1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Métiers
  8. /
  9. Mobilité
  10. >
  11. Travail le dimanche : les professions les plus concernées

Travail le dimanche : les professions les plus concernées

Travail le dimanche : les professions les plus concernées
Publié le 28/12/2016

Chaque mois, des millions de personnes en France sont concernées par le travail dominical : la plupart sont des salariés qui exercent leur activité dans le domaine de la sécurité ou de la santé.

La catégorie socio-professionnelle qui travaille davantage le dimanche

D’après les chiffres de la Dares (direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques), 1,1 million de non-salariés et 4,2 millions de salariés travaillent au moins un dimanche par mois en 2015. Les employés sont les salariés qui travaillent le plus le dimanche, suivis par les professions intérimaires et les cadres.

Travail le dimanche des salariés

A noter que la propension à travailler le dimanche est également plus forte chez les plus jeunes et chez les femmes.

Dans quels secteurs d’activité ou métier travaille-t-on plus souvent le dimanche ?

Parmi les salariés qui exercent le plus leur activité le dimanche, on retrouve ceux qui assurent la protection et la sécurité des personnes et des biens : 55 % d’entre eux travaillent au moins un dimanche et 38 % travaillent au moins deux dimanches, notamment les gendarmes et les pompiers.

Suivis par les salariés du domaine de la santé : 46 % travaillent au moins un dimanche par mois et 31 % au moins deux dimanches par mois, pour assurer la permanence des soins.

Dans le secteur hospitalier, précise la Dares, les aides-soignants (57 %) et les infirmiers (41 %) sont plus souvent mobilisés au moins deux dimanches par mois que les ambulanciers (26 %) et les médecins (19 %). Quant aux agents de services hospitaliers, 34 % travaillent également au moins deux dimanches par mois pour assurer l’hygiène des locaux et servir les repas aux malades.

32 % des salariés de l’hôtellerie-restauration, des transports, des activités culturelles ou de loisirs travaillent le dimanche.

Dans le commerce, où 17 % des salariés travaillent le dimanche, les boulangers et pâtissiers sont les plus sollicités : 53 % d’entre eux travaillent au moins deux dimanches par mois.

A noter

L’activité dominicale des non-salariés se concentre dans les mêmes secteurs d’activité que celle des salariés : santé, hébergement, restauration, commerce. Travailler le dimanche est également une pratique courante dans l’agriculture.

 Par Natacha Le Jort

La rédaction vous conseille
Le marché porteur des services à la personne
Top 10 des métiers les mieux payés dans l'informatique
2017 : l'Ile-de-France veut favoriser le retour à l'emploi

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS