1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Faire le point
  4. >
  5. Reconversion professionnelle : un nouvel outil, le CEP (Conseil en évolution professionnelle)

Reconversion professionnelle : un nouvel outil, le CEP (Conseil en évolution professionnelle)

La Loi de 5 mars 2014 sur la formation et l’emploi a créé un nouvel outil de reconversion professionnelle, le CEP (Conseil en évolution professionnelle). Il est dispensé gratuitement et confidentiellement, en particulier par l’ensemble des OPACIF (dont les FONGECIF), à tous les actifs et demandeurs d’emploi.

Qu'est-ce que le CEP ?

Que vous soyez salarié du secteur privé ou public, en recherche d’emploi, travailleur indépendant, artisan, profession libérale, auto-entrepreneur ou jeune sorti du système scolaire sans qualification, vous pouvez depuis janvier 2015 avoir recours à un conseiller qui va l’aider à élaborer votre projet professionnel. Tout comme le bilan de compétences, la démarche du CEP est structurée. Elle comporte trois niveaux qui ne sont pas obligatoirement tous mis en œuvre :

  • Un accueil personnalisé pour analyser votre situation
  • Un conseil personnalisé pour identifier vos aptitudes et compétences à faire reconnaître, à acquérir ou à développer et vous aider à élaborer votre projet professionnel
  • Un accompagnement personnalisé dans la mise en œuvre de votre projet, par la construction d’un plan d’actions vous permettant d’identifier les interlocuteurs, les leviers et les financements disponibles

Qui sont les opérateurs du CEP ?

En plus de l’ensemble des OPACIF et des Fongecif, les opérateurs du CEP sont également Pôle emploi, l’APEC (Association pour l’emploi des cadres), les Mission Locales et les Cap Emploi ou encore à un opérateur régional désigné par votre Conseil régional. Dernier outil de reconversion professionnelle créé, il est encore peu répandu. Les agents dans les services de l’Etat ont droit à un suivi spécifique.

A noter : L’accord de l’employeur n’est pas nécessaire pour bénéficier du CEP. Celui-ci doit être effectué hors du temps de travail, sauf si un accord de branche ou d’entreprise stipule qu’il peut être mobilisé sur le temps de travail.

Ajouter
Partager