Le stress au travail demeure un sujet tabou

Le stress au travail demeure un sujet tabou
Publié le 31/05/2019

En France, 19 % des salariés subissent un stress quotidien au travail et ils ont l’impression que leur employeur ne s’en soucie qu’en surface.

Le stress au travail concerne 1 salarié français sur 5

Malgré le grand nombre de campagnes de sensibilisation sur les questions de santé au travail menées ces dernières années, 19 % des Français subissent un stress quotidien au travail et un tiers d’entre eux n’est pas suffisamment à l’aise pour en parler.

Plus inquiétant : l’étude réalisée par l’ADP auprès de 10 585 salariés en Europe dont 1 410 en France révèle que 72 % des salariés français estiment que leur employeur ne s’intéresse pas du tout à leur bien-être psychologique, ou seulement de manière superficielle.

« Les problèmes de mal-être au travail sont souvent causes d’absentéisme, de recul de la performance, de burnout parfois et il n'y a aucune raison de ne pas les aborder de face et de ne pas les traiter de la même façon que les maladies physiques » explique Carlos Fontelas de Carvalho, président d’ADP en France et en Suisse.

Lire aussi >> Le burn-out n'est pas reconnu comme une maladie liée au travail par l’OMS

À qui les salariés se confient-ils ?

Les salariés se tourneraient d’abord vers leurs amis et leurs collègues (58 %) alors que seulement 20 % en parleraient à leur manager et 11 % aux ressources humaines de l’entreprise.

Lire aussi>> Un Français sur quatre a déjà quitté son travail à cause de son manager

Comment libérer la parole ?

Selon le Président d’ADP en France et en Suisse, les entreprises doivent donner l’exemple et parler du stress au travail aux salariés : « La plupart des entreprises veulent vraiment soutenir leurs collaborateurs, mais il n’est pas toujours facile de communiquer sur le sujet. Un bon point de départ est de donner l’exemple. Si les salariés voient des cadres supérieurs échanger sur le stress au travail, si les directions mettent en place des outils de mesure adaptés, il sera plus facile pour tous d’alerter sur le sujet. »

Qui sont les plus stressés au travail ?

La France est le 3e pays où les salariés sont les plus stressés au travail (19 %), derrière l’Allemagne (20 %) et la Pologne (25 %).

Au niveau national, des disparités se font également ressentir. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas en Ile-de-France que les salariés sont les plus stressés mais dans le Sud-Ouest de la France.

Lire aussi >> Près d’un tiers des Français redoute d’être licencié en 2019

Quant aux secteurs qui engendrent le plus de stress, les métiers des services et de la finance se placent en première position avec 26 % de salariés stressés au quotidien, suivis par les arts et la culture (23 %) puis l’éducation (22 %).

 Par Marie Razer

La rédaction vous conseille

> Les salariés français manquent de reconnaissance au travail
> Comment concilier vie professionnelle et vie personnelle ?
> TOP 20 des métiers dans lesquels les salariés sont les moins heureux
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS