1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Mobilité
  8. >
  9. Combien de temps pour aller au travail ?

Combien de temps pour aller au travail ?

Combien de temps pour aller au travail ?
Publié le 04/06/2018

L’insatisfaction des salariés franciliens explose au-delà d’une heure de trajet pour se rendre de leur domicile à leur lieu de travail, selon le baromètre Paris Workplace 2018. Moins de 40 minutes de transport serait la durée idéale.

75 % de salariés insatisfaits lorsqu’il faut plus de 60 minutes pour se rendre au travail

Que se passe-t-il lorsque le temps de trajet des salariés franciliens s’allonge ? C’est à cette question centrale qu’a voulu répondre le 5e baromètre Paris Workplace 2018. 2 000 salariés d’Ile-de-France ont ainsi été interrogés sur l’impact du temps de trajet domicile-bureau.

Un seuil de tolérance apparaît : 60 minutes, soient 2 heures de transport au total par jour. Si l’on dépasse ce seuil, les trois quarts des salariés franciliens considèrent que leur trajet domicile-travail est « désagréable » ; c’est quasiment trois fois plus que les salariés ayant un trajet inférieur à 40 minutes.

La durée du trajet domicile-bureau affecte également le bien-être au travail

Concernant le bien-être des salariés, il est mis à mal par ces trajets qui durent plus de 40 minutes. Les salariés qui ont besoin de moins de 40 minutes pour aller travailler sont les plus heureux, même s’ils passent un peu plus de temps au bureau (8h36 en moyenne, soit 16 minutes de plus par jour que les autres). En résumé : plus de temps dans les transports = moins de temps de présence au bureau.

Lire aussi >> Quelle est la durée moyenne de travail des salariés ?

En toute logique, la note de bien-être au travail chute chez les salariés franciliens dont le trajet excède les 60 minutes.

Plus surprenante est la corrélation entre la durée du trajet domicile-travail et la sociabilité…

Collègue ou ami ?

Seulement 29 % des salariés franciliens habitant à plus d’une heure de leur bureau considèrent les personnes avec lesquelles ils travaillent comme des amis et pas juste des collègues (contre une moyenne de 40 % pour ceux qui ont moins de trajet). Avec le stress des transports, la sociabilité en prend un coup.

Le temps de trajet impacte la qualité des relations sociales au bureau

Les salariés habitant à plus de 40 minutes de leur lieu de travail sont deux fois moins nombreux à boire très souvent des verres avec leurs collègues à l’extérieur du bureau.

Lire aussi >> Plus d’un salarié sur deux commence sa journée par une pause-café

L’envie de changer d’entreprise augmente à mesure que son trajet s’allonge 

Le baromètre Paris Workplace révèle que « le temps de trajet est un bon indicateur du risque de départ d’un salarié ». Seulement 37 % des salariés franciliens qui ont plus d’une heure de transport domicile-travail pensent rester plus de 5 ans dans leur entreprise actuelle (contre près de la moitié des salariés qui ont moins de 20 minutes de trajet).

rester dans son entreprise

Quitter Paris ?

La distance déclenche même de fortes envies de mobilité géographique puisque la moitié des franciliens sondés ayant plus d’une heure de trajet préféreraient travailler en province plutôt qu’à Paris s’ils avaient la possibilité de choisir leur lieu de travail ! 

40 minutes semble être une limite raisonnable au trajet domicile-travail.

 Par Natacha Le Jort

La rédaction vous conseille

> Un Français sur quatre a déjà quitté son travail à cause de son manager
> Quels sont les salariés les plus heureux au travail ?
> Top 5 des offres d'emploi à Paris
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS