1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Métiers
  8. >
  9. Révolution au travail : les grandes tendances du futur

Révolution au travail : les grandes tendances du futur

Révolution au travail : les grandes tendances du futur
Mis à jour le 12/12/2017 - Publié le 28/11/2017

Si 80 % des salariés pensent qu’on travaillera différemment dans 10 ans, les Français expriment certaines craintes concernant ce monde du travail à venir…

La fin de l’emploi unique ?

Revolution@work et Ipsos ont mené une étude internationale exclusive sur le futur du travail et les attentes des salariés en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. 1000 salariés de chaque pays ont été interrogés. Il en ressort que la grande majorité des salariés européens estiment que l’on travaillera différemment dans 10 ans et, pour 65 % des Français, exercer plusieurs activités en même temps deviendra la norme.

« C’est l’une des grandes révélations de notre étude. Les salariés n’anticipent pas des ajustements à la marge, ils s’attendent à une véritable révolution du monde du travail. Les perceptions sont proches dans tous les secteurs d’activité, y compris dans la fonction publique. Il semble acquis aux yeux d’une large majorité que, non seulement on s’éloigne des parcours traditionnels où une personne faisait carrière chez un seul employeur, mais que l’emploi de demain sera par nature fragmenté. Le cumul de plusieurs missions ou jobs simultanés génère néanmoins des sentiments très partagés, avec, d’un côté, la poly-activité heureuse, synonyme de liberté et d’épanouissement au travail, et, de l’autre, une forme d’intermittence subie qui génère de l’insécurité », a commenté Jean-Baptiste Aloy, directeur exécutif du pôle études RH d’Ipsos.

Lire aussi >> Slasheur : pourquoi un seul job quand on peut en avoir deux ?

Top 6 des grands changements à venir dans le monde du travail

Pour 51 % des Français, ce sont les contrats de travail qui seront les plus impactés, alors qu’au niveau des salariés européens les outils de travail se placent en première position.

Top des changements au travail

Ces changements sont perçus comme des sources d’opportunités, surtout concernant une plus grande flexibilité des lieux et des horaires de travail, ainsi qu’un accès plus facile aux informations nécessaires pour accomplir son travail.

Lire aussi >> La grande enquête nationale sur les Français et le travail

Travail : craintes et opportunités

Près de 4 salariés sur 10 redoutent le manque de sécurité de l’emploi

Si la révolution du travail permet d’espérer un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, elle génère aussi certaines craintes. Les Européens craignent avant tout le manque de sécurité de l’emploi (à 38 %), suivi par l’augmentation du stress au travail (30 %) ainsi qu’une déshumanisation des relations (22 %).

50 % des salariés européens

estiment que les entreprises de leurs pays ne sont pas bien préparées à la révolution du travail.

Lire aussi >> Emploi et révolution numérique : quelles compétences pour demain ?

Seulement 15 % des salariés Français pensent que le temps de travail va diminuer

Quant aux Français, sur les 4 pays sondés, ce sont les seuls à envisager une hausse du temps de travail (à 42 % contre 29 % pour l’ensemble des salariés européens interrogés). Une moitié des Français considère que le développement de l’intelligence artificielle dans un cadre professionnel est une « évolution normale » tandis que l’autre moitié des Français s’inquiète de son impact.

Les millenials sont plus enclins à la révolution du travail

Moins réticents vis-à-vis de la technologie, les jeunes salariés de 18-24 ans sont les plus nombreux (36 %) à penser que l’expérience au travail dans 10 ans sera plus enrichissante ; ils voient davantage aussi le fait d’exercer plusieurs activités professionnelles en même temps comme un futur standard. Et vous, prêt à slasher ?

Les Millenials et la révolution du travail

La rédaction vous conseille :
> Le monde du travail vu par les 20-30 ans
> 74 % des salariés ont un avis positif sur l’automatisation du travail
> Le « care » ou comment développer le bien-être des salariés

Toutes les actualités

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS