De la banque à l’athlétisme

 1 MIN

Solène Bodard, 37 ans : « Je vois l’avenir positivement car je vais pouvoir faire le métier qui correspond réellement à ma personnalité. »

« Pour diverses raisons, je n’ai pas eu le parcours scolaire que je souhaitais, ce qui a eu une forte influence sur ma vie professionnelle. J'ai beaucoup ramé et je n'ai pas vraiment eu le choix du métier que je souhaitais car il fallait subvenir à nos besoins, donc j'ai fait des choix qui  ne me correspondait pas. Aujourd'hui je suis contente d'avoir pris mon avenir en main. Parfois j'ai le sentiment d'avoir perdu mon temps mais  je pense que je n'étais pas prête et pour moi chaque expérience positive ou négative nous donne une certaine maturité afin de nous permettre de faire les bons choix. »

Une carrière dans l’athlétisme

Solène Bodard découvre l’athlétisme à l’âge de 10 ans. Repérée alors qu’elle participe aux Championnats de France, elle intègre le pôle Espoir de haut niveau d'athlétisme dans le cadre d'une formation sport-étude. Solène commence alors un entrainement d'athlète de haut niveau sur 400m haies. Suite à une blessure, elle reprend sur le 100m haies et atteint un niveau lui permettant de participer à des compétitions internationales, notamment aux Championnats du monde (à Helsinki et Moscou).

« L'athlétisme en France est un sport qui ne nous permet malheureusement pas de vivre. La majorité des athlètes travaille à côté, souvent à temps partiel, pour pouvoir s’entraîner et compléter ses revenus. »

Solène Bodard athlèteSolène revient sur cette expérience très enrichissante, tant au niveau sportif que personnel : « Les rencontres que j'ai pu faire ont amorcé chez moi une évolution dans ma vision de l'athlétisme. J'ai arrêté ma carrière en 2008, l'année des JO de Pékin que je préparais mais je n'ai jamais pu y parvenir suite à une blessure grave. La précarité du métier d’entraîneur et d’éducateur sportif à l'époque ont fait que je me suis orientée par la suite vers les métiers de la banque. »

Lire aussi >> Quel métier choisir ?

Du sport à la banque

Afin de trouver une stabilité professionnelle nécessaire à la construction d’une vie de famille et sur l’avis d'un conseiller de la Cité des métiers, Solène s’oriente vers le métier de conseillère commerciale dans le secteur bancaire car, étant une sportive de haut niveau, pour eux elle avait la capacité de supporter la pression.

« Ce parcours du haut niveau et les épreuves que j'ai pu vivre, tant personnelles que professionnelles, m'ont appris à être à l’écoute des autres. Performante et réactive. J'ai appris la résistance au stress mais seulement lorsque celle-ci est tournée vers le plaisir de l'activité. Je considère que les échecs et difficultés sont des occasions d'apprendre et de s'améliorer. »

Lire aussi >> Comment éviter le burn-out ? Les meilleures réponses des coachs

De la banque au sport

Or ce métier dans la banque ne correspond pas à son profil. Suite à un épuisement professionnel, Solène décide de faire un bilan de compétences avec l’organisme CIBC 91 depuis juin 2017 afin de se réorienter, retrouver confiance en elle, construire un projet professionnel compatible avec ses aptitudes et ses qualités.

En effet, après 3 ans passés dans la banque, Solène se forme dans un institut qui a formé pas mal de champions, avec l’objectif de devenir préparateur physique. Pour sa nouvelle activité, Solène est déjà titulaire d'un brevet professionnel et fait une VAE ( DESJEPS Performance sportive) de niveau II (Bac+ 3 et 4).

En attendant, Solène continue d’encadrer de temps en temps des stages d'athlétisme (sa zone de confort) ainsi que des stages dans le football. Bientôt le rugby féminin si tout se passe bien !

Slène Bodard entraineur  Propos recueillis par Natacha Le Jort

Lire aussi
> 10 citations pour prendre du recul sur sa vie professionnelle
> Comment concilier vie professionnelle et vie privée
Au travail, êtes-vous plutôt attaquant ou défenseur ?

NVP_admin

Rapporté par L'équipe Nouvelle Vie Pro

Partager ce témoignage :
D'autres témoignages
De la télé-réalité à l’immobilier
De la télé-réalité à l’immobilier
Marjolaine Bui, 30 ans : « Ma reconversion professionnelle est arrivée au bon moment. »
Lire le témoignage
De métrologue à ouvrier du paysage
De métrologue à ouvrier du paysage
Alexandre Wawrzyniak a travaillé 8 ans comme technicien métrologue. Il s’est tourné vers une formation et a monté son entreprise dans les espaces verts.
Lire le témoignage
De l'Opéra à couvreur
De l'Opéra à couvreur
De l’Opéra Bastille et Garnier aux toitures bretonnes, il n’y a finalement qu’un pas que Laurent Philipp a franchi en devenant couvreur après une formation au centre AFPA d’Angers. À 40 ans, il s’est dit que c’était maintenant ou jamais.
Lire le témoignage
De consultant à menuisier
De consultant à menuisier
Bertrand-Marie P. a longtemps travaillé dans le secteur des ressources humaines. Son quotidien : recrutement, conseil, repositionnement de cadres, entre autres, pour de grands groupes américains. Après les attentats du 11 septembre 2001, sa clientèle chute...
Lire le témoignage
De comptable à thérapeute
De comptable à thérapeute
Rosa G., aide comptable, a décidé par pure passion et passé la quarantaine, de se tourner vers un métier centré sur l’aide : la thérapie psychocorporelle. Le statut d'auto-entrepreneur étant tout à fait compatible avec son emploi de salariée...
Lire le témoignage
De salarié à entrepreneur
De salarié à entrepreneur
Chams Diagne, ancien directeur du Business Développement de Viadeo, lance sa propre start-up : Talent2africa.com, premier réseau social africain de recrutement. Depuis qu’il a quitté Viadeo, l’entrepreneur Sénégalais ne chôme pas.
Lire le témoignage
De contrôleur de gestion à dirigeant d'une maison d’hôte
De contrôleur de gestion à dirigeant d'une maison d’hôte
A presque 40 ans, Benoit R. fait le point sur sa situation professionnelle et décide quitter la région parisienne avec son épouse pour aller reprendre une maison d’hôte en province. Focus sur son parcours.
Lire le témoignage
Du commercial à la compagnie de danse
Du commercial à la compagnie de danse
J'étais commerciale avec une vie simple : métro, boulot, dodo. Aujourd’hui je fais le tour du monde avec « Les danseuses d’or », ma propre compagnie. Je suis à mon compte et cela a changé ma vie.
Lire le témoignage
De développeur informatique à coach professionnel
De développeur informatique à coach professionnel
Après 10 ans dans l’informatique en tant que développeur, Didier décide de se tourner vers un métier qui lui donnerait envie de se lever le lundi matin.
Lire le témoignage
De commercial au studio de création numérique
De commercial au studio de création numérique
Dominique a longtemps été salariée dans le secteur de l’informatique avant de décider de créer sa propre entreprise, dont un studio de jeux vidéo, avec son fils.
Lire le témoignage
De cariste à conductrice de bus
De cariste à conductrice de bus
Après des études en comptabilité, Mélanie a travaillé 3 ans en tant que cariste (préparatrice de commande et approvisionnement) avant de devenir conductrice de bus.
Lire le témoignage
D’enseignant à directeur d’école
D’enseignant à directeur d’école
Nicolas Bonneville est aujourd’hui directeur Général de l'Institut Régional de Travail Social Champagne-Ardenne. Reconversion réussie grâce à un master !
Lire le témoignage
La rédaction vous conseille
8 décembre 2022
  • Incontournable
nouvelleviepro-comment-faire-reconversion-sans-perte-salaire
1 décembre 2022
  • La ptite voix
  • Créer son entreprise
  • Devenir indépendant
  • Faire le point
  • S'informer
Les conseils des pros pour réussir votre reconversion
30 novembre 2022
  • Incontournable
nouvelleviepro-renoncement-silencieux-quiet-quitting-definition
28 novembre 2022
  • Décryptage
nouvelleviepro-maria-schools
22 novembre 2022
  • Focus métier
17 novembre 2022
    nouvelleviepro-creation-entreprise-se-faire-accompagner.
    • Créer son entreprise
    • Devenir indépendant
    Création d’entreprise : comment se faire accompagner ?
    15 novembre 2022
    • Décryptage
    Voir toutes les actualités

    2022 Tous droits réservés