Ile-de-France : 230 millions d’euros pour la formation des demandeurs d’emploi en 2020

Ile-de-France : 230 millions d’euros pour la formation des demandeurs d’emploi en 2020
Publié le 29/05/2020

Pour faire face à la crise sanitaire et économique, la région Ile-de-France débloque 230 millions d’euros pour la formation des demandeurs d’emploi en 2020.

Un plan de relance économique, écologique et solidaire pour l’Ile-de-France

Lors d’une conférence de presse organisée le 28 mai 2020, Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, a annoncé la mise en place d’un plan de relance économique, écologique et solidaire d’un montant global de 1,3 milliard d’euros qui s’articule autour de 4 axes :

  1. les aides aux entreprises et à l’innovation (640 millions d’euros) ;
  2. la lutte contre le chômage et l’accélération du retour à l’emploi (230 millions d’euros) :
  3. pouvoir d’achat, santé, solidarité et lutte contre les fractures (190 millions d’euros) ;
  4. la relance écologique et les transports (238 millions d’euros).

Ce plan sera débattu dans le cadre d’un budget supplémentaire, le 11 juin 2020, en séance plénière du Conseil régional.

Lutte contre le chômage et accélération du retour à l’emploi

Concernant ce volet, Valérie Pécresse a annoncé 85 millions d’euros supplémentaires pour le pacte régional d’investissement dans les compétences (Pric).

Pour les métiers en tension, 40 000 places de formation ouvertes dès septembre 2020

Parmi les différentes mesures, le doublement des places de formation dans les secteurs en tension et d’avenir (bâtiment, travaux publics, sécurité, sanitaire et social, numérique, agriculture-environnement ».

Toujours selon Valérie Pécresse : « Ce sont des secteurs dans lesquels on pense qu’on peut créer des dizaines de milliers d’emplois supplémentaires dans les années qui viennent. Nous aurons 40 000 places de formation ouvertes dès septembre vers ces métiers. Et nous donnerons une aide de 1 000 euros supplémentaires pour les chômeurs les plus éloignés de l’emploi qui se formeraient à ces métiers. »

Lire aussi >> Confinement/reconversion : avez-vous déjà pensé à changer de métier ?

Focus sur le secteur du numérique

« Nous allons travailler sur les quartiers populaires et les zones rurales spécifiquement avec des plans de formation et de recrutement sur le numérique parce qu’ils vont recruter 25 000 personnes dans les deux ans à venir. » Valérie Pécresse.

Lire aussi >> 12 nouveaux métiers pour anticiper sa reconversion

« L’offre de formation s’est complètement arrêtée pendant la crise, c’est inacceptable. »

Pour y remédier, la région Ile-de-France souhaite moderniser l’offre de formation et financera « énormément » de formations en e-learning afin de créer une offre de formation plus performante et à distance pour tous les métiers. La présidente de la région veut essayer de faire se rencontrer le monde de la job tech avec le monde de la formation classique.

Un chèque numérique de 100 euros sera accordé aux stagiaires de formation à distance pour les aider à s’équiper.

Lire aussi >> Quelles sont les formations éligibles au compte personnel de formation (CPF) ?

Elargissement des aides pour les des demandeurs d’emploi qui se forment

« On va aussi faire refondre complètement une aide qui marchait mal qui sont ce qu’on appelle les AIRE - les aides individuelles au retour à l’emploi. Ce sont des aides qu’on donne aux demandeurs d’emploi qui le souhaitent pour leur financer une formation, mais c’était subordonné à une promesse d’embauche ; […] ça ne marche pas parce qu’une entreprise ne fonctionne pas comme ça, elle ne donne pas la promesse d’embauche à quelqu’un qui n’a pas la compétence. Donc nous allons supprimer la clause de promesse d’embauche. »

→ 6 millions d’euros supplémentaires pour des formations sur-mesure individuelles rémunérées sans promesse d’embauche !

Lire aussi >> Allocations chômage : les nouvelles règles de calcul reportées au 1er septembre 2020

Quant aux demandeurs d’emploi qui souhaiteraient créer leur entreprise, la région financera des formations individuelles et rémunérées. Le montant de cette nouvelle aide n’est pas encore défini.

  Par Natacha Le Jort 

La rédaction vous conseille

> Les cadres doivent maîtriser de nouvelles compétences
> Démission, reconversion : 5 conditions pour bénéficier des allocations chômage
> Chômage : quel est le montant moyen des allocations ?
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS