Les 4 métiers du soin qui recrutent le plus

Les 4 métiers du soin qui recrutent le plus
Publié le 07/06/2022

Vous envisagez de faire une reconversion professionnelle et vous aimez prendre soin des autres ? Les métiers d’aide-soignant, d’infirmier, d’éducateur spécialisé et d’accompagnant éducatif et social recrutent !

Postuler dans un secteur d’activité en tension augmente vos chances de trouver un emploi.

4 métiers qui recrutent dans le secteur du soin et de l’accompagnement

Altruisme, solidarité, engagement, soutien sont des valeurs qui vous parlent ?

Les professions du soin et de l’accompagnement peinent à recruter de nouveaux candidats.

Le gouvernement a donc mis en place un plan de recrutement massif pour redynamiser un secteur essentiel à la société.

Voici les 4 métiers qui recrutent le plus dans le milieu de la santé et du social :

  1. Aide-soignant / aide-soignante
  2. Infirmier / infirmière
  3. Éducateur spécialisé
  4. Accompagnant éducation et social

Zoom sur ces jobs pas comme les autres, indispensables et qui ont des difficultés à recruter.

Ces quatre métiers recrutent le plus et en urgence. Mais il existe des centaines d’emplois non pourvus dans les secteurs sanitaires, du soin, de la santé et de l’accompagnement.

Les professionnels soignants en EHPAD, les métiers du service à la personne, les spécialistes du handicap font tous face à une pénurie de candidats.

Le monde médical et médico-social a besoin de main-d’œuvre pour faire face au vieillissement de la population et à son augmentation.

Aide-soignant : un métier en tension

L’aide-soignant aide les patients dans les soins de la « vie quotidienne ».

Il collabore avec les infirmiers et les infirmières pour la réalisation de soins aigus (administration de médicaments, changement de bandage, etc.).

Comment devenir aide-soignant / aide-soignante ?

Le métier d’aide-soignant est accessible sans diplôme.

La formation dure un an en IFAS (Institut de Formation des Aides-Soignants) et se divise entre théorie et pratique, grâce à des stages à l’hôpital ou dans des structures médicales privées ou publiques.

La formation d’aide-soignant est possible via la formation initiale ou continue. C’est donc un métier accessible pour une reconversion et un changement de carrière.

Le salaire d’un aide-soignant

Un aide-soignant ou une aide-soignante qui travaille à l’hôpital ou en EHPAD gagne un salaire de 1 760 euros nets mensuels en début de carrière, et 2 830 euros nets mensuels en fin de carrière.

En savoir plus sur le métier d’aide-soignante pour une reconversion professionnelle.

Devenir infirmière, la France recrute !

L’infirmier ou l’infirmière, qu’il soit indépendant (en libéral) ou qu’il travaille dans un établissement de santé public ou privé, est amené à :

  • veiller au confort et à la sécurité du patient ;
  • prodiguer des soins divers et administrer des traitements médicamenteux ;
  • effectuer des soins personnalisés ;
  • pratique des prises de sang ;
  • organiser et coordonner l’intervention d’autres professionnels comme les aides-soignants.

Comment devenir infirmier / infirmière ?

Pour devenir infirmier, il est obligatoire d’obtenir un diplôme d’État. Les études se déroulent sur 3 ans dans un institut de formation en soins infirmiers (IFSI).

Il est possible de rejoindre l’IFSI sans passer par PARCOURSUP et via une formation professionnelle continue.

Salaire d’une infirmière

Un infirmier ou une infirmière gagne un salaire de 2 026 euros nets mensuels après un an de carrière et jusqu’à 3 398 euros nets mensuels en fin de carrière.

En libéral, la rémunération d’un infirmier est de 2 500 euros nets mensuels en moyenne et en fonction du volume de travail horaire.

En savoir plus sur le métier d’infirmier pour une reconversion professionnelle.

Se reconvertir dans un métier qui recrute et devenir éducateur spécialisé

L’éducateur spécialisé accompagne des personnes et des familles en difficulté. Leur démarche est sociale et éducative.

Il aide ces personnes à développer leurs capacités d’autonomie, de socialisation, d’intégration ou d’insertion.

L’éducateur spécialisé intervient dans le champ du handicap, de la protection de l’enfance, de l’insertion sociale et professionnelle ainsi que dans la prévention spécialisée.

Comment devenir éducateur spécialisé / éducatrice spécialisée ?

Pour devenir éducateur spécialisé, vous devez suivre une formation spécifique. Pour la rejoindre, il est indispensable de répondre à au moins un des critères suivants :

  • être titulaire du baccalauréat ;
  • être titulaire d’un diplôme, d’un certificat ou d’un titre inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (niveau IV minimum) ;
  • bénéficier d’une validation de vos études, de vos expériences professionnelles ou de vos acquis personnels.

Vous accédez à la formation après un examen du dossier et un entretien.

Salaire d’un éducateur spécialisé

Un éducateur spécialisé ou une éducatrice spécialisée touche une rémunération comprise entre 1 500 et 1 900 euros nets par mois en début de carrière.

Accompagnant éducatif et social : changer de métier dans un secteur qui recrute

L’accompagnant éducatif et social intervient auprès des enfants, adolescents et adultes en situation de vulnérabilité ou de handicap (âge, maladie, mode de vie…).

Son rôle est d’aider ces personnes dans leur vie quotidienne pour compenser leur perte d’autonomie.

Il intervient dans le cadre de la vie quotidienne et aide pour l’alimentation, l’hygiène et les déplacements. Il assure également le lien entre les familles et les aidants.

Comment devenir accompagnant éducatif et social ?

Pour devenir accompagnant éducatif et social, il faut obtenir un diplôme d’État (DEAES) de niveau 3 (BEP – CAP).

Aucun prérequis n’est exigé pour intégrer la formation qui dure entre un et deux ans.

Le diplôme d’accompagnant éducatif et social est accessible avec la formation initiale et par la voie de la VAE (validation des acquis d’expérience).

Salaire d’un accompagnant éducatif et social

Un accompagnant éducatif et social gagne une rémunération comprise entre 1 300 et 1 500 euros nets mensuels en début de carrière.

Témoignages : ils ont changé de voie

nouvelleviepro-ceciliaCécilia, 35 ans, d’enseignante à infirmière

Après une carrière dans l’enseignement, Cécilia fait un virage à 180 degrés et se reconvertit dans le secteur médical.

Elle reste fonctionnaire dans le public, mais travailler aujourd’hui à l’hôpital en tant qu’infirmière.

« C’est un métier difficile, mais riche en émotions et très satisfaisant. »

Lire son témoignage en entier.nvp-temoignage-soin

nouvelleviepro-rosaRosa, 40 ans, de comptable à thérapeute

Une reconversion à 40 ans, c’est possible. Rosa, aide-comptable, décide de se tourner vers sa passion centrée sur l’aide.

Elle devient thérapeute psychocorporelle et crée sa micro-entreprise. Elle devient auto-entrepreneur et profite d’une liberté nouvelle.

Lire son témognage en entier.

nvp-temoignage-soin-1

Source : gouvernement, ministère de la Santé et des Solidarités.

Par Maelys Léon

La rédaction vous conseille :

>> Les métiers qui recrutent le plus en 2022
>> Et si on démissionnait tous ?
>> 5 clichés sur la reconversion professionnelle

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS