadres n’ont jamais songé à faire une reconversion et se trouvent plutôt confortables dans leur situation actuelle.

En grande partie, c’est parce qu’ils manquent d’idée qu’ils ne se lancent pas dans un tel projet.

Néanmoins, 14 % avouent avoir peur de se lancer. A cela il n’y a qu’une réponse possible : « Le problème, c’est que si on ne prend pas de risque, on risque encore davantage. » (Erica Jong).

Si vous aussi vous avez 10 raisons de vous reconvertir, ou même moins, ou plus (on ne fait pas de jaloux ici) retrouvez-nous au salon NouvelleViePro qui attend plus de 6 000 visiteurs cette année ! Aucune question ne devrait rester sans réponse.

Salon

La rédaction vous conseille

> 48 % des cadres vont demander une augmentation en 2019
> Burn-out : un cadre sur deux craque
> Le salariat classique fait-il encore rêver les cadres ?
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS