La reconversion d’Antoine Richard ou « le gros chamboulement »

La reconversion d’Antoine Richard ou « le gros chamboulement »

PODCAST – La reconversion, c’est le « gros chamboulement » pour Antoine Richard, ancien consultant devenu comédien. Pour lui, les horaires de bureaux, c’est fini ! Mais comment a-t-il fait ?

« Est-ce que je prends un temps partiel ? - Si tu te lances, lance-toi à fond ! »

 Antoine Richard, la trentaine, était consultant en stratégie et a tout quitté pour tenter sa chance et devenir comédien ; il monte sur les planches et rejoint la troupe Les mauvais élèves.

« On n’a pas des horaires de bureau. Quand on devient comédien, on change de paradigme. L’emploi du temps n’est plus du tout le même. Le gros chamboulement est là. »

Lire aussi >> Reconversion professionnelle à 30 ans

Heures de répétition pas payées, moments où l’on joue très intenses... « C’est très éclectique, aucune semaine se ressemble et ça va dépendre de l’activité qu’on a. » Antoine ne regrette pas sa vie passée : « On se lève le matin, on sait que l’on joue le soir ; ça prend une énergie intellectuelle et c’est éreintant en fait. On n’est pas dans une activité de bureau, comme je faisais avant, des slides de 8h à 20h. »

A-t-il négocié une rupture conventionnelle ?  A-t-il démissionné ? A-t-il réussi à avoir le chômage ? Partira-t-il jouer à Avignon ? Découvrez l’interview d’Antoine dans ce nouvel épisode mené par Alban Masse qui questionne ses interlocuteurs sans tabou. 42 minutes pour changer de voie, 42 minutes pour en parler librement !



Lire aussi >> Hypokhâgne, Khâgne, Sciences Po… one woman show !

Des expériences de personnes qui ont changé de métier à la trentaine

 

 

Ajouter
Partager


Votre commentaire :