1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Créer son entreprise
  4. >
  5. Avez-vous l’âme d’un entrepreneur ?

Avez-vous l’âme d’un entrepreneur ?

Avoir l’âme d’un entrepreneur, c’est la volonté profonde et quasi naturelle de vouloir créer une entreprise, la reprendre ou la gérer.

Avez-vous l'âme d'un entrepreneur ?

Quand on a l’âme d’un entrepreneur

Les secteurs d’activités qui s’offrent à soi sont extrêmement nombreux. Ils permettent de joindre un penchant naturel pour la direction d’entreprise avec un travail quotidien exaltant. Souvent, devenir entrepreneur, c’est une histoire de passion dans tous les sens du terme. Joie et souffrance sont au menu de cette aventure humaine à la fois riche et exigeante.

Consultants immobilier, gérants de gîte, de brasserie, de restaurant ou d’activités d’e-commerce… Le business plan est fondamental pour se lancer en limitant au mieux les risques. Car il y a toujours un risque dans le fait d’être entrepreneur. C’est justement à une âme intrépide mais perspicace que s’adresse ce type très particulier de travail autonome qui tourne autour de trois activités phares.

La création d’entreprise

Lors d’une création d’entreprise, l’entrepreneur doit procéder à une étude de marché et élaborer un prévisionnel financier. Viennent ensuite les questions liées à son statut juridique (auto-entrepreneur, commerce associé, notamment en franchise ou en concession…), aux choix fiscaux, aux collaborateurs éventuels, au financement du projet ou à l’implantation de l’entreprise.

Construire un business plan efficace demande parfois une aide extérieure. Outre les organismes spécialisés et étatiques, il est possible, avant de se lancer, d’opter pour une formation à la création d’entreprise dans le cadre du compte personnel de formation (CPF).

Le XXI e siècle est également celui des start-up. Il existe désormais un certain savoir-faire dont l’entrepreneur avisé peut s’inspirer.

La gestion d’entreprise

La créativité est une chose, la bonne gestion en est une autre. Avoir l’âme d’un entrepreneur, c’est aussi savoir à qui confier les missions fondamentales de l’entreprise lorsqu’on n’est pas capable soi-même de les exercer : comptabilité et finance, développement de l’entreprise, droit commercial, droit du travail et des sociétés, droit fiscal, financement de la société, service informatique et marketing… On peut chercher la formation ad hoc ou les collaborateurs prêts à se lancer dans l’aventure autour d’un projet.

Ils ont créé leur entreprise !

Quel statut ont-ils choisi ? Quelle formation ? Quel financement ? Sont-ils actifs sur les réseaux sociaux ? Voir tous les témoignages sur la création d'entreprise.

La reprise d’entreprise

Parfois, la reprise d’entreprise se fera de manière naturelle. C’est le cas en présence d’une transmission entre le cédant et l’acquéreur. Parfois, la reprise implique des compétences acquises ailleurs et qu’il convient de mettre désormais à profit. L’entrepreneur sera confronté dans tous les cas aux problématiques de modes de cessions, d’aide à la reprise, d’analyse de l’entreprise, de négociations, de reprise et de fiscalité… Une bonne entrée dans l’activité de l’entreprise facilite grandement sa pérennité.

Lire aussi >> Création d’entreprise en franchise

Pour aller plus loin

> Intrapreneuriat : quand les salariés deviennent entrepreneurs...
> Idées de création d'entreprise

Ajouter
Partager