1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. >
  7. Candidats et recruteurs font davantage de fautes d’orthographe

Candidats et recruteurs font davantage de fautes d’orthographe

Candidats et recruteurs font davantage de fautes d’orthographe
Mis à jour le 13/09/2018 - Publié le 12/09/2018

Tel est le constat de l’enquête menée par Qapa. 17 fautes retrouvées dans les CV et lettres de motivation des candidats ; 11 erreurs en moyenne par offre d’emploi du côté des recruteurs.

Les CV des demandeurs d’emploi contiennent jusqu’à 17 fautes chacun

L’agence d’intérim en ligne, Qapa, a examiné 100 CV et 100 offres d’emploi au hasard afin de réaliser une étude intitulée « Les recruteurs et les demandeurs d’emploi face à l’orthographe ». Celle-ci démontre de mauvaises qualités rédactionnelles non seulement de la part des demandeurs d’emploi, mais aussi des recruteurs.

Lire aussi >>  La recherche d’emploi : conseils et astuces

Les fautes d’orthographe, de conjugaison et d’accord commises par les demandeurs d’emploi augmentent depuis 2015 ; les fautes répertoriées dans les CV et les lettres de motivation passent ainsi de 15 à 17, par document, en 2018.

Cette baisse de niveau est notamment liée au fait que plus de 36 % des personnes interrogées ne font jamais relire leur CV ou lettre de motivation afin d’y détecter les éventuelles fautes qui auraient pu leur échapper. Même si vous êtes sûr de vous et qu’après avoir rédigé un CV ou une lettre de motivation, vous vous relisez plusieurs fois, comme la majorité des personnes interrogées (91 %), pour corriger les fautes d’orthographe, n’hésitez pas à faire relire vos documents par quelqu’un d’autre ; un œil extérieur est davantage susceptible de remarquer d’éventuelles coquilles !

56 % des sondés

pensent qu’il existe des métiers pour lesquels être « bon en orthographe » n’est pas nécessaire.

Lire aussi >> Diffusez votre CV et activez votre réseau !

Les femmes en recherche d’emploi font moins de fautes que les hommes

Le nombre moyen des erreurs trouvées sur les CV des femmes est inférieur à celui des hommes : 4 erreurs orthographique et d’homophonie pour les femmes (contre 5 sur le CV des hommes) ; une moyenne de 3 erreurs de conjugaison et d’accord pour les femmes (contre 4 pour les hommes).  Les erreurs les plus courantes résident dans les règles concernant les majuscules, la ponctuation et les segmentations, les femmes font 8 erreurs de ce type tandis que les hommes en font 10.

Les recruteurs relèvent cependant peu les fautes sur les candidatures qu’ils reçoivent

Seulement 4 % des recruteurs indiquent les éventuelles fautes de français lors d’un entretien d’embauche, soit 96 % qui s’abstiennent de signifier la présence des fautes sur les CV et les lettres de motivation ou qui ne les remarquent tout simplement pas.

Lire aussi >> Les 10 compétences professionnelles les plus recherchées

CV et lettre de motivation : les fautes d’orthographe récurrentes à éviter

Si le correcteur orthographique de Word (pas World), activé en langue française évidemment, peut vous éviter quelques fautes de frappe, voici quelques erreurs courantes à éviter… 

  • "Curriculum vitae", mais préférez "CV"
  • "M." au lieu de "Mr" (sauf pour un CV en anglais car "Mr" est l’abréviation de "Mister")
  • "Expérience professionnelle" : 1 F, 2 S, 2 N et 2 L
  • J’ai "acquis", pas "acquéri"
  • "Centres d’intérêt" au lieu de "centres d’intérêts"
  • "Chiffre d’affaires » avec un S à la fin
  • "Convaincant" au lieu de "convainquant"
  • "Diplôme" au lieu de "diplome", c’est important !
  • Nationalité "française"
  • Un "site internet" au lieu de "site Internet"
  • Une "tâche" (l’accent circonflexe différencie la mission de la tache qui tache)
  • "Tirer parti" au lieu de "tirer partie"
  • "J’aimerais" plutôt que "j’aimerai" (le conditionnel est plus poli)
  • A contrario : je "saurai" faire preuve… et non "je saurais" (car s’agit d’une affirmation plutôt que d’une hypothèse)
  • Je vous prie "d’agréer"
  • Evitez les expressions telles que "à l’heure actuelle", "au jour d’aujourd’hui"...
  • Enfin, traquez les espacements doubles, harmonisez la ponctuation, vérifiez les majuscules. Relisez-vous machinalement, syllabe après syllabe, sans chercher le sens, afin de repérer les fautes de frappe. Laissez poser. Recommencez.

Les recruteurs ont aussi des lacunes en français

En 2018 les erreurs de français contenues dans les offres d’emploi ont considérablement augmenté avec 11 fautes en moyenne contre 5 en 2015. S’agissant des fautes d’orthographe et d’homophonie, les recruteurs en font 2 en moyenne par offre d’emploi, de même pour les erreurs de conjugaison et d’accord. S’agissant des majuscules, de la ponctuation et des segmentations, les recruteurs en comptabilisent 7 par offre d’emploi.

Lire aussi >> Préparer un entretien d’embauche

D’une manière générale, les personnes interrogées sont moins nombreuses aujourd’hui à penser que la grammaire et l’orthographe sont importantes pour décrocher un job. La quasi-totalité (98 %) le pensait en 2015 contre seulement 89 % en 2018. Une baisse qui en dit long sur la place accordée à l’orthographe aujourd'hui.

La rédaction vous conseille

> Professeur des écoles : la crise de recrutement persiste
> Un CV efficace pour se reconvertir
> Offres d’emploi, le nouveau service proposé par Facebook
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS