Les formations éligibles au compte personnel de formation (CPF)

Une envie d’acquérir de nouvelles compétences ou de vous reconvertir sans rien dépenser ? Le compte personnel de formation (CPF) vous permet d’obtenir des droits pour vous former tout au long de votre vie professionnelle. 14 000 formations sont accessibles, vérifiez si celle que vous souhaitez faire est éligible au CPF ! 

CPF
Le CPF ouvre les portes de la formation professionnelle

Quelles sont les formations éligibles au compte personnel de formation (CPF) ?

  • l’accompagnement à la VAE ;
  • le bilan de compétences ;
  • la préparation au permis de conduire B ou au groupe lourd ;
  • toutes les formations qui permettent d’acquérir une qualification (diplôme, certification, certificat de qualification professionnelle, titre professionnel, habilitation) ;
  • les formations qui aident à la création ou à la reprise d’entreprise ;
  • les formations figurant sur la liste unique et universelle définie par France Compétences.

Le CPF a remplacé le DIF et permet à tout actif, dès 16 ans (par dérogation, aux jeunes âgés de 15 ans ayant signé un contrat d'apprentissage) et jusqu’à la retraite, de se former afin de développer ses compétences ou bien d’obtenir une certification. Il peut être utilisé pendant une période de chômage ou lors de votre temps de travail, mais vous devrez impérativement avoir l’accord de votre employeur.

Bon à savoir : lancement du nouveau service "Mon compte formation"

"Mon compte formation", c'est un nouveau service lancé par le gouvernement. A partir du 21 novembre 2019, une application mobile et un site internet (moncompteformation.gouv.fr) doivent permettre à tous les actifs (salariés, fonctionnaires, indépendants, demandeurs d’emploi…) de choisir et de payer leur formation en toute autonomie.

Le décret n°2018-1336 du 28 décembre 2018, permettant notamment l’allégement des conditions de mobilisation du CPF, précise les délais que doivent respecter les salariés pour bénéficier d’une formation réalisée sur leur temps de travail.

« Le salarié qui souhaite bénéficier d’une action [de formation ou autre nature] suivie en tout ou partie pendant le travail au titre du CPF (compte personnel de formation) adresse une demande d’autorisation d’absence à l’employeur avant de début de l’action de formation. »

  • Minimum 60 jours avant le début de la formation si la durée totale de celle-ci est inférieure à 6 mois.
  • Minimum 120 jours avant le début de la formation si la durée totale de celle-ci est égale ou supérieure à 6 mois.

>> Toutes les infos sur la reconversion professionnelle.

Les formations éligibles au CPF

Depuis le 1er janvier 2019, le « CPF rénové » propose plusieurs types de formations éligibles…

La VAE

La validation des acquis de l’expérience permet d’obtenir une certification afin d’évoluer dans sa vie professionnelle et faire reconnaître ses compétences. L’accompagnement à la VAE est finançable par le CPF.

Le bilan de compétences

Le bilan de compétences permet de faire le point sur sa carrière et d’envisager une évolution professionnelle. Un consultant vous accompagne dans l’élaboration d’un projet basé sur vos compétences, vos aptitudes ainsi que vos centres d’intérêt. Les salariés, tout comme les demandeurs d’emploi, peuvent utiliser leurs heures CPF pour financer ce bilan.

Lire aussi >> Comment financer son bilan de compétences ?

Les formations enregistrées au RNCP

Le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) rassemble les diplômes délivrés par les ministères et les certificats à finalité professionnelle. Il est régulièrement actualisé et toutes les formations de ce répertoire sont éligibles au CPF. Il est géré par France Compétences.

Les certifications et habilitations enregistrées au répertoire spécifique

Le répertoire spécifique est l’ancien inventaire, géré par France Compétences. Il enregistre les certifications et les habilitations qui correspondent à des compétences professionnelles complémentaires aux certifications professionnelles. S’y retrouvent notamment les habilitations électriques, le CléA (socle de connaissances et de compétences), mais aussi les certifications informatiques et linguistiques.

>> Consultez la liste des formations certifiantes éligibles au CPF

La liste mise à disposition est composée du RNCP et du répertoire spécifique ; les certifications sont contrôlées et éditées par le nouvel établissement public France Compétences.

Le CléA est le nouveau nom du socle commun de connaissances et de compétences que chaque individu doit maîtriser à la fin de sa scolarité. Parmi les compétences indispensables :

  • La maîtrise du français ;
  • Les principaux éléments de mathématiques et de la culture scientifique et technologique ;
  • La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication ;
  • Les compétences sociales et civiques ;
  • La pratique d’une langue étrangère ;
  • L’autonomie et l’initiative.

Les formations du CléA sont éligibles au CPF.

Lire aussi >> Formation : 33 % des salariés souhaitent se reconvertir grâce au CPF

Les attestations de validation de blocs de compétences

La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » définit les blocs de compétences comme étant « des ensembles homogènes et cohérents de compétences contribuant à l’exercice autonome d’une activité professionnelle et pouvant être évaluées et validées ». Autrement dit, les certifications inscrites au RNCP sont construites sous forme de blocs de compétences qu’il sera possible d’acquérir via une formation. L’obtention de ces blocs permet donc une certification éligible au CPF sanctionnée par une « attestation de validation de blocs de compétences ».

Le saviez-vous ?

Le Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires (DAEU) est un diplôme national qui donne les mêmes droits que le bac et permet de renouer avec les études, de renforcer ses compétences, de se développer professionnellement ou encore de se reconvertir.

Le permis de conduire : préparation de l’épreuve théorique et pratique

Non vous ne rêvez pas, vous pouvez très bien décider de passer le permis de conduire et de le faire financer par votre compte personnel de formation. Pour être pris en charge néanmoins, la préparation de l’épreuve théorique et pratique doit être effectuée dans le but de réaliser un projet professionnel, ou afin de « favoriser la sécurisation du parcours professionnel ». Vous ne pourrez pas non plus utiliser votre compte pour passer l’examen si vous avez fait l’objet d’une suspension ou d’une interdiction de solliciter le permis ; une attestation sur l’honneur devra être signée.

Vous pouvez passer les épreuves des diverses catégories, des véhicules légers (B) aux véhicules lourds (C, C1, C1E, D, D1, D1E).

Lire aussi >> Avez-vous mobilisé votre compte personnel de formation (CPF) ?

Un droit d’accès à la formation selon les profils

Pour les créateurs ou les repreneurs d’entreprises

Vous avez décidé de créer ou de reprendre une entreprise ? Sachez que les actions de formation d’accompagnement et de conseil accordées aux créateurs ou aux repreneurs d’entreprise sont éligibles au CPF. Le décret précise néanmoins que ces actions de formation doivent être réalisées par des « prestataires déclarés en tant qu’organismes de formation ».

A noter cependant que si ces prestataires estiment un manque de viabilité économique ou une instabilité du projet de création ou de reprise d’entreprise, ou bien si ledit projet ne rentre pas dans leur champ de compétences, ils sont en droit de refuser de dispenser les actions de formation.

Pour les bénévoles, les volontaires en service civique et les pompiers

Afin d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de leurs missions, les bénévoles, les volontaires en service civique ou les pompiers peuvent bénéficier de formations éligibles au CPF. Cependant, pour l’utiliser il faut avoir des droits sur le compte d’engagement citoyen (CEC) et les utiliser dans la cadre d’une formation.

Pour les personnes en situation de handicap

Les personnes handicapées travaillant en milieu ordinaire, dans une entreprise adaptée, ou dans un centre de distribution à domicile peuvent naturellement s’engager dans une des formations citées ci-dessus. Même ceux exerçant une activité en établissement et services d’aide par le travail (Esat) sont concernés, bien qu’ils n’aient pas un statut de salarié.

Pour les travailleurs indépendants

Le décret redéfinit les conditions de mobilisation du CPF pour les travailleurs indépendants, les membres de la fonction libérale, les professions non salariées et les artistes auteurs. Dans le cadre du compte personnel de formation, ils n’ont accès qu’au bilan de compétences, aux formations du permis de conduire et aux formations à la création ou reprise d’entreprise.

Les travailleurs indépendants, membre des professions libérales et des professions non-salariés, artistes auteurs ou conjoints collaborateurs pourront utiliser leurs droits CPF en 2020, dès que leur compte sera alimenté, au titre de leurs activités en 2018 et en 2019. La demande de formation devra être adressée à leur Fonds d'Assurance Formation (FAF).

Pour les agents publics (salariés et contractuels)

Les agents publics, qu’ils soient titulaires ou contractuels, qui ont un projet d'évolution professionnelle bénéficient de leurs droits relevant du CPF Public.

La rédaction vous conseille

> 1 actif sur 4 ignore ce qu’est le CPF (compte personnel de formation)
> Le projet de transition professionnelle (PTP)
> Les compétences pour passer d’un métier à un autre
Ajouter
Partager