D'acheteuse dans l'industrie à éducatrice Montessori

 1 MIN

Fanny, 31 ans « Je me suis dit : tu ne perds rien à essayer, mais tu perds tout à rester là où tu es »

Un parcours tout tracé ?

Fanny a, comme on pourrait le dire, un parcours plutôt « classique ». Brillante à l’école, il faut qu’elle fasse de longues études ! Après l’obtention de son bac, elle fait une classe préparatoire aux grandes écoles. Elle intègre ensuite Neoma Business School, sans trop savoir à quoi elle se destine.

Depuis ses premières expériences professionnelles, elle a toujours eu la chance de travailler dans un environnement sympa avec une équipe bienveillante, en cohésion. Son poste lui plait aussi alors pourquoi changer ?

C’est ainsi que Fanny se retrouve à travailler pendant plus de 7 ans en tant qu’acheteuse dans l’industrie.

Le déclic

Depuis ses toutes premières expériences, Fanny a toujours été entre de bonnes mains, avec un management sain et agréable.

Un jour, elle change d’équipe et de manager. C’est la descente aux enfers.

« C’était une période très difficile émotionnellement, j’ai senti un gros décalage entre mes valeurs et celles de mon métier »

Elle n’est plus en phase ni avec son équipe et ni avec son poste. Et puis, il y a la période du Covid. Et Fanny s’est dit « c’est maintenant » !

« A partir du moment où j’ai démissionné et que j’ai commencé ma formation, je me suis sentie à ma place, je savais que je faisais le bon chemin ».

Un choix de reconversion bien réfléchi

« Je pense que j’ai toujours eu cette passion finalement. Ma maman était nourrice, donc j’ai toujours baigné dans les relations humaines avec les enfants. » Mais c’est en 3ème, lorsque Fanny effectue son stage d’observation dans une école maternelle, qu’elle se passionne pour ce domaine-là.

Après avoir démissionnée, Fanny fait des recherches pour une formation d’éducatrice et découvre l’école Tout Montessori en France.

Fanny se lance donc dans une formation en ligne d’éducatrice pour les 3 à 6 ans, pendant 8 mois. Pendant sa formation, elle effectue un stage de 3 semaines dans une école maternelle, ou elle apprend toutes les méthodes Montessori.

Fanny est sûre d’elle, elle sait que c’est sa voie !

C’est en janvier 2023 qu’elle débute son premier poste d’éducatrice pour les 3 à 6 ans dans une école maternelle.

Vers un épanouissement total

« Je ne me suis jamais sentie autant à ma place que depuis que j’ai commencé cette formation. J’ai réussi à déconstruire mes peurs pour trouver ma voie »

La plus grande réussite de Fanny ? Avoir réussi à déconstruire ses peurs. Notamment, celle de l’aspect financier. Ce n’est pas toujours facile de se dire que son salaire va être divisé par 2.  Mais en trouvant l’épanouissement total, l’aspect financier passe au second plan.

« On oublie les besoins inutiles de tous les jours, je me sens tellement épanouie que ce n’est pas important. »

« C’est un métier utile et humain. Il n’y a pas de repos, mais j’aime ce que je fais. C’est la période ou les enfants sont en plein apprentissage mais j’apprends d’eux moi aussi ! »

Plus tard, Fanny envisage de continuer sa formation pour les 6 à 12 ans.

 

Ses 3 dictons pour encourager les personnes qui désirent se reconvertir

  • « Tu ne perds rien à essayer mais tu perds tout à rester là où tu es. »
  • « Prends tes peurs et déconstruis-les. »
  • « Chaque problème a sa solution. »

Educatrice Montessori, on vous en dit plus !

La méthode Montessori provient de Maria Montessori. Depuis 1907, c’est la pédagogie la plus répandue et aucune autre n’a connu une telle expansion.

La méthode Montessori se base sur 3 piliers :

  • L’enfant
  • L’environnement
  • L’éducateur

On parle alors de triangle pédagogique Montessorien.

L’apprentissage se fait notamment avec du matériel spécifique. Le matériel Montessori est normé, les éducateurs ne peuvent donc pas prendre n’importe quel objet. Le matériel Montessori est un support aux apprentissages de l’enfant.

La pédagogie Montessori se base sur la curiosité naturelle et l’amour de la connaissance, en laissant chaque enfant expérimenter l’enthousiasme d’apprendre selon son propre choix plutôt que par obligation. Puis, en l’aidant à perfectionner ses outils d’apprentissage naturels.

L’éducateur(trice), lui, est avant tout un guide et un observateur. L’éducateur(trice) Montessori doit observer les enfants évoluer dans l’environnement pour pouvoir faire des modifications si nécessaire.

Lire aussi 

Reconversion : comment faire le bon choix ?
Tous les témoignages sur la reconversion professionnelle

La rédaction Nouvelle Vie Pro

Rapporté par La rédaction Nouvelle Vie Pro

Partager ce témoignage :
La rédaction vous conseille
nouvelleviepro-devenir-freelance-salaries
26 janvier 2023
  • Décryptage
nouvelleviepro-reforme-retraite-2023
17 janvier 2023
  • Incontournable
nouvelleviepro-reconversion-emploi-5-tendances
9 janvier 2023
  • Zoom emploi
5 janvier 2023
  • Incontournable
  • Changer d'emploi
  • Créer son entreprise
  • Devenir indépendant
  • Faire le point
  • S'informer
  • Se former
À nouvel an, nouvel élan ✨
30 décembre 2022
    Voir toutes les actualités

    2023 Tous droits réservés