Comment se reconvertir ? (En 3 étapes)

 9 MIN

Étape n°1 : comprendre pourquoi je veux me reconvertir

Avant de foncer tête baissée, posez-vous les bonnes questions. Faites le point sur :

  • vos aspirations ;
  • les raisons qui vous poussent à la reconversion ;
  • vos motivations ;
  • vos idées de métier, vos envies de changement.

Vous pouvez prendre rendez-vous avec un conseiller en évolution professionnelle (CEP) pour un faire un bilan personnel, dégager vos centres d’intérêt et comprendre pourquoi vous avez envie de quitter votre emploi.

Vous pouvez aussi réaliser un bilan de compétences pour identifier vos soft skills, vos hard skills et voir ce que vos différentes expériences professionnelles ainsi que votre parcours de formation vous ont apporté.

Vous faire accompagner pour verbaliser vos envies professionnelles

Avant de vous reconvertir professionnellement, verbalisez vos envies et vos peurs. Vous pouvez en discuter avec un coach professionnel ou même avec un conseiller Pôle Emploi ou votre service RH si vous songez à quitter votre CDI.

Le but ici est de préparer votre réorientation professionnelle. Changer de job n’est pas la seule solution face à votre sentiment de mal-être au travail. Il suffit parfois de changer d’entreprise, d’évoluer dans votre carrière, de changer de poste…

La reconversion est une solution parmi d’autres pour changer de voie et permettre de vous épanouir dans votre emploi.

Exemples de types d’accompagnement proposés pour la reconversion :

  • les bilans de compétences (qui peut être financé par un organisme, comme les Transitions Pro) ;
  • le coaching professionnel (certains coachs proposent des prestations compatibles avec le CPF) ;
  • le conseil en évolution professionnelle (service gratuit) ;
  • Pôle Emploi propose des formations pour l’orientation et la réinsertion professionnelle afin de réussir à identifier ses centres d’intérêt et ses objectifs.

Déterminer un projet de reconversion

Après avoir fait le point sur votre situation actuelle et sur vos envies, déterminez votre projet professionnel.

Vous n’avez pas d’idées de métier en tête ? Renseignez-vous sur les différents secteurs d’activité qui vous plaisent. Prenez en compte toutes les éventualités pour vous orienter vers une branche dans laquelle vous aimeriez travailler.


●  Lire aussi

Faites une première sélection, puis renseignez-vous davantage sur l’emploi qui vous intéresse :

  • cherchez les formations professionnelles que vous pourriez faire pour accéder à ce métier ;
  • questionnez des personnes de votre réseau qui exercent ce job ;
  • analysez le marché de l’emploi avec Data Emploi et renseignez-vous sur les besoins en main-d’œuvre et les offres d’emploi dans votre région (ou ailleurs si déménager fait partie de vos plans de reconversion professionnelle) ;
  • rencontrez des professionnels pour développer votre réseau, rencontrer des recruteurs et mieux connaître les conditions d’accès à cette profession.

●  Lire aussi

Confrontez les différents résultats et voyez s’ils entrent en conflit avec l’idée que vous vous faisiez de ce futur job de rêve. Évaluer les points positifs et les points négatifs de votre réorientation vous permet de ne pas sauter dans le vide et d’être déçu à l’arrivée (du moins, cela réduit les risques de désillusion).

Faites aussi le point sur vos ressources et vos dépenses personnelles, ainsi que vos contraintes familiales. Faire une reconversion engendre parfois de grands changements dont il faut prendre conscience.

Étape n°2 : programmer le plan de sa reconversion professionnelle

Par quelles étapes devez-vous passer pour réussir votre projet ? Ces étapes peuvent être :

  • une formation pour changer de secteur ou d’emploi ;
  • un accompagnement pour créer votre entreprise et vous lancer dans l’entrepreneuriat ;
  • une aide pour changer d’employeur, développer votre réseau professionnel, distribuer votre CV et commencer une nouvelle carrière.

Choisir sa formation professionnelle

Formation qualifiante, certifiante, initiale, continue, VAE… Il existe toutes sortes de formations pour changer de travail. En fonction de vos recherches sur le métier de vos rêves, dégagez la formation professionnelle la plus à même de vous rapprocher de votre futur emploi.

N’hésitez pas à consulter les différents organismes de formation de votre région. Suivre une formation peut aussi se faire à distance, en ligne ou à temps partiel.

Comment financer sa formation ?

Outre l’apport financier personnel, plusieurs financements sont possibles pour prendre en charge une partie ou la totalité de votre formation :

  • le compte personnel de formation (CPF) ;
  • le Projet de Transition Professionnelle (PTP) proposé par Transitions Pro régionales (ex-Fongecif);
  • l’employeur ;
  • les OPCO

Découvrez tous les autres dispositifs pour financer votre formation sans CPF.

Créer son entreprise

Plusieurs réseaux comme l’Urssaf ou Pôle Emploi accompagnent les demandeurs d’emploi et les salariés qui veulent créer leur entreprise. Vous n’avez pas à vous lancer seul dans l’entrepreneuriat.

De même, vous pouvez envisager une reconversion sans changer de profession. Lancez-vous en freelance ou en auto-entrepreneur pour continuer votre activité professionnelle, mais comme travailleur indépendant.

La reconversion est une nouvelle aventure professionnelle et pas forcément une réorientation radicale.

Découvrez toutes les aides à la création d’entreprise qui existent pour entreprendre.

Changer d’entreprise

Si vous aimez votre job, mais que vous manquez de sens ou que vous avez envie de changer, vous pouvez évoluer dans votre métier et changer d’entreprise.

Sans pour autant recommencer à zéro ni passer par la case chômage, vous pouvez postuler aux offres d’emploi qui vous intéressent ou développer votre réseau.

nvp-reconversion-etape3

Étape n°3 : passer à l’action et vous épanouir dans votre futur emploi

Une fois que vous connaissez les différentes étapes de la reconversion, foncez !

C’est le moment de passer à l’action, de poser votre démission si nécessaire et de partir à l’aventure pour décrocher le job de vos rêves, monter votre boîte ou changer de carrière.

Mais c’est souvent au moment d’agir que le projet freine. Anticipez vos peurs et affrontez-les pour réussir votre reconversion et (enfin) changer de vie.

Identifier et combattre ses peurs

« Je n’y arriverai jamais », « je ne suis pas assez bon », « je n’ai pas les atouts pour », « et si je me trompe ? »

Un changement professionnel va de pair avec les peurs. C’est normal et ça ne doit pas vous inquiéter. Au contraire, voyez vos inquiétudes comme des tests sur vos motivations et sur vos envies de changements de métier.

Pour vaincre la peur de changer de vie, vous pouvez :

  • en parler avec un coach ou un conseiller ;
  • en parler à un thérapeute si les angoisses sont profondément ancrées ;
  • chercher la raison de ces peurs ;
  • vous demander si vous parviendrez à supporter cette situation plus longtemps.

N’attendez pas le burn-out pour donner une nouvelle orientation à votre carrière. Envisager de changer de métier, c’est déjà un signe que vous vous intéressez à autre chose, que vous avez envie de faire autre chose. Le bon moment pour changer de carrière professionnelle, c’est quand vous l’avez décidé.

Vous préparer est la clé d’une reconversion réussie

Le plan de reconversion est très important, car il vous aide à lutter contre les freins et les blocages. Plus vous préparez votre nouvelle vie professionnelle et plus la transition sera facile et sereine.

Vous pouvez aussi prévoir un filet de secours et anticiper tous les risques avant de démissionner. Par exemple, si vous souhaitez ouvrir votre entreprise, vous pouvez essayer d’épargner une partie de votre rémunération chaque mois pour avoir une sécurité financière équivalente à 1 mois de salaire.

Avant de postuler et de passer à l’étape de la recherche d’emploi et du recrutement, pensez aussi à refaire votre curriculum vitae (CV) et votre lettre de motivation. Préparez votre entretien d’embauche pour anticiper les questions des recruteurs !


●  Lire aussi

La reconversion, c’est prendre le risque de s’épanouir

On pourrait répéter « qui ne tente rien n’a rien », mais ce serait un peu abstrait.

La reconversion, c’est prendre le risque de vous épanouir dans un nouveau métier, une nouvelle carrière, une nouvelle entreprise.

Avant de vous lancer, vous pouvez toujours effectuer le test suivant sur une feuille de papier :

  • d’un côté, notez tous les risques qu’engendre ce changement de situation professionnelle ;
  • de l’autre, notez les bénéfices que vous pensez en tirer ;
  • essayez de trouver une solution aux risques.

À la fin, s’il y a plus de bénéfices et des risques avec solution que des risques tout court, c’est qu’il est temps de passer au plan d’action !

Pour vous aider à vous reconvertir

Reconversion professionnelle : par où commencer ?

Reconversion professionnelle, besoin ou envie ?

Les 4 étapes de construction de votre projet professionnel

Quel métier est pour moi ?

Créer son entreprise : quel statut choisir ?


●  La rédaction vous conseille
Classé dans
  • A la Une
  —   Catégories
  • Faire le point
Maelys Léon

Par Maelys Léon

Partager cet article :
La rédaction vous conseille
nouvelleviepro-comment-faire-reconversion-sans-perte-salaire
1 décembre 2022
  • La ptite voix
  • Créer son entreprise
  • Devenir indépendant
  • Faire le point
  • S'informer
Les conseils des pros pour réussir votre reconversion
30 novembre 2022
  • Incontournable
nouvelleviepro-maria-schools
22 novembre 2022
  • Focus métier
17 novembre 2022
    • Changer d'emploi
    • Créer son entreprise
    • Devenir indépendant
    • Faire le point
    • S'informer
    • Se former
    Salon Nouvelle Vie Pro le 8 novembre : abordez votre reconversion étape par étape
    24 octobre 2022
      28 septembre 2022
        • Changer d'emploi
        • Faire le point
        • S'informer
        • Se former
        Reconversion : comment devenir conducteur de car ?
        27 septembre 2022
        • Focus métier
        Voir toutes les actualités

        2022 Tous droits réservés