Covid-19 : quels sont les secteurs d’activité les plus touchés par la crise en France ?

Covid-19 : quels sont les secteurs d’activité les plus touchés ?
Publié le 21/04/2020

Les effets de la crise due au coronavirus sur l’activité des entreprises sont très différents selon les secteurs. Selon la Dares, les secteurs les plus touchés par des arrêts ou des baisses d’activité sont l'hébergement restauration, suivi de la fabrication de matériels de transport, et la construction.

Activité et conditions d’emploi pendant la crise sanitaire Covid-19

L'enquête Acemo spéciale Covid, réalisée par la Dares avec l’appui de l’Insee, a interrogé les entreprises de 10 salariés ou plus du secteur privé non agricole entre le 1er et le 10 avril 2020, sur leur situation et les conditions d’emploi de la main-d’œuvre à fin mars.

Voici le constat de cette enquête flash qui fournit une première photographie de la situation de l’emploi en France :

  • la moitié des salariés fin mars sont dans une entreprise dont l’activité s’est arrêtée ou a fortement diminué, davantage à cause d’une perte de débouchés, de fermetures administratives ou de difficultés d’approvisionnement (85 %) que d’un manque de personnel pouvant travailler (15 %) ;
  • les entreprises ont toutefois peu réduit leurs effectifs, et très peu licencié ;
  • fin mars, un quart des salariés travaillaient sur site, un quart était en chômage partiel, un quart en télétravail, les autres étant soit en congés, maladie ou garde d’enfants ;
  • le recours au chômage partiel est généralisé dans l’hébergement-restauration, la construction et la fabrication de matériel de transport ;
  • la mesure de protection la plus fréquente pour les salariés sur site est la mise en place de distances de sécurité.

Lire aussi >> Comment se protéger du coronavirus au travail ?

Le chiffre du jour

Seulement 4 % des salariés sont dans des entreprises où l’activité a augmenté par rapport à ce qui était prévu.

Comment l’activité des entreprises est-elle affectée par la crise sanitaire ?

Si les effets de la crise varient beaucoup selon les secteurs d’activité, les secteurs les plus touchés par des baisses d’activité supérieures à 50 % ou par des arrêts sont les suivants (en pourcentage de salariés) :

  • l'hébergement restauration (96 % des salariés, dont 75 % à l’arrêt)
  • la fabrication de matériels de transport (92 %, dont 29 % à l’arrêt)
  • la construction (87 %, dont 53 % à l’arrêt)
  • les autres activités de service (68 %, dont 41% à l’arrêt), du fait notamment des arts, spectacles et activités récréatives (90 %, dont 66 % à l’arrêt)
  • la fabrication d'autres produits industriels (59 %, dont 25 % à l’arrêt)
  • et enfin le commerce (51 %, dont 22 % à l’arrêt).

Graphique 1 - Conséquence de la crise sanitaire par secteur d’activité
Question : « À la date du 31 mars, comment votre activité a-t-elle été affectée par la crise sanitaire et ses implications, par rapport à ce qui était prévu ? » covid18 et secteurs d'activité

Note de lecture : au 31 mars 2020, 53 % des salariés du secteur de la construction travaillent dans une entreprise où l'activité a été arrêtée.
Source : Dares, enquête Acemo Covid, avril 2020.
Champ : salariés du privé hors agriculture, particuliers employeurs et activités extraterritoriales ; France (hors Mayotte).

Lire aussi >> La liste complète des commerces et des établissements autorisés à ouvrir

Questions sanitaires et difficultés financières

Si les principales difficultés rencontrées depuis le début de la crise sont liées à la gestion des questions sanitaires (masques, distance de sécurité, gel hydro alcoolique, etc), plus du tiers des salariés (34 %) travaille dans une entreprise qui rencontre des difficultés financières.

A noter que les difficultés financières sont nettement plus souvent citées dans les secteurs de l’hébergement et de la restauration (59 %), de l’information et de la communication (47 %) et les secteurs liés à l’énergie, l’eau, et la gestion des déchets (45 %).

Les entreprises recourent massivement au chômage partiel

59 % des salariés sont dans une entreprise qui a mis au moins une partie de ses salariés au chômage partiel. Ce taux grimpe dans les secteurs de la fabrication de matériel de transport (97 %), dans l’hébergement et la restauration (96 %) et la construction (95 %).

Il est en revanche nettement moins marqué dans l’industrie agro-alimentaire (37 %), l’enseignement, la santé humaine et l’action sociale (37 %), les secteurs liés à l’énergie, l’eau, et la gestion des déchets (35%) ainsi que les activités financières et d’assurance (14 %).

   Par Natacha Le Jort 

La rédaction vous conseille

> Coronavirus : les secteurs qui recrutent pendant l’épidémie
Coronavirus, travail et formation : tout ce qui change
Allocations chômage : les nouvelles règles de calcul reportées au 1er septembre 2020
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS