1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. >
  7. Travail et canicule : les entreprises sont-elles bien préparées ?

Travail et canicule : les entreprises sont-elles bien préparées ?

Travail et canicule : les entreprises sont-elles bien préparées ?
Mis à jour le 31/08/2018 - Publié le 27/06/2018

59 % des salariés n’arrivent pas à travailler efficacement en période de forte chaleur. Malgré ce constat, peu d’entreprises sont prêtes à affronter la canicule.

Des entreprises encore mal préparées en cas de canicule

Comme chaque année, le Plan national canicule (PNC) a été activé en juin. Dans un communiqué de presse, Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé a demandé aux employeurs de prendre des précautions pour garantir la sécurité et la santé de leurs employés pendant la période de canicule.

Boire 1 verre d'eau

toutes les 15 minutes en cas de canicule.

D’après un sondage réalisé par Qapa et Castalie auprès de 4,5 millions de personnes et plus de 135 000 recruteurs (artisans, commerçants, TPE, PME et grosses entreprises), la situation reste préoccupante : les employeurs sont encore peu préparés à affronter une vague de canicule.

En effet, pour la majorité des Français (78 %), leur entreprise n’est pas parfaitement bien préparée à affronter de fortes chaleurs. Suite aux canicules des dernières années, trop peu de mesures ont été prises.

Lire aussi >> Un Français sur quatre a déjà quitté son travail à cause de son manager

Quand peut-on parler de canicule ?

À la différence d’un pic de forte chaleur, la canicule se caractérise par son intensité et sa durée. Les températures doivent dépasser d’au moins 5°C les valeurs normales pendant au moins 3 jours et 3 nuits consécutives. Pendant la canicule de l’été 2017, 10 décès sont survenus sur les lieux de travail, selon le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

Quelques reflexes à adopter en cas de fortes chaleurs

  • Boire régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif
  • Se rafraîchir plusieurs fois par jour en s’aspergeant d’eau, notamment le visage et les avants bras
  • Éviter de boire de l’alcool
  • Se nourrir correctement
  • Éviter de sortir aux heures les plus chaudes
  • Garder son habitat frais, en fermant par exemple portes et fenêtres en journée et en les rouvrant le soir s’il fait un peu moins chaud
  • Ne pas hésiter à demander de l’aide si besoin (s’adresser à un médecin en cas de problème de santé ou de traitement médical afin éventuellement d’adapter les doses)

Météo France : 66 départements placés en vigilance orange orage et/ou canicule ce mardi 7 août, jour le plus chaud

Le soleil continue de s'imposer et les vagues de chaleurs se maintiennent avec des températures maximales généralement supérieures à 30 degrés. Ce phénomène devrait se poursuivre jusqu'au mercredi 8 août avec de violents orages et un retour à la normale d'ici jeudi.

Attention aux coups de chaleur ! Si tout le monde est concerné, les personnes qui travaillent à l'extérieur sont particulièrement exposées. Voici quelques conseils complémentaires en cas de canicule orange.
Canicule orange

L’approvisionnement en eau est le dispositif priorisé par les entreprises

Concernant les dispositifs mis en place par les entreprises pour le bien-être de leurs salariés, l’approvisionnement en eau (fontaines, bonbonnes ou bouteilles) est le plus courant d’après 36 % des sondés. Ensuite 16 % citent le renouvellement de l’air en cas de fortes chaleurs. Moins de 8 % bénéficient de la climatisation ou de ventilateurs ! Pour environ un tiers des salariés interrogés, rien n’a été mis en place pour lutter contre une canicule. Ni pauses supplémentaires ni consignes spécifiques.

Bon à savoir - Travail et canicule, ce que dit la loi

Si la loi ne prévoit pas de disposition vous permettant de quitter votre travail au-dessus d'un certain seuil de température, votre employeur doit néanmoins prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Parmi ces mesures :

  • des actions de prévention des risques professionnels (notamment en cas de températures extrêmes) ;
  • des actions d'information et de formation ;
  •  la mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.

(Article L4121-1 du Code du travail)

Si vous travaillez dans des locaux fermés, l'air doit être renouvelé de façon à :

  • maintenir un état de pureté de l'atmosphère propre à préserver la santé des travailleurs ;
  • éviter les élévations exagérées de température, les odeurs désagréables et les condensations.

(Article R4222-1 du Code du travail)

Que vous travailliez en extérieur ou en intérieur, votre employeur doit mettre à disposition de l'eau potable et fraîche pour la boisson.
(Article R4225-2 du Code du travail)

Lorsque des conditions particulières de travail conduisent les travailleurs à se désaltérer fréquemment, l'employeur met gratuitement à leur disposition au moins une boisson non alcoolisée.
La liste des postes de travail concernés est établie par l'employeur, après avis du médecin du travail et du comité social et économique.
Les boissons et les aromatisants mis à disposition sont choisis en tenant compte des souhaits exprimés par les travailleurs et après avis du médecin du travail.
(Article R4225  du Code du travail)

Droit de retrait
Si vous pensez que votre situation de travail présente un danger grave et imminent pour votre vie ou votre santé, vous pouvez vous retirer d'une telle situation. Alertez dans ce cas immédiatement votre employeur.
(Article L4131-1 du Code du travail)

ALERTE CANICULE ! Dans un communiqué de presse du mercredi 1er août, le ministère du Travail insiste sur les conditions des travailleurs du BTP qui doivent avoir accès à au moins trois litres d'eau par jour et à un local pour s'abriter sur les chantiers.

Enfin, si le Code du travail ne prévoit pas de cessation d'activité à partir d'une certaine température, l'Assurance maladie préconise l'évacuation au-delà de 34 degrés C. Selon l'Institut national de recherche et de sécurité : "Au-delà de 30 degrés C pour une activité sédentaire, et 28 degrés C pour un travail nécessitant une activité physique, la chaleur peut constituer un risque pour les salariés".

Par Natacha Le Jort

La rédaction vous conseille

> Le « care » ou comment développer le bien-être des salariés
> Comment favoriser la créativité en entreprise
> Combien de temps pour aller au travail ?
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS