Confinement/reconversion : avez-vous déjà pensé à changer de métier ?

Confinement/reconversion : avez-vous déjà pensé à changer de métier ?
Mis à jour le 27/03/2020 - Publié le 26/03/2020

Vous êtes au chômage partiel ou en télétravail et disposez de davantage de temps ? Ce confinement dû au coronavirus peut être l’occasion de faire le point sur votre situation et de réfléchir à changer de métier.

De l’introspection…

Après la stupeur et l’angoisse dues à la pandémie de Covid-19 qui a entrainé la fermeture non seulement des restaurants et des bars, mais aussi de nombreux commerces et d’établissements recevant du public, notamment les lieux culturels comme les théâtres, les salles de spectacle, les librairies ou les salles d’exposition ; il reste peu d’occasion de se divertir.

2,6 milliards de personnes

confinées dans le monde.

Voire des parents ou des amis ? Nenni. Place désormais à l’activité partielle ou au télétravail pour celles et ceux qui le peuvent. Pourquoi ne pas profiter du confinement pour passer à la phase introspection, questionner votre mode de vie, votre travail, et pourquoi ne pas profiter du temps, cette précieuse matière première, pour envisager de changer de métier ?

Lire aussi >> 10 signes qui montrent qu’il faut faire une reconversion

… à la reconversion

Si vous lisez cet article, c’est que vous y avez déjà pensé, que du moins l’idée a germé dans votre esprit, comme dans celui de nombreux Français. En effet, 93 % des actifs ont déjà songé à faire une reconversion professionnelle ; 38 % d’entre eux ont franchi le cap tandis que plus de la moitié y aspire, selon notre dernière étude réalisée en ligne auprès de 2 083 actifs français âgés de 18 à 64 ans.

Lire aussi >> Pourquoi les actifs hésitent à changer de vie ?

En prenant le temps de se poser les bonnes questions

Une seule sortie quotidienne nous est autorisée. Une heure maximum pour courir, pas après le temps cette fois. Les personnes qui travaillent actuellement et qui sont souvent obligées de prendre les transports en commun n’exercent pas de bullshit job (job à la con). Et vous ?

« Certaines personnes vont s'habituer à la vie confinée et y trouver de nouveaux centres d'intérêt. On peut s'attendre à une hausse des démissions et reconversions à la fin de la pandémie. » Lu sur Twitter

« C’est vraiment la période pour se remettre en question… » Lu sur Facebook

Et les raisons de se reconvertir ne manquent pas !

Si la plupart des Français approuvent les mesures de confinement, car elles ont un sens, votre métier en a-t-il toujours un ? Que voulez-vous vraiment ? Vous sentez-vous épanoui, pas si malheureux de vous lever le matin ?

Ou peut-être êtes-vous arrivé à la fin d’un cycle (ce qui est positif car la motivation des salariés n’étant pas linéaire, cela signifie que vous avez réussi le cycle précédent) ? Vous ne trouvez plus le même intérêt à votre travail qu’au début de la prise de poste ? Vous avez simplement soif de changement, besoin d’évoluer, d’apprendre, de vous sentir utile ? Le travail en open space vous stresse ? Vous n’avez plus ni l’énergie ni l’envie de retrouver votre poste actuel ? Vous ne vous projetez plus du tout dans le même secteur ?

Lire aussi >> 74 % des salariés seraient absents psychologiquement au travail

Alors il est temps (et vous en avez) de vous réorienter professionnellement. Prenez le temps de la réflexion pour faire le point sur votre situation professionnelle afin de construire un nouveau projet stimulant. Vous trouverez ainsi de nouvelles sources de motivation. Si la reconversion s’apparente souvent à un parcours du combattant, l’expérience vaut le coup.

Un temps « suspendu » de constructions personnelle et professionnelle

Ne vous laissez pas envahir par la déprime ou la léthargie. Réagissez. Cette période de confinement, c’est « l’opportunité de se reconstruire un for intérieur » selon certains spécialistes, de se ressaisir.

changer de métier

Formation à distance ?

Pourquoi pas un MOOC pour vous familiariser avec une nouvelle profession ou acquérir de nouvelles compétences ? Si les organismes de formation ont fermé leurs portes pour ce qui est du présentiel, il est toujours possible de se former à distance ou en ligne.

Les dispositifs de formation pour se reconvertir

Un projet de reconversion prend du temps, et plus il est pensé, construit, plus il aura de chance d’aboutir et de réussir de manière pérenne.

Bilan de compétences ou pas ? Celui-ci permet de faire le point sur sa carrière et d’envisager une évolution professionnelle. Un consultant vous accompagne dans l’élaboration d’un projet basé sur vos compétences, vos aptitudes ainsi que vos centres d’intérêt. Les salariés, tout comme les demandeurs d’emploi, peuvent utiliser leurs heures CPF pour financer ce bilan.

La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet d’obtenir une certification afin d’évoluer dans sa vie professionnelle et de faire reconnaître ses compétences.

Les incontournables

En manque d'inspiration ?

Les témoignages de reconverti(e)s pourraient vous aider à franchir le cap.

Des expériences de personnes qui ont changé de métier

 

Si vous devez sortir (en gardant vos distances, bien sûr), pensez à imprimer ou à recopier la nouvelle attestation de sortie. Bonne continuation, prenez soin de vous et rendez-vous à la prochaine étape "post-confinement" !

  Par Natacha Le Jort 

La rédaction vous conseille

1 actif sur 2 projette de suivre une formation en 2020
> Démission, reconversion : 5 conditions pour bénéficier des allocations chômage
> Rupture conventionnelle : les chiffres clés
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS